Ordre national du Lion du Sénégal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'ordre national du Lion du Sénégal est une décoration sénégalaise.

Plus haute distinction sénégalaise, l'ordre distingue en temps de paix, 15 ans de services civils ou militaires, ou 20 ans d'activités professionnelles.

Le président de la République du Sénégal est, de droit, grand-maître de l'ordre. Depuis 2012, le grand chancelier est le général Ousmane Ibrahima Sall[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'ordre national du Lion du Sénégal fut fondé le 22 octobre 1960, année où le Sénégal a obtenu son indépendance.

Classes[modifier | modifier le code]

L'ordre se compose des classes de mérite suivantes :

  • grand-croix
  • grand officier
  • commandeur
  • officier
  • chevalier

La classe spéciale grand-croix avec collier peut être concédée seulement aux autres chefs d'État étrangers en signe d'amitié.

Barrettes
SEN Order of the Lion - Knight BAR.png
Chevalier
SEN Order of the Lion - Officer BAR.png
Officier
SEN Order of the Lion - Commander BAR.png
Commandeur
SEN Order of the Lion - Grand Officer BAR.png
Grand officier
SEN Order of the Lion - Grand Cross BAR.png
Grand-croix

Insignes[modifier | modifier le code]

  • Le pendentif de l'ordre est composé d'une étoile émaillée blanche à 5 rayons pommetés d'or, montée sur une étoile rayante en or. Au centre de l'étoile se trouve un médaillon d'or représentant un lion passant vers la gauche avec une étoile (symbole du Sénégal) entouré d'une bande amarante avec comme inscription le nom de l'ordre en lettres dorées. Le pendentif est attaché au ruban par l'intermédiaire par 2 palmes croisées d'argent.
  • L'étoile reprend le même design que le pendentif à la différence que l'étoile rayonnante de fond est plus grande et de forme complètement circulaire.
  • Le ruban est vert.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Mamadou Lamdou Touré, La symbolique nationale du Sénégal, Doro Éditions, Dakar, 2003 ?, p. 48