Alpha 5.20

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Alpha 5.20
Nom de naissance Ousmane Badara
Naissance
Dakar, Drapeau du Sénégal Sénégal
Activité principale Rappeur
Activités annexes Acteur
Genre musical Hip-hop, gangsta rap, rap hardcore
Instruments Voix
Années actives Depuis 2000
Labels Ghetto Fabulous Gang

Alpha 5.20, de son vrai nom Ousmane Badara, né en 1977 à Dakar, est un rappeur français d'origine sénégalaise. Il est notamment connu pour être l'un des chefs de file du rap indépendant en France et pour avoir été une source d'inspiration pour de nombreux rappeurs de Seine-Saint-Denis à l'image de Dinos, Sofiane ou encore le groupe 13 Block[1],[2]. Il est à l'origine de nombreuses mixtapes et compilations, et même d'un film indépendant[3].

Il est le fondateur du label et groupe Ghetto Fabulous Gang. Il commence officiellement sa carrière musicale en 2001 en produisant et apparaissant sur la première compilation de son label, Rimes & Gloires, Vol. 1 et y met fin en 2011. Depuis, il a publié deux mixtapes en 2016 et 2017 et a fait des apparitions épisodiques sur d'autres projets, à l'image de la compilation 93 Empire en 2018.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en 1977 à Dakar au Sénégal, Ousmane Badara y grandit jusqu'en 1992 lorsqu'il quitte son pays natal pour la France. Il s'établi alors en Champagne-Ardenne avant de déménager à la cité d'Orgemont, à Épinay-sur-Seine en Seine-Saint-Denis[4]. Alors qu'il envisage d'entamer des études, il survit de petits emplois précaires dans la vente et se met donc à vendre de la drogue et à rapper pour tenter de sortir de la misère[5]. Après quelques aller-retours avec les États-Unis, desquels il revient inspiré par la culture urbaine et notamment le hip-hop local, il s'investit à temps plein dans le rap et en fait son activité professionnelle de manière indépendante, sur les traces de Master P[4],[5]. En effet, Ousmane Badara est très influencé par le modèle économique du rappeur-producteur américain. De retour à Épinay-sur-Seine, il tente de se rapprocher de collectifs hip-hop indépendants locaux comme La Brigade mais se faire une place dans le milieu est très compliqué[4]. Ainsi, au fil de ses rencontres avec d'autres jeunes rappeurs issus des cités de Seine-Saint-Denis, il finit par mettre en place en 2000 une structure qu'il appelle Ghetto Fabulous Gang, à la fois groupe et label, avec plusieurs autres artistes : Shone, O'Rosko Raricim, K.E.R et Malik Bledoss[5].

Le label produit dès l'année suivante sa première compilation intitulée Rimes & Gloires, Vol. 1 et invite dessus de prestigieux rappeurs de l'époque comme Booba, Rohff, Ali, Ol Kainry et Ärsenik. Un volume 2 est produit l'année suivante et un volume 3 sort en 2004, toujours avec la présence d'artistes reconnus comme Rim'K ou Nessbeal, et toujours sous l'égide d'Ousmane Badara, désormais connu sous le nom de scène de Alpha 5.20. Entre 2002 et 2004, il publie également ses trois premiers projets solos, malgré l'importance du nombre de collaborations : les trois volumes de Boss 2 Panam. De par l'indépendance de ses activités, Alpha 5.20 vend ses cassettes et disques sur les marchés[4]. En 2005, il produit et participe à l'album commun du Ghetto Fabulous Gang Gangster avec des grands boubous ainsi qu'à l'album Barillet plein de Seth Gueko et l'année suivante, il sort son premier album solo intitulé Vivre et mourir à Dakar qui connaît un certain succès commercial puisqu'il se classe à la 106ème place des charts français après 5 semaines d'exploitation[6]. La performance est à souligner pour un album produit en totale indépendance. La même année, il publie une mixtape à son nom (Rakailles 3) qui est en fait la continuité de deux volumes d'une compilation créée par son label intitulée Racailles. Entre 2007 et 2009, il sort quatre mixtapes, participe au nouvel album et à une mixtape du Ghetto Fabulous Gang et enchaîne les collaborations et les apparitions sur des compilations. À cette période, il entame un clash à l'encontre du rappeur Booba, qu'il considère comme étant un faux gangster, avec, notamment, le morceau La duchesse de Boulogne, parasynonyme du titre de Booba Le Duc de Boulogne.

En 2010, il sort son dernier album intitulé Scarface d'Afrique : la mort avant le déshonneur. Le projet est son deuxième plus gros succès commercial derrière Rakailles 4[6]. Cette année-là, il produit un film indépendant, African Gangster, réalisé par Jean-Pascal Zadi, dans lequel il joue et pour lequel il produit également la bande originale. Après cela, Alpha 5.20 met un terme à sa carrière musicale[4]. Il est peu à peu oublié, à l'instar du gangsta rap typique de la décennie 2000. Il publie néanmoins deux projets en 2016 et 2017, Thug Matrix et Blood : le sang des martyrs. Ces deux projets sont créés à partir de titres anciens et inédits. En 2018, Alpha 5.20 réapparaît sur le devant de la scène en participant au projet 93 Empire mené par le rappeur Sofiane avec qui il partage un titre sur la compilation intitulé Crépuscule des empires. Le morceau, comme le reste de l'album, est un succès et atteint la 88ème place lors de sa première semaine d'exploitation[6].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Avec Ghetto Fabulous Gang[modifier | modifier le code]

Mixtapes[modifier | modifier le code]

Avec Ghetto Fabulous Gang[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

Bandes originales[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

Apparitions[modifier | modifier le code]

  • 2001 : Intro, Interlude Dakar (Alpha Ville) et Interlude (sur la compilation Rimes et Gloires, Vol. 1)
  • 2001 : Rimes & Gloires (feat. Acid & Joke, sur la compilation Rimes et Gloires, Vol. 1)
  • 2001 : Reunoi Quoi Freestyle (feat. Le K.fear, sur la compilation Rimes et Gloires, Vol. 1)
  • 2002 : Intro (La haine des miens), Tu dis que tu es..., Interlude, Dakar Représailles, Dakar Ground Zero et Freestyle (sur la compilation Rimes et Gloires, Vol. 2)
  • 2002 : Ghetto Fabulous Gang (feat. O'Rosko, Holocost & Praz Infantry, sur la compilation Rimes et Gloires, Vol. 2)
  • 2002 : Ils viennent (feat. Monsiegneur Mike, sur la compilation Rimes et Gloires, Vol. 2)
  • 2004 : La fierté de Yarakh, Oeil pour oeil et Dakar Hustler (sur la compilation Rimes et Gloires, Vol. 3)
  • 2004 : Gangsta Music (feat. O'Rosko & Shone, sur la compilation Rimes et Gloires, Vol. 3)
  • 2004 : Kill Kill Kill (feat. Holocost, sur la compilation Rimes et Gloires, Vol. 3)
  • 2004 : Tout l'amour que j'ai (feat. KHF & O'Rosko, sur la compilation Rimes et Gloires, Vol. 3)
  • 2005 : Boyz in the Hood (feat. Sinik & Alibi Montana, sur l'album Barillet plein de Seth Gueko)
  • 2005 : Thugz (feat, Modit, sur l'album Barillet plein de Seth Gueko)
  • 2006 : Mon bic cri (feat. C4 Explosif & Coroner, sur la mixtape La crème du crime de Shone)
  • 2006 : Entre l'amour de l'haine (feat. Blackilla & Paler, sur l'album Oeuvre d'un banlieusard de Iron Sy)
  • 2006 : Bad Boys de Paname (feat. OGB, Larsen, Nakk, Ades, Joe Lucazz, Kizito & Smoker, sur l'album Illegal Muzik de Grödash)
  • 2006 : Trop nez gros (Remix) (feat. Grödash, Taro OG, Nubi & Despo Rutti, sur la mixtape Bledhard concept, Vol. 3 de Al Peco)
  • 2006 : Freestyle à l'ancienne Intro (feat. DSK, Alino, Seven, Kiss Kois & Larsen, sur l'album Street Album (Volume 2) de La Zone)
  • 2007 : Blood Money (feat. Hajmo & Pepkal, sur la compilation Ghetto Truand & Associés)
  • 2007 : Parlez parlez parlez (feat. FTK, Sefyu, Blackjack, B La & DOC, sur l'album Demolition Man de Ol Kainry)
  • 2007 : Meurtrier (feat. Alkpote & Seth Gueko, sur la compilation Rap de banlieusard 1 (Spécial Alkpote))
  • 2007 : Caillera-caillera (feat. MC Six Coups, sur l'album Patate de forain de Seth Gueko)
  • 2007 : Avec le coeur (feat. Shone, sur la mixtape Les écrits restent (Volume 2) de Layone)
  • 2007 : 93 Gangster (feat. Gonzales, sur la compilation Rap ou crève)
  • 2007 : L'avarice (feat. Nuance Subtile & Section Seum, sur la compilation Peine Capitale)
  • 2007 : Ambiance Thug & Ghetto (feat. Zaref, Manu Key, Seven, Seth Gueko, Lexro & KHF, sur la compilation Rap de banlieusard 2 (Spécial Joe Lucazz))
  • 2007 : Meurtrier (sur la mixtape Sucez-moi avant l'album de Alkpote)
  • 2007 : Méfiance (sur la compilation One Beat)
  • 2008 : Fuck la musique (sur la bande originale du film Cramé)
  • 2008 : Mes racines (feat. Disiz la Peste, sur l'album Le Prototype de Toyer)
  • 2008 : Interlude (sur la mixtape Avant Maintenant ou Jamais de Inko)
  • 2008 : Mec de tess (feat. Salif, Poison, Babass Escobar & Ritm'o, sur l'album La ténébreuse épopée de Unité 2 Feu)
  • 2009 : Cli-Cli notre plaque tournante (sur l'album Cli-Cli notre plaque tournante de Zehef)
  • 2009 : Prend pas le sème (feat. Seth Gueko, Seven, Lexro, One Shot, Alien, Jpax, Manu Key & KHF, sur l'album Cli-Cli notre plaque tournante de Zehef)
  • 2009 : Avec mon gun (feat. Malik, Kozi & Poison, sur l'album Cli-Cli notre plaque tournante de Zehef)
  • 2009 : Inclassables (feat. Alibi Montana, sur la mixtape Street Revelation de Rheyz)
  • 2009 : Miskeen (feat. Iron Sy & Boulai, sur l'album Brûle dans l'âme de Babass Escobar)
  • 2009 : Galsen (feat. Malik Bledoss, sur l'album Coup d'état des Frères Sy)
  • 2009 : Drogue music (feat. Ghetto Fabulous Gang, Miko & Nanou, sur la mixtape Mon sang pleure de rage de Wadson AKA Nosdaw)
  • 2009 : Qui veut la peau d'Alain de l'ombre ? (feat. Bo Digital, Kaaris, Sultan, Dosseh, Seth Gueko, etc., sur l'album Avant la prophétie d'Alain 2 l'Ombre)
  • 2009 : Pillage Intro (feat. G-Moni, sur l'album Le kartier général de Fik's & P. Kaer)
  • 2009 : Tape sur les nerfs (sur l'album La Sul'tendance de Sultan)
  • 2010 : Union malsaine (feat. Iron Sy, Dry, Zesau & Beli Blanco, sur l'album L'esprit du Clan de 400 Hyènes)
  • 2010 : 93 All Star (feat. Alibi Montana, Busta Flex, Sefyu, Jaeyez, Larsen & Alcide H, sur la compilation Sur le Terre-Terre)
  • 2010 : Cocaine Bizness (sur la mixtape Récréation de Clone X)
  • 2010 : Sauce tomate (feat. Pepkal, sur la mixtape Alkpote et la crème d'Île 2 France de Alkpote)
  • 2010 : Hustler (sur la compilation Street Game Mixtape)
  • 2010 : Ne me pousse pas (feat. Doyen OG & Pepkal, sur la compilation Photo 2 famille)
  • 2010 : Pour les youves (feat. Seth Gueko & Mista Flo, sur la compilation Street Lourd II)
  • 2010 : Vendetta (sur la mixtape 3.5.7 Symphonie des Frères d'armes)
  • 2010 : 93 Malhonnête (feat. Falcap & Alibi Montana, sur la mixtape Verbal Homicide 2 de Rafale 2 Plomb)
  • 2011 : Les guerriers de la nuit (sur l'album Péril jeune de 400 Hyènes)
  • 2011 : Pas 2 problème (feat. Shone, sur la mixtape Burchett Volume 1 de LMC Click)
  • 2011 : Mon reflet (sur l'album L'ange 2 l'apocalypX de O'Rosko)
  • 2011 : Attitude (sur l'album Carte blanche de Puissance Nord)
  • 2011 : Revendique (feat. Malfra, sur la compilation La boussole, Vol. 5)
  • 2018 : Crépuscule des empires (feat. Sofiane, sur la compilation 93 Empire)
  • 2019 : L'enfer glacé (sur l'album Les funérailles des tabous de Despo Rutti)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fianso x Vald x Dinos - Blind Test Spécial 9.3 », sur YouTube, Konbini, (consulté le 1er mars 2020).
  2. « 13 Block : La réalité comme seul mot d’ordre », sur Yard, (consulté le 17 février 2020).
  3. « Alpha 5.20 », sur Genius (consulté le 1er mars 2020).
  4. a b c d et e « Alpha 5.20 : la mort avant le déshonneur », sur Mouv', (consulté le 1er mars 2020).
  5. a b et c « Alpha 5.20 : L’histoire orale d’Ousmane Badara », sur Yard, (consulté le 1er mars 2020).
  6. a b et c « Discographie d'Alpha 5.20 », sur SNEP Hung Medien (consulté le 1er mars 2020).