Pierre Verlet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Verlet.
Pierre Verlet
Naissance
Paris
Décès
Paris
Nationalité Français
Pays de résidence France
Diplôme
Profession
Conservateur de musées
Historien de l'art
Activité principale
Conservateur des Objets d'art du musée du Louvre (1945-1965, 1968-1972)
professeur à l'École du Louvre (1944-1965)
Formation

Pierre Verlet, né le à Paris et décédé le à Paris[1], est un conservateur de musée et historien de l'art français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève de l'École des chartes, Pierre Verlet y obtient le diplôme d'archiviste paléographe en 1932 avec une thèse intitulée Histoire de l’ancienne Maison de Sully[2]. Durant cette période, il suit également des cours à la Sorbonne et à l'École du Louvre[3].

Il fut conservateur en chef de Objets d'art du musée du Louvre de 1945 à 1965 et de 1968 à 1972, et un spécialiste renommé du mobilier et de l'art décoratif français du Moyen Âge à l'Ancien Régime (émaux, gemmes, bronzes et orfèvrerie, porcelaine de Sèvres, tapis de la Savonnerie, etc.), sollicité par les collections étrangères pour inventorier leurs fonds (Waddesdon Manor, Frick collection, Fondation Gulbenkian). Ses recherches et ses publications sur le mobilier royal du XVIIIe siècle font toujours autorité.

Il a été professeur à l'École du Louvre. ("Histoire des arts appliqués à l'industrie", 1944-1953 ; "Décoration des grandes demeures françaises", 1954-1965) et a formé de nombreux spécialistes de l'art décoratif français, dont Daniel Alcouffe, ancien directeur du département des Objets d'art du musée du Louvre, Jean-Pierre Baroli, découvreur de l'estampille BVRB (Bernard Van Riesen Burgh) et Geoffray de Bellaigue, ancien conservateur des collections royales britanniques, Bertrand Jestaz, Colombe Samoyault-Verlet, sa fille, etc.

Il est le mari de la spécialiste en orfèvrerie Nicole Verlet-Réaubourg et le père de la claveciniste Blandine Verlet[4].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le Style Louis XV, Larousse, 1942.
  • Le Mobilier royal français, 1945-1990 (quatre tomes).
    • Tome 1 : Meubles de la Couronne conservés en France, Éditions d'art et d'histoire, 1945 (2e éd., Picard, 1990)
    • Tome 2 : Meubles de la Couronne conservés en France, Éditions d'art et d'histoire, Plon, 1955 (2e éd., Picard, 1992)
    • Tome 3 : Meubles de la Couronne conservés en Angleterre et aux États-Unis, 1963 (2e éd., Picard, 1994)
    • Tome 4 : Meubles de la couronne conservés en Europe et aux États-Unis, Picard, 1990 (2e éd., Picard, 1999)
  • Musée du Louvre. La Galerie d'Apollon et ses trésors. Guide sommaire, Éditions des Musées nationaux, s.d. (1945)
  • Musée de Cluny. Guide sommaire, Éditions des Musées nationaux, 1949 (avec Francis Salet).
  • Au Louvre la nuit, Arthaud, 1952 (en collaboration).
  • Sèvres, Gérard Le Prat, 1954 (avec Serge Grandjean et Marcelle Brunet) (2 tomes)
    • Tome 1 : Le XVIIIe siècle. Les XIXe & XXe siècles (Pierre Verlet et Serge Grandjean)
    • Tome 2 : Les marques de Sèvres (Marcelle Brunet).
  • Möbel von J. H. Riesener, F. Schneekluth, 1955.
  • Les Meubles français du XVIIIe siècle, Presses universitaires de France, 1956 (2e éd. refondue en un tome, 1982)
    • Tome 1 : Menuiserie
    • Tome 2 : Ébénisterie
  • The Frick collection. An illustrated catalogue of the works of arts in the collection of Henry Clay Frick. T.XI : Renaissance furniture, Oriental carpets, English silver, The Frick art reference library, 1956
  • Pierre Verlet, "Le commerce des objets d'arts et les marchands merciers à Paris au XVIIIe siècle", Annales. Économies, Sociétés, Civilisations, 1958, vol. 13, p. 10-29
  • L'Art du meuble à Paris au XVIIIe siècle, Presses universitaires de France, 1958 (collection Que sais-je ?) (2e éd. mise à jour, 1968).
  • Le Siège Louis XV, Tiranty, 1958 (en collaboration avec Pierre Devinoy)
  • Le Siège Louis XVI, Tiranty, 1958 (en collaboration avec Pierre Devinoy)
  • La Dame à la licorne, Braun, 1960 (avec Francis Salet).
  • Versailles, Paris, Fayard, 1960 (nouvelle édition remaniée sous le titre Le château de Versailles en 1985).
  • Les Ébénistes du XVIIIe siècle français, Hachette, 1963 (avec Claude Fregnac et Jean Meuvret).
  • Le Musée national Adrien-Dubouché à Limoges, Éditions des Musées nationaux, 1965 (en collaboration avec J. Giacometti).
  • Le Musée de Cluny. Guide du visiteur, Éditions des Musées nationaux, 1965 (avec Francis Salet).
  • La Maison du XVIIIe siècle en France. Société, décoration, mobilier, Baschet, 1966
  • Objets d’art français de la Collection Calouste Gulbenkian, Fondation Calouste Gulbenkian, 1969.
  • La Mesure du temps, Draeger, 1970 (Commentaires techniques de Pierre Mesnage)
  • Styles, meubles, décors, du Moyen Âge à nos jours, Larousse, 1972 (2 tomes, en collaboration).
    • Tome 1 : Du Moyen Âge au Louis XVI
    • Tome 1 : Du Louis XVI à nos jours
  • La Tapisserie. Histoire et technique du XIVe au XXe siècle, Hachette, 1977 (en collaboration).
  • Les Meubles français du XVIIIe siècle, Presses universitaires de France, 1983
  • Les Bronzes dorés français du XVIIIe siècle, Picard, 1987.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice d'autorité personne sur le site du catalogue général de la BnF
  2. Site de l'École des chartes
  3. Introduction de Le château de Versailles, Fayard, 1960
  4. Pittsburgh Post-Gazette 28 octobre 1971 p. 47

Sources en ligne[modifier | modifier le code]