Alain Erlande-Brandenburg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Alain Erlande-Brandenburg
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Distinctions
Œuvres principales
Quand les cathédrales étaient peintes (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Alain Brandenburg, dit Alain Erlande-Brandenburg, né le [1] à Luxeuil (Haute-Saône), est un historien de l'art français, conservateur général honoraire du patrimoine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Études[modifier | modifier le code]

Après une scolarité aux lycées Saint-Charles et Thiers de Marseille, il rejoint le lycée Henri-IV à Paris pour préparer l'École nationale des chartes. Il en sort en 1964 avec le diplôme d'archiviste paléographe. L'année suivante, il est diplômé de la section supérieure de l’École du Louvre à Paris, et il obtient sa thèse en 1971.

Carrière[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Années 1960[modifier | modifier le code]

  • « Les fouilles opérées devant le Louvre en 1964 et la découverte du soubassement de Le Vau », in « Bulletin des antiquaires de France, 1964, p. 135-139 ;
  • « Le monastère de Luxeuil au IXe siècle », in « Cahiers archéologiques », 1964, p. 239-243 ;
  • « Le cimetière des rois à Fontevrault », in « Congrès archéologique. 1964 », p. 82-92 ;
  • « Funérailles royales et sépultures royales en France de la fin du VIIIe siècle à 1285 », in « Positions des thèses École des chartes, 1964, p. 33-41 ;
  • « Les fouilles du Louvre et les projets de Le Vau », in « Vie Urbaine », 1964, p. 12-22 ;
  • « Trois projets inédits de Le Vau pur le Louvre », in « Vie urbaine », 1965, p. 12-22 ;
  • « Saint-Pierre de Varzy », in « Congrès archéologique. Nivernais. 1967 », 226-236 ;
  • « Un dessin inédit du XVIIIe siècle figurant la nef de Cluny III’, in « Bulletin des antiquaires », 1968, p. 119-120 ;
  • « Identification de la statue de Pierre d’Alençon, provenant de l’église du prieuré de Saint-Louis à Poissy », in « Bulletin des antiquaires », 1968, p. 154-160 ;
  • « Le tombeau de saint Louis. Appendice. Les statues de Charles V et de Jeanne de Bourbon », in « Bulletin monumental », 1968, p. 7-28 ;
  • « Iconographie de Cluny III », in « Bulletin monumental », 1968, p. 7-28 ;
  • « Le château de Clisson », in « Congrès archéologique. Haute-Bretagne. 1968 », p. 271-278 ;
  • « Le prieuré royal de Saint-Louis de Poissy », in « Bulletin monumental », 1969, t. 127, II, p. 176.

Années 1970[modifier | modifier le code]

  • « La sculpture à Paris au milieu de XIIIe siècle », in « Bulletin Paris et Ile-de- France », 1970, p. 31-41 ;
  • Carte archéologique de Paris.Premières série, notices 1 à 903 (avec Marie-Edmée Michel et Catherine Quétin), éd. Commission du Vieux Paris, Paris 1971 ;
  • « La prieurale Saint-Louis de Poissy », in « Bulletin monumental », 1971, t. 129, III, p. 85-112 ;
  • « Les remaniements du portail central à Notre-Dame de Paris », in « Bulletin monumental », 1971, p. 241-248 ;
  • « La tête du gisant de Jeanne de Toulouse », in « Revue du Louvre et des musées de France », 1971, p. 31-41 ;
  • « Aspects du mécénat de Charles V, la sculpture décorative », in « Bulletin monumental », 1972, p. 303-345 ;
  • « Le portail de Champmol, nouvelles observations », in « Gazette des beaux arts », 1972, p. 121-132 ;
  • « Jean de Thoiry, sculpteur de Charles V », in « Journal des Savants », 1972, p. 210-227 ;
  • « Les tapisseries de François d’Angoulême », in « Bulletin de la Société de l’histoire de l’art français, 1973, p. 19-31 ;
  • « La chapelle Notre-Dame-de-Bonnes-Nouvelles », in « La revue du Louvre et des musées de France », 1973, p. 229-236.
  • « Nouvelles remarques sur le portail central de Notre-Dame de Paris », in « Bulletin monumental », 1974, p. 287-296.
  • « La cathédrale de Lisieux. Les campagnes de construction », in « Congrès archéologique. Bessin et Pays d’Auge », 1974, p. 139-172 ;
  • Le roi est mort. Étude sur les funérailles, les sépultures des rois de France jusqu’à la fin du XIIIe siècle, Genève-Paris, Droz, 1975.
  • « Le roi, la sculpture et la mort. Gisants et tombeaux de la basilique de Saint-Denis », Archives départementales de la Seine-Saint-Denis, Bobigny, 1975 (collaborations de Jean-Pierre Babelon, Fr. et J.-M. Jenn) ;
  • « Le jubé de Notre-Dame de Paris », in « Bulletin des Antiquaires de France », 1976, p. 35-36 ;
  • « L’Adam du Musée de Cluny », in « La revue du Louvre et des Musées de France », 1975, p. 81-91 ;
  • « La sculpture funéraire vers les années 1200 : les gisants de Fontevrault », in « The Year 1200 », 1975, p. 561-577 ;
  • « La tenture de la Vie de la Vierge à Notre-Dame de Beaune », in « Bulletin monumental », 1976, p. 37-48 ;
  • « Le chevet de Saint-Benoît », in « Bulletin des antiquaires de France », 1976, p. 191-196 ;
  • « L’abbatiale de La Chaise-Dieu », in « Congrès archéologique. Velay 1976 », p. 72O-755 ;
  • « À propos d’une exposition. La tapisserie de chœur des anges porteurs des instruments de la Passion, dans la chapelle du château d’Angers », in « Journal des Savants », 1976, p. 62-69 ;
  • La Dame à la Licorne, Paris, Réunion des Musées Nationaux, 1977. (Nlle édit. 1989) ;
  • « Les rois retrouvés », Paris, 1977 (avec la collaboration de M. Fleury et Fr. Giscard d’Estaing) ;
  • « La tenture de la Dame à la Licorne », in « Bulletin des Antiquaires de France », 1977, p. 165-179 ;
  • « La façade de la cathédrale d’Amiens », in « Bulletin monumental », 1977, p. 253-293 ;
  • « L’abbaye du Reclus », in « Congrès archéologique. Champagne, 1977 », p. 642-647 ;
  • « L’abbaye des Trois-Fontaines », in « Congrès archéologique. Champagne 1977 », p. 695-706 ;
  • « La statuaire de Notre-Dame de Paris avant les destructions révolutionnaires », in «  Bulletin monumental », 1978, p. 213-266 ;
  • « Un gisant royal provenant de Saint-Germain-des-Prés », in « Bulletin archéologique du Comité », 1979, p. 33-50 ;
  • « La tête de Saint Paul provenant du portail central de Notre-Dame de Paris », in « Bulletin de l’histoire de Paris », 1979, p. 47-53 ;
  • « Les découvertes de Notre-Dame de Paris en 1839 » in « Revue du Louvre et des Musées de France », 1979, p. 83-89.

Années 1980-1990[modifier | modifier le code]

  • « Une tête provenant du bras nord de Notre-Dame de Paris », in « Bulletin des Antiquaires », 1980 p. 128 ;
  • « Jean de Cambrai, sculpteur de Jean de France duc de Berry », in « Monuments Piot », 1980, p. 143-186 ;
  • « Une réduction de canon à l’emblématique de Catherine de Médicis », in « Revue du Louvre et des Musées de France », 1980, p. 109-114 ;
  • « La tenture de cuir peint des héros romains, d’après Goltzius », in « Revue de la Bibliothèque nationale », 1981, p. 33-37 ;
  • L'art gothique, Paris, Citadelles & Mazenod, 1983, 628 p.
  • « À propos d'une tête d'ange provenant de la prieurale de Saint-Louis à Poissy » in « Hommages à Hubert Landais, Arts et objets de collection » Paris, 1987 p. 36-38 ;
  • Le monde gothique. La conquête de l'Europe, 1260-1300, Paris, Gallimard, "L'univers des formes", 1987, 445 p.
  • « Art et politique sous Philippe-le-Bel, la prieurale Saint-Louis de Poissy » in « Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres » juillet-octobre 1987, p. 507-508.
  • La cathédrale, Paris, Fayard, 1989, 418 p.
  • Notre-Dame de Paris, Paris, Nathan-CNMHS, 1991, 256 p.
  • Quand les cathédrales étaient peintes, Paris, Gallimard, coll. « Découvertes Gallimard / Arts » (no 180), 1993, 176 p. (ISBN 978-2-07-053234-6).
  • Histoire de l'architecture française. Tome I : Du Moyen Âge à la Renaissance, Paris, Mengés-CNMHS, 1995, 478 p.
  • De pierre, d'or et de feu. La création artistique au Moyen Âge, IVe-XIIIe siècle, Paris, Fayard, 1999, 297 p.

Années 2000-2010[modifier | modifier le code]

  • Le sacre de l'artiste. La création au Moyen Âge, XIVe-XVe siècle, Paris, Fayard, 2000, 234 p.
  • « Études d'histoire de l'art offertes à Jacques Thiriou, des premiers temps chrétiens au XXe siècle », éditées par Alain Erlande-Brandenburg, Jean-Michel Leniaud, collaboration de Xavier Dectot ; 372 p., Éd: École des Chartes, Paris 2001 (ISBN 2-900791-44-8) ;
  • « Les sculptures de Notre-Dame de Paris » ;
  • L'art roman. Un défi européen, Paris, Gallimard, coll. « Découvertes Gallimard / Arts » (no 471), 2004.
  • « La cathédrale de Reims, chef d'œuvre du gothique », Actes Sud, Nîmes, 2007 ;
  • « Le palais des rois de France à Paris par Philippe le Bel », in « C.R.A.I. », 2007, p. 183-194 ;
  • « L’abbatiale de Conques. Plans, aménagements liturgiques et tympan », in « Bulletin de la Société nationale des Antiquaires de France », 2007, p. 235-245 ;
  • « La cathédrale Saint-Étienne de Sens. La première cathédrale gothique », in « Rencontres médiévales », no 7, Brepols, 2008, p. 29-41 ;
  • « La pierre armée aux XIIe s et XIIIe siècles », in « L’emploi du plomb et du fer dans l’architecture gothique », Paris, Picard, 2009 p. 121-130 ;
  • « L’autel à l’époque grégorienne », in « Hortus artium medievalium », 2009 p. 000-000 ;
  • Qu'est-ce qu'une église ?, Paris, Gallimard, Paris, 2010, 313 p. (ISBN 978-2-07-077621-4).
  • La révolution gothique, Paris, Picard, 2011, 288 p.
  • Alain Erlande-Brandenburg et Anne-Bénédicte Mérel-Brandenburg, Saint-Germain-des-Prés : An Mil, Paris, Picard, , 126 p. (ISBN 9782708409149)

Décorations[modifier | modifier le code]

Officier de la Légion d'honneur Officier de la Légion d'honneur (Décret du 12 juillet 2002[2]). Commandeur de l'ordre national du Mérite Commandeur de l'ordre national du Mérite (Décret du 14 mai 1997[3]). Commandeur de l'ordre des Arts et des Lettres Commandeur de l'ordre des Arts et des Lettres.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Erlande-Brandenburg, Alain sur arthistorians.info
  2. « Décret du 12 juillet 2002 », sur le site de Légifrance, jorf n°163 du 14 juillet 2002 page 12078. texte n° 3 (consulté le 22 octobre 2014).
  3. « Décret du 14 mai 1997 », sur le site de Légifrance, jorf n°112 du 15 mai 1997 page 7299 (consulté le 22 octobre 2014).

Liens externes[modifier | modifier le code]