Alain Le Nost

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Alain Le Nost
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Nationalité
Activité
Site web

Alain Le Nost, né le à Guingamp, est un artiste peintre français. Il vit et peint à Ploubazlanec après y avoir créé un atelier d'artiste en 1974 et exposé à Paimpol tous les étés depuis 1964.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alain Le Nost est originaire d'une vieille famille bretonne originaire du Trégor et de l'Argoat. Il commence à peindre en 1952 et y consacre totalement sa vie depuis lors. Il rencontre Armand Drouant, c'est le début de sa vocation d'artiste et de sa formation de peintre. Sur les conseils d'Armand Drouant en 1954, le jeune peintre étudie à Paris à l'Académie de la Grande Chaumière dans l'atelier d'Yves Brayer. Manquant de ressources financières, il est obligé d'abandonner les cours et prend un poste de surveillant dans une école d'Antony dans les années 1950. Libéré de ses obligations militaires en 1958, il s'installe à Paris. Il entre en 1959 à l'Académie de la Section d'or dans l'atelier de Jean Souverbie, avec un mot d'introduction de son ami Armand Drouant. La même année il fait la connaissance du barde breton Glenmor qui va lui organiser des expositions et lui faire vendre ses premières toiles.

Il devient peintre professionnel en 1965. En 1970, il crée sa galerie au 2 rue Thiers à Paimpol, devenue la rue Georges Brassens depuis 1982. C'est le premier atelier d'artiste du centre ville ouvert au public, à l'origine de la vocation artistique actuelle de la cité paimpolaise.

Il dépose en 1989 la marque internationale "Peinture Essentialiste (TM)", qu'il applique à sa peinture et dont il est le créateur. On distingue plusieurs périodes dans son évolution artistique (expressionniste, paimpolaise, de transition, essentialiste). En 1999 il découvre l'Ouest Américain et passera une année entière à ne peindre que ce sujet. Ses sources d'inspiration sont multiples, allant de la Bretagne et de ses traditions celtiques à la Grèce, l'Espagne et plus récemment Venise. Sa démarche artistique le pousse à se libérer des descriptions figuratives pour aller à l’Essentiel, à l’essence même de la nature, des hommes, des objets pour révéler une vérité allant au-delà de ce que nous offre la simple vue. Sa libération actuelle le pousse vers une peinture plus gestuelle et le mouvement intuitiste qui se développe en France et en Italie.

Salons[modifier | modifier le code]

Expositions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • 1964 - Premier prix professionnel Ernée
  • 1969 - Diplôme de l'Amicale des artistes français, Vincennes
  • 1970 - Prix de la Ville de Chatou
  • 1971 - Premier prix des peintres de Chatou
  • 1972 - Grand prix d'acrylique « Galerie 34 », Paris
  • 1975 - Prix du public, Salon de Charenton
  • 1981 - Médaille de vermeil de la Société Académique Arts-Sciences-Lettres
  • 1982 - Médaille d'argent de la Société d'encouragement au progrès
  • 1992 - Médaille d'or de la Société Académique Arts-Sciences-Lettres
  • 1996 - Médaille d'argent du mérite et dévouement français
  • 2004 - Grande médaille de vermeil de la Société Académique Arts-Sciences-Lettres

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • le nost,l'homme, le peintre, l'œuvre par Yannick Pelletier. 128 pages. 1998. Éditions Peinture Essentialiste (TM)
  • le nost, les pierres et les fleurs du chemin 120 pages. 2013. Éditions Peinture Essentialiste (TM)
  • l'Amateur d'Art, 1978
  • Voir, Magazine des Arts, 1989
  • L'Amateur d'Art, 1978, sept-déc 1989
  • Voir, Magazine des Arts, Lausanne, mars 1993
  • Ouest-France, 3 août 1995
  • Pratique des Arts n°8, pp. 12–21, juin-juillet 1996
  • Magazine des Arts, Lausanne, 1999
  • Arts Actualités Magazine, 2000
  • Le Télégramme, 2002, 2006
  • Armor Magazine, 2006

Liens externes[modifier | modifier le code]