Prix Hercule-Catenacci

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le prix Hercule-Catenacci, de la fondation Yvan Loiseau[1] à partir de 1982[2], est un ancien prix annuel d’histoire et de sociologie, créé en 1934 par l'Académie française, et « récompensant des livres illustrés de luxe traitant tout domaine »[3].

Hercule Louis Catenacci, né en 1816 à Ferrare et mort à Paris, le , est un peintre, illustrateur, aquarelliste et graveur paysagiste français d'origine italienne.

Lauréats[modifier | modifier le code]

  • 1934 : Georges Bonnenfant pour Histoire générale du diocèse d’Evreux
  • 1935 : Éditions de France pour La France au travail
  • 1936 : Norbert Dufourcq pour Esquisse d'une histoire de l'orgue en France
  • 1937 :
  • 1938 :
    • Baudoin de Lannoy et Georges Dansaert pour Jean de Lannoy le Bâtisseur
    • Pierre Gusman pour Elskée au Jardin de Vénus
    • André Virely pour Essai d'Iconographie de Bossuet
  • 1939 :
    • Pierre Balme pour L'Auvergne littéraire
    • Georges Bonnenfant pour Églises rurales du département de l’Eure
    • François de Chasseloup Laubat (1904-1968) pour L'art rupestre du Hoggar, Haut Mertoutek
    • Pierre Pradel et Marcel Génermont pour Les églises de France
    • Madame Humphrey d'Honfroi pour L’Enfant et sa mère à travers le monde
    • Marcel Prévost pour l'édition des Héroïdes, d’Ovide
    • Paul Vignon (1865-1943) pour Le Saint Suaire de Turin
    • Maurice Vloberg (1885-1967) pour La Vierge notre médiatrice
  • 1940 :
    • Marguerite de Broglie pour Dialogues du vent et du soleil
    • Maurice Denis pour Histoire de l'Art religieux
    • Raoul Plus (1882-1958) pour Saint Jean-Baptiste dans l'Art
  • 1941 :
    • Charles Chesnelong pour Rome
    • Ernest Lotthé (1886-1962) pour Les Églises de la Flandre française
  • 1942 :
    • Albert Despréaux pour Les Uniformes des troupes de la marine et des troupes coloniales et nord-africaines
    • Jérôme Doucet pour Verrières
    • René Herval pour Haute Normandie
  • 1943 :
    • Louis Hourticq pour Génie de la France
    • Société des Cent Une pour l'édition de Mon Faust, de M. Paul Valéry
  • 1944 : Jean Bourguignon pour Napoléon
  • 1945 : Alphonse Blanc pour Brioude et sa région
  • 1946 :
    • Jacques Boell pour Oisans
    • Pierre Pinsseau (1901-1946) pour Au coin de l'âtre
  • 1947 : Christian (18..?-19..; dessinateur) pour Saint-Guilhem-le-Désert, vallée inspirée du Languedoc
  • 1948 : Pierre Grosclaude (1900-1973) pour l'édition des Confessions et des Rêveries du promeneur solitaire, de J.-J. Rousseau
  • 1949 :
    • Abbé A. Guéry pour L'Anjou à travers les âges
    • Philippe Veyrin pour Les Basques
  • 1950 :
    • Henri Jouin-Dubois pour L'art eucharistique en Bretagne
    • Georges de Plinval pour Histoire illustrée de l'Église
  • 1951 :
    • Thérèse Bertin-Mourot pour Publications Poussin
    • Pierre Michaut (1895-1956) pour Le ballet contemporain
  • 1952 :
    • Gabriel de Roton, dit Notor (1865-1964) pour L’Iliade et l'Odyssée
    • Roger Grand pour Une race, un château : Anjony
    • René Herval pour En Normandie
  • 1953 : Dr Paul Thoby pour Les croix limousines de la fin du XIIe au début du XIVe siècles
  • 1954 :
    • Marcel Delafosse (1915-2000) pour La Rochelle
    • Jean-Honoré Prat pour Fourrure et pelletiers à travers les âges
  • 1955 : Marcel Durliat pour Arts anciens du Roussillon. Peinture
  • 1956 : Jean Sermet (1907-2003) pour Espagne du Sud
  • 1957 : Roseline Bacou pour Odilon Redon
  • 1958 : Michel de Galzain (1918-1994) pour Au bon vieux temps
  • 1960 :
    • Yvan Christ (1919-1998), Pierre Sourbès et Henri Caffe pour Roussillon
    • Marie-Josèphe de Lacroix de Lavalette (1913-1997) pour Albius ou l'Expédition d'un officier romain en Gaule, 27 avant J-C
  • 1961 :
  • 1962 : François Giacobbi pour La Corse
  • 1963 : Jean-Paul Crespelle pour Montparnasse vivant
  • 1964 : Geneviève Daridan pour Sept siècles de sculpture japonaise
  • 1965 :
    • Christiane Aulanier pour Le Pavillon de l’horloge et le département des Antiquités orientales
    • André Corbeau (1898-1971) et Nando De Toni (1902-1982) pour l'édition des Manuscrits C et D, de Léonard de Vinci
  • 1969 : Madeleine Jarry (1917-1982) pour La Tapisserie des origines à nos jours
  • 1970 : Geneviève Guillot (directrice de l'Ecole de danse de l'Opéra) et Germaine Prudhommeau (1923-2007) pour Grammaire de la danse classique
  • 1972 :
    • Cécile Beurdeley pour Castiglione, peintre jésuite à la Cour de Chine
    • Pierre du Bourguet pour L’art paléochrétien
  • 1973 : Françoise du Castel pour Damoiselle Christine de Pizan
  • 1974 : Pierre Duvinoy et Madeleine Jarry (1917-1982) pour Le siège français
  • 1975 : André Guillou (1923-2013) pour La civilisation byzantine
  • 1976 : Jean-Pierre Babelon, Alain Erlande-Brandenburg et Michel Fleury pour Paris monumental
  • 1977 : Jean Beurdeley et Jean Boisselier pour La sculpture en Thaïlande
  • 1978 :
    • Yves Devaux pour Dix siècles de reliure
    • Jean Ferron pour Orants de Carthage. Mort-Dieu de Carthage
  • 1979 : Venceslas Kruta pour Les Celtes
  • 1980 :
    • Suzanne Agnely, Roger Brunet et Henri Serres-Cousiné pour Les Grandes Cathédrales
    • Magdeleine Hours pour Le secret des chefs-d’œuvre
  • 1981 :
    • Albert Châtelet pour Les Primitifs hollandais
    • Henry-Pierre Fourest (1911-1994) pour La Faïence de Delft
  • 1982 : Étienne Coche de La Ferté pour L’art de Byzance
  • 1983 :
    • Paul Courbin pour Qu’est-ce que l’archéologie ?
    • Marie-Louise Galinier, Georges Savès et Georges Fouet pour La céramique toulousaine
    • Pierre Ramond pour La Marqueterie
  • 1984 : Jean Guichard-Meili pour Matisse. Les gouaches découpées
  • 1985 : Emmanuel de Bonvoisin pour Mars, témoin de son époque
  • 1986 : Cécile Beurdeley pour Sur la route de la soie. Le grand voyage des objets d’art
  • 1987 : Yves Bottineau pour L’art baroque
  • 1988 : Bernard Chevallier pour Crèches de Noël
  • 1989 :
    • René Pillorget (1924-2015) pour Nouvelle histoire de Paris, Paris sous les premiers Bourbon
    • François Spoerry pour L’Architecture douce

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Ivan Loiseau », sur BnF (consulté le )
  2. « Décret du 3 septembre 1982 », sur Légifrance (consulté le )
  3. « Prix Hercule-Catenacci », sur Académie française (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]