Administration des douanes et accises (Belgique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Administration des douanes et accises (Luxembourg).
Douanes belges
Logo de l’association
Cadre
But Sécurité aux frontières, contrôle des taxations
Zone d’influence Drapeau de la Belgique Belgique
Fondation
Identité
Siège Drapeau de la Belgique Bruxelles, Belgique
Affiliation Service public fédéral Finances
Financement Fédéral
Site web http://finances.belgium.be/fr

L'administration générale des douanes et accises (en néerlandais: administratie der douane en accijnzen) est la dénomination officielle du services des douanes de Belgique. Elle dépend actuellement du Service public fédéral Finances. Il est actuellement question de rattacher les services actifs des Douanes à la Police fédérale. Ceci s'inscrit dans une volonté de cohérence dans l'évolution nécessaire des services de sécurité belges, notamment au vu des nouvelles menaces criminelles et terroristes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Moyens[modifier | modifier le code]

Scanner mobile à rayons X.

Les douanes opèrent depuis les points d'entrée du territoire belge comme les cinq aéroports internationaux (Anvers, Bruxelles, Charleroi, Liège et Ostende) ainsi que dans les trois ports principaux que sont Anvers, Ostende et Zeebruges.

En ce qui concerne les routes, il n'existe plus de poste-frontière en activité depuis les années 1990 et l’entrée en vigueur de la libre circulation des biens et des personnes à la suite de la création de l'Espace Schengen, mais le travail s'effectue par des patrouilles dites « volantes », au moyen de véhicules.

Personnel[modifier | modifier le code]

Pour intégrer l'administration générale des Douanes et accises, il y a lieu de réussir un concours via le SELOR.

Véhicules[modifier | modifier le code]

Les personnels en service actif (Brigade motor (EMT) et services E&R sont équipés de véhicules prioritaires (munis donc de gyrophare et sirène: code 3) strippés aux couleurs des Douanes ou banalisés.

Armement[modifier | modifier le code]

Une partie des fonctionnaires assermentés de l'administration des douanes et accises portent une arme de service, à savoir un Browning GP, une bombe aérosol anti-agression, des menottes ainsi qu'une matraque [1]. Il s'agit des fonctionnaires en service actif dans les entités mobiles (EMT) et dans les services d'enquêtes et recherches (E&R).

Les fonctionnaires des Douanes sont équipés de gilets pare-balles (marqués "DOUANES" ou à port discret).

Les personnels interviennent en uniforme et en civil. Le port d'arme est autorisé en civil pour les fonctionnaires d'E&R. Il est également possible pour le personnel des brigades motors sur autorisation.

Les fonctionnaires des brigades motorisées et des services de recherche utilisent également des Steyr AUG [1].

Contrairement aux policiers, les fonctionnaires des Douanes en service actif ont le droit - par l'effet de la loi - de ramener leur arme de service à leur domicile.

Ces unités utilisent le service de communication ASTRID.

Intégration des Douanes au sein de la Police fédérale[modifier | modifier le code]

Il est actuellement question de rattacher les services actifs des Douanes à la Police fédérale. Ceci s'inscrit dans une volonté de cohérence dans l'évolution nécessaire des services de sécurité belges, notamment au vu des nouvelles menaces criminelles et terroristes.

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « La Chambre des représentants de Belgique », sur www.lachambre.be (consulté le 28 février 2016)

Articles connexes[modifier | modifier le code]