Direction générale de la sécurité civile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Direction générale de la sécurité civile belge
Cadre
But Aide à la population
Zone d’influence Drapeau de la Belgique Belgique
Fondation
Identité
Siège Bruxelles, Drapeau de la Belgique Belgique
Financement État belge
Site web http://www.civieleveiligheid.be/

La direction générale de la sécurité civile est l'une des trois branches de la sécurité civile belge[1]. C'est un service purement administratif dont le but est la gestion des tâches administratives et la communication entre les deux autres services de la sécurité civile: les services d'incendie et la protection civile. Elle dépend du service public fédéral Intérieur.

Missions de la Direction Générale de la Sécurité Civile[modifier | modifier le code]

  • Régulation de l'achat de matériel
  • Assurer le fonctionnement des appels téléphoniques 112.
  • Inspecter les services d'incendie et de protection civile
  • Élaborer une réglementation générale relative à l'organisation des services d'incendie et limiter les risques d'incendie et d'explosion.
  • Établir des directives en matière de planification d'urgence
  • Reconnaître les calamités publiques et reconnaître les dossiers d'indemnisation des dommages résultant de ces dernières
  • Organiser la formation des sapeurs-pompiers et des agents de la protection civile

L'Institut supérieur de Planification d'Urgence ne dépend plus de la Direction Générale (depuis 2008) mais du service P&O du Service public fédéral Intérieur.

Le Centre de Connaissance de la sécurité civile (KCCE)[modifier | modifier le code]

Le centre de connaissance de la sécurité civile (néerlandais: Federaal kenniscentrum voor de Civiele Veiligheid) (KCCE), est l'organe de réflexion et de planification de la Direction générale de la sécurité civile. Sa mission est la collecte, le traitement, le développement et la diffusion du savoir-faire et des techniques, via un des experts des services d'incendies et de la protection civile (bien souvent des officiers). Ceux-ci sont accompagnés de techniciens spécialisés dans les différentes matières à traiter (il peut s'agir, par exemple, d'un consultant en droit pour la création ou la proposition d'une nouvelle loi ou de nouvelles procédures). Le KCCE se charge également du développement de règlements de manœuvre ainsi que d’un processus constant d’évaluation des interventions.

Ce centre fut mis en place le , à l'occasion de la Réforme des Services d'incendie[2]. Il est situé à Bruxelles, Rue de Louvain n°3 et a pour directeur Johan Schoups[3].

Composition du KCCE[modifier | modifier le code]

Le centre se répartit en 3 organes:

  • Le Comité de gestion, qui en détermine les missions, la composition et le fonctionnement.
  • La Cellule administrative, qui gère les volets administratifs et financiers du centre.
  • Le Groupe technique et scientifique, composé d’experts (selon leurs compétences). C'est l'organe exécutif du centre.

Missions du KCCE[modifier | modifier le code]

Les missions du centre furent fixées par l’article 3 de l’arrêté royal du .

  • La rédaction des directives et des procédures opérationnelles pour les zones de secours.
  • La formation du personnel des services opérationnels de la sécurité civile en Belgique (services d'incendie et Protection civile).
  • La collecte et l'analyse des statistiques des différentes zones de secours.
  • L'examen et l'évaluation des incidents et des missions afin d'améliorer le fonctionnement des services.
  • La mise sur pied d'un centre de documentation en matière de Sécurité civile.
  • La mise sur pied et le développement d'une expertise et d'un savoir-faire dans les services.
  • La réalisation d'études à propos d'une constante amélioration de la qualité des services opérationnels de la Sécurité civile.
  • La formulation de conseils stratégiques au Ministre de l'intérieur.
  • La diffusion de connaissances et la mise à disposition des informations au Ministre, aux gouverneurs de province et au gouverneur de l'arrondissement administratif de Bruxelles-Capitale, aux bourgmestres et aux services administratifs et opérationnels de la Sécurité civile.
  • Le développement d'un réseau d'expertise se composant d'experts intérieurs et étrangers.
  • Apporter sa collaboration aux recherches et études relatives à la sécurité civile, effectuées par d'autres institutions publiques.
  • En cas d'un état d'urgence comme visé à l'arrêté royal du relatif aux plans d'urgence et d'interventions, appuyer les services de secours intervenants par la mise à disposition d'information et de connaissances spécialisées.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références juridiques[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Organisation de la protection civile en Belgique », sur Site internet officiel de la sécurité civile belge.
  2. « Le centre de connaissance de la sécurité civile belge », sur Site internet officiel de la sécurité civile belge.
  3. « Composition du centre de connaissance de la sécurité civile belge », sur Site internet officiel de la sécurité civile belge.
  4. « Loi du 22 janvier 2007 », sur Site internet officiel de la sécurité civile belge.
  5. « arrêté Royal du 28 mars 2007 », sur Site internet officiel de la sécurité civile belge.
  6. « Loi du 15 mai 2007 », sur Site internet officiel de la sécurité civile belge.

Articles connexes[modifier | modifier le code]