Alibi Montana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Montana (homonymie).
Alibi Montana
Nom de naissance Nikarson Saint-Germain
Naissance
Villetaneuse, Seine-Saint-Denis, Drapeau de la France France
Activité principale Rappeur
Genre musical Hip-hop, rap français
Années actives Depuis 1999
Labels Menace Records
Site officiel www.alibimontana.fr

Alibi Montana de son vrai nom Nikarson Saint-Germain, né en 1978 à Villetaneuse, Seine-Saint-Denis est un rappeur français, d'origine haïtienne. Son nom de scène vient d'une fusion entre les noms Al Pacino et Tony Montana (il l'explique dans son morceau Crie mon nom). Il réside actuellement en Seine-Saint-Denis, à Saint-Ouen.

Biographie[modifier | modifier le code]

Nikarson Saint-Germain est originaire de Villetaneuse, ville du département de la Seine-Saint-Denis, puis a ensuite déménagé dans la cité des 4000 à La Courneuve. Il commence sa carrière au milieu des années 1990, et publie sa mixtape T'as ma parole en 1999[1], puis la compilation Mandat de dépôt en 2002. Alibi apparaît et rappe dans un épisode de seconde B (1993) dans le local de Cosmic Radio. Entretemps, il est incarcéré pour tentative d'homicide, et enfermé 1 260 jours. 1 260 jours est donc le temps passé par Alibi en prison, mais également le titre (classé 94e en France[2]) de l'album qui va le révéler au grand public[réf. nécessaire]. L'album est publié en mai 2004 et se fait un nom dans l'underground, et Alibi devient le fer de lance du label Menace Records dirigé par Bayes[3].

Un an après, Alibi remet ça avec Numéro d'écrou qui participer pléiade d'invités comme Rohff, Calbo, Zoxea, LIM, et Princess Aniès. Toujours en 2005, il publie le premier volume de ses mixtapes Toujours ghetto où il compile apparitions, featurings et remixes. Cette année est la plus prolifique pour le rappeur car il sort un album collaboratif intitulé Rue, avec LIM, album expliquant la vie de rue et ses caractéristiques. L'album atteint la 26e place des classements français[4], et se vend à 50 000 exemplaires[réf. nécessaire]. À la fin de l'année, il publie le deuxième volume de Toujours ghetto, qui atteint la 123e place des classements français[5].

Il met ensuite en avant ses confrères Zone et Kheimer, avec qui il forme le Block. Il quitte ensuite Menace Records pour Beacause et y sort son quatrième album Inspiration guerrière. Il enchaine ensuite avec deux mixtapes, puis publie un nouvel album intitulé Prêt à mourir pour les miens.

L'année 2009 lui permet de sortir la mixtape Sur le terre-terre et voit arriver en octobre un album commun avec son petit frère Alino : Une affaire de famille. En 2010, il apparaît dans une vidéo de Max Boublil, et dans son spectacle "En sketches et en chansons" en 2014, humoriste, intitulée : Max Boublil clash Alibi Montana[6].

Affaires judiciaires[modifier | modifier le code]

Alibi Montana est deux fois milieu carcéral, une première fois à Fleury-Mérogis pour sept mois de détention en 1999. Puis, il effectue trois ans et demi (1260 jours) de peine à Villepinte pour tentative d'homicide[7].

Il est par la suite plusieurs fois convoqué devant la justice, notamment lors de son procès contre François Grosdidier, député UMP qui lui reprochait ses paroles dans un morceau critiquant un premier procès lancé par le même Grosdidier, procès à l'encontre de Monsieur R. (piste 3 : Gros Didier, sur la compilation Toujours ghetto volume 2). Le procès s'est terminé sur un vice de procédure. Un autre procès, lancé par Alibi Montana cette fois, contre Grosdidier, visant à se faire rembourser les frais occasionnés (avocat, déplacements nombreux…) est également clos sur un vice de procédure. La police le convoque à nouveau pour l'interroger sur l'identité de deux personnes cagoulées et tirant à l'arme automatique visibles dans un DVD du rappeur, tourné en 2004.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 1999 : T'as ma parole
  • 2004 : 1260 Jours
  • 2005 : Numéro d'écrou
  • 2007 : Inspiration guerrière
  • 2008 : Prêt à mourir pour les miens

Albums collaboratifs[modifier | modifier le code]

  • 2005 : Rue (avec LIM)
  • 2006 : Le block (avec Zone et Kheimer)
  • 2009 : Une affaire de famille (avec son frère Alino)
  • 2013 : Rue 2 (avec LIM)

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 2002 : Mandat de dépôt
  • 2006 : Crise des banlieues vol.1
  • 2006 : T'as ma parole révolution
  • 2007 : Crise des banlieues vol.2
  • 2010 : Anthologie vol.1

Mixtapes[modifier | modifier le code]

  • 2005 : Toujours ghetto vol.1
  • 2005 : Toujours ghetto vol.2
  • 2006 : Toujours ghetto collector
  • 2007 : Mixtape
  • 2008 : Toujours ghetto vol.3
  • 2008 : Illegal life
  • 2009 : Sur le terre-terre
  • 2010 : 1 Geste pour Haïti chérie (chanson caritative en faveur des victimes du séisme de 2010 à Haïti, avec d'autres artistes)
  • 2011 : Toujours ghetto vol.4

Single[modifier | modifier le code]

  • 1993 : Lisa et Hip-Hop funk rap (sur la compilation Seconde B : Les chansons originales de la série TV)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « 16.07.2007 T'As Ma Parole », sur because.tv (consulté le 4 mai 2016).
  2. « Alibi Montana - 1260 Jours - charts », sur Charts in France (consulté le 4 mai 2016).
  3. Genono, « Interdit en radio : l'histoire de Menace Records », sur noisey.vice.com (consulté le 4 mai 2016).
  4. « Alibi Montana & Lim - Rue - charts », sur Charts in France (consulté le 4 mai 2016).
  5. « Alibi Montana - Toujours ghetto - charts », sur Charts in France (consulté le 4 mai 2016).
  6. « Max Boublil et Alibi Montana : le clash ! », sur Charts in France (consulté le 4 mai 2016).
  7. Louise Auvitu, « J'ai été condamné pour tentative d'homicide. Sortir de prison a été une renaissance », nouvelobs.com,‎ (consulté le 2 mai 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]