Mokobé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mokobé
Nom de naissance Mokobé Traoré
Naissance (40 ans)
Vitry-sur-Seine, Val-de-Marne, Drapeau de la France France
Activité principale Rappeur
Genre musical Hip-hop, rap français
Instruments Voix
Années actives Depuis 1992
Labels Play On, Jive Epic Group

Mokobé, de son vrai nom Mokobé Traoré, né le à Vitry-sur-Seine, dans le Val-de-Marne, est un rappeur et acteur français d'origine malienne. Il est membre-fondateur du groupe 113.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et 113[modifier | modifier le code]

Mokobé est né le et a grandi à Vitry-sur-Seine, dans le Val-de-Marne[1]. Il fonde en 1990 le groupe 113, dans lequel il est moins présent que les deux autres membres (Rim'K et AP) puisqu'il n'apparaît en général que sur 4 ou 5 morceaux par album. Il est très impliqué dans l'aspect artistique du groupe (participation aux choix des musiques, thèmes, ambiances…), dans l'image médiatique du groupe (visuels, clips, DVD, interviews, relations publiques), et participe à tous les concerts.

Son premier album solo, Mon Afrique, travaillé par David Tayorault à Abidjan, est publié le . Il fait participer des artistes africains tels que Michel Gohou, Youssou N'Dour, Salif Keita, Le Molare, Tiken Jah Fakoly, Amadou et Mariam, Oumou Sangaré, Patson, Fally Ipupa et DJ Lewis[1], mais aussi des stars du hip-hop français comme Diam's ou Booba. L'album atteint la 18e place des classements musicaux français[2].

Mokobé reçoit le la médaille de Chevalier de l’Ordre national du Mali. Elle lui est remise par le ministre malien de la Culture Mohamed El Moctar[1],[3].

Africa Forever et retour[modifier | modifier le code]

En 2011, il publie le single Ou la la, classé 29e en France[4], qui précède son deuxième album, Africa Forever[1]. Africa Forever est publié le au label Jive Epic Group[5],[6], atteint la 35e place des classements[4], et est classé dans la catégorie « rap/hip-hop »[7].

En 2014, il publie le titre #CDouxDeh[1],[8], classé 117e en France[4], dont tous les revenus sont reversés à une action caritative[réf. nécessaire].

En 2015, il publie une déclaration à Diam's qui s'est retiré des réseaux sociaux après la publication de son livre[9]. En juin 2015, Mokobé est invité au tournoi international de basket Quai 54 place de la Concorde à Paris, devant plus de 4 000 spectateurs[10]. Il publie en parallèle son nouveau single Getting Down, en featuring avec P-Square, classé dans le top 10 des meilleures ventes sur iTunes[10]. En novembre 2015, il annonce son soutien au Front de Gauche pour les élections régionales[11]. Le même mois, il dévoile une chanson intitulée Wesh en featuring avec Gradur, qui figurera sur son prochain album[12].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

  • 2010 : Tristane Feat Darou - Belek mec
  • 2011 : Mokobé - 50 CFA
  • 2011 : Mokobé feat. DJ Arafat - Oulala)
  • 2011 : Mokobé feat. Soprano - Taxi Phone
  • 2011 : Mokobé feat. Jah Cure - Africa For Ever
  • 2014 : Mokobé - #CDouxDeh

Autres collaborations[modifier | modifier le code]

  • 2005 : Travailler c'est trop dur (feat. Alpha Blondy ; sur l'album Akwaba The Very Best-of)
  • 2007 : Kirikou Le Vaillant (feat. Ali Boulo Santo ; pour la comédie musicale Kirikou et Karaba)
  • 2007 : Viens on va danser (feat. Princess'Lover et Fally Ipupa)
  • 2009 : Regretter le temps (extrait de l'album FK pour toi (ATK/Hommage à Fredy K.) avec Manu Key, Kohndo, Daddy lord C, Ill et Zoxea)

Clips[modifier | modifier le code]

  • 2006 : Il fait une apparition dans le clip I am Somebody de DJ Mehdi, l'ancien producteur de 113. (On peut aussi y voir Busy P, Feadz, Vicarious Blissau et les membres du groupe Justice)
  • 2006 : On est ensemble feat Le Molare
  • 2007 : Paroles de Soninké visionné plus de 100 000 fois sur Booska-p (meilleur site de rap français) avant la sortie de Mon Afrique
  • 2007 : Abidjan, L'Argent, Les Gens Rudy Rudiction feat Mokobé & Manu Key
  • 2007 : C'est dans la joie feat Patson
  • 2007 : Mali 4ever feat Salif Keita
  • 2007 : Safari feat Viviane Ndour
  • 2007 : Bisou feat DJ Lewis
  • 2007 : Ancrée à ton port - Fanny J Feat Mokobé
  • 2008 : On est venu ramasser feat Alpha 5.20 feat Mokobé et Malik Bledoss
  • 2008 : African Tonik avec DJ Arafat, Mohamed Lamine et Mory Kante (réalisé par J.G Biggs)
  • 2008 : Malembe feat Fally Ipupa
  • 2008 : Jaloux feat Le Molare
  • 2008 : Oriengo feat Abobolais
  • 2009 : Apparition dans le clip Reviens je t'en prie de Singuila
  • 2009 : Cadenas de Fally Ipupa (apparition)
  • 2010 : Mali debout
  • 2010 : Les Jaloux Vont Maigrir Réalisé par Jeff Attiogbe
  • 2011 : Oulala Mokobé (feat DJ Arafat)
  • 2011 : 50 CFA
  • 2011 : Taxi Phone (feat Soprano)
  • 2011 : Ca passe tout seul (feat Despo Rutti)
  • 2011 : Apparition dans le clip Logobitombo de Moussier Tombola
  • 2012 : Boombadeing
  • 2012 : Rihannon
  • 2012 : Boubou Swag (feat Jmi Sissoko)
  • 2012 : Apparition dans le clip Happy Birthday de Matt Houston
  • 2014 : #CDouxDeh
  • 2014 : Apparition dans le clip Fresh Prince de Soprano

Filmographie[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • 2000 : Victoires de la Musique avec 113 pour l'album Les Princes de la Ville - catégorie « Révélation de l'année » et « Meilleur album rap groove »
  • 2007 : Afrique Magazine (magazine francophone international) sélectionne les 50 personnalités africaines les plus influentes de ces dernières années. Mokobé est l'unique rappeur à être sélectionné.
  • 2008 : L'année du hip-hop (avec Mafia K'1 Fry) : « Meilleur groupe »
  • 2008 : Les trophées des arts afro-caribéens (en hommage à Aimé Césaire) : « Meilleur album »
  • 2008 : Prix du meilleur artiste de la diaspora malienne par Le Ministère des Maliens de l'extérieur et de l'intégration africaine (Mali)
  • 2009 : Chevalier de l'Ordre National du Mali (Légion d'Honneur) décoré par Amadou Toumani Touré (Président de la République du Mali)
  • 2009 : « Meilleur artiste international » et « Meilleur ambassadeur hip-hop de l'année » à la première Édition des Mali Hip Hop Awards 2009[1]
  • 2009 : « Meilleur patriote » - Trophées de l'Espoir 2009 (Mali)
  • 2010 : Médaille de la Ville de Vitry

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f « Mokobé : Un nouvel album solo en 2015 ? », sur evous.fr,‎ (consulté le 4 mai 2016).
  2. « Mon Afrique », sur lescharts.com (consulté le 4 mai 2016).
  3. « Dieudonné Diama, Reconnaissance d’un mérite : Mokobé, désormais chevalier de l’ordre national du Mali ! », sur Le Quotidien de Bamako,‎ (consulté le 14 septembre 2009).
  4. a, b et c « Mokobé - discographie », sur lescharts.com (consulté le 14 septembre 2009).
  5. « Mokobé – AFRICA FOREVER », sur rapelite (consulté le 4 mai 2016).
  6. « Africa Forever - Mokobé - Jive Epic Group » (consulté le 4 mai 2016).
  7. « Africa Forever – Mokobé », sur basketsblanches,‎ (consulté le 4 mai 2016).
  8. « Mokobé : son retour avec P-Square, avec le single Getting Down ! (extrait) », sur raprnb.com,‎ (consulté le 4 mai 2016).
  9. « Mokobé : Sa touchante déclaration à Diam's "manque au rap français" (EXCLU VIDEO) », sur nonstoppeople,‎ (consulté le 4 mai 2016).
  10. a et b « Clip Getting Down : Mokobé du 113 veut nous faire danser tout l'été (màj) », sur Charts in France,‎ (consulté le 4 mai 2016).
  11. « Régionales dans le 94 : le rappeur Mokobé soutient le FG », sur Le Parisien,‎ (consulté le 4 mai 2016).
  12. NicoDoval, « Gradur : Wesh, son nouveau clip en featuring avec Mokobe », sur Melty (consulté le 4 mai 2016).