A.S.T.R.I.D.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Logo officiel du réseau
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Astrid.

ASTRID est un opérateur télécom dédié aux services de secours et de sécurité en Belgique. La police, les pompiers et les autres services de secours recourent à un seul opérateur en vue d’une communication efficace, fluide et rapide. On répond ainsi de manière optimale aux besoins de sécurité du citoyen.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dans les années 80, deux catastrophes ont bouleversé la Belgique : le naufrage du ferry Herald of Free Enterprise et le drame du Heysel au stade national lors la finale de Coupe d’Europe des clubs champions opposant la Juventus à Liverpool. Il s’est avéré après analyse que les services belges de secours et de sécurité utilisaient des centaines de systèmes radio analogiques distincts rendant toute coordination entre les différents services impossible lors de missions d'envergure ou en situations d'urgence. Après cette conclusion, un groupe de travail a été mis sur pied et chargé d’inventorier tous les besoins en communication des services de secours et de sécurité dans un cahier des charges opérationnel. Sur cette base, un cahier des charges fonctionnel pour un système de radiocommunication numérique avec dispatchings intégrés a été rédigé. Le Ministère de l’Intérieur a ensuite lancé un marché public qui a été attribué en 1998 au consortium Kreutler-Nokia-Telindus.

ASTRID, société anonyme de droit public, a été créée le 8 juin 1998 par l’autorité fédérale (avec une participation de 61 %) et les autorités locales (avec une participation de 39 %) avec, pour objet, d'offrir à l’ensemble des services de secours et de sécurité en Belgique un système de communication uniforme de manière à ce qu’ils puissent faire appel durant leurs missions, à un service mieux coordonné et plus efficace. Suite aux problèmes avec la banque Dexia en 2011, les autorités locales ont été confrontées à des difficultés financières (via leur Holding Communal). L’autorité fédérale a racheté leur part de 39 % par le biais de la Société Fédérale de Participations et d’Investissement assurant ainsi le fonctionnement de la société ASTRID.

La dénomination ASTRID est un acronyme des fonctions du système : Allround Semi-cellular Trunking Radiocommunication with Integrated Dispatching. Entre-temps, le système a toutefois évolué en direction d’un système totalement cellulaire.


Radio, paging, dispatching & data mobile à large bande[modifier | modifier le code]

ASTRID offre quatre services de base essentiels : radiocommunication, paging, solutions de dispatching et data mobile à large bande. Ils constituent les clés d’une communication flexible, fiable et efficace.

Le réseau ASTRID est entièrement numérique et est basé sur la norme européenne TETRA (TErrestrial Trunked RAdio). La radiocommunication ASTRID offre plusieurs avantages considérables par rapport aux radios analogiques. Outre une couverture nationale, une confidentialité maximale est également garantie. De plus, les communications sont rapides et fiables et l’utilisateur bénéficie d’une qualité sonore optimale. L’utilisateur peut également choisir parmi un vaste assortiment de radios de diverses marques qui ont été développées pour les applications TETRA. Via le réseau ASTRID, les effectifs des services de sécurité peuvent communiquer entre eux rapidement et efficacement sous la forme de communications de groupe.

Les pagers constituent aussi un élément essentiel de l’offre ASTRID. Ces appareils simples permettent de recevoir des messages courts ou des codes. Ils peuvent se révéler particulièrement utiles pour les volontaires des corps de sapeurs-pompiers, la Protection civile et divers services médicaux. Les messages peuvent être envoyés simultanément en grands nombres de manière rapide (quelques secondes), fiable et sûre.

Les services de dispatching intégrés pour les appels d’urgence 101/112 représentent un troisième pilier de l’offre ASTRID. ASTRID offre des solutions de dispatching tant au niveau provincial que local. Ces solutions reposent sur la technologie des centres de dispatching assistés par ordinateur (CAD).

Depuis 2014, ASTRID propose également la communication data mobile à large bande.

Blue Light Mobile[modifier | modifier le code]

Les besoins des utilisateurs ont évidemment aussi évolué au fil des ans. Smartphones, médias sociaux et autres appareils multimédias font désormais partie intégrante de notre société. Les données mobiles sont aussi devenues un instrument majeur pour les services de secours et de sécurité. Dans cette optique, ASTRID répond également aux besoins des utilisateurs en ce qui concerne la communication data mobile sous la forme de Blue Light Mobile. Les utilisateurs ont accès aux applications spécialisées des services de secours et de sécurité sur le terrain au moyen d’une seule carte SIM de Blue Light Mobile. À ce jour, ils peuvent donc utiliser les réseaux 2G, 3G, 3G+ et 4G des opérateurs mobiles.

L’utilisation de Blue Light Mobile présente plusieurs avantages spécifiques. Via Blue Light Mobile, les services de secours bénéficient de la meilleure couverture 3G de Belgique et ont également, à cet égard, priorité sur les abonnés particuliers. C’est essentiel en situations de crise et donc de surcharge de certains réseaux. Les services de secours et de sécurité ont ainsi la garantie de pouvoir toujours communiquer entre eux rapidement. Blue Light Mobile permet le roaming sur tous les réseaux belges et en cas d’indisponibilité sur le preferred network, la carte SIM se connecte automatiquement à un autre réseau. En outre, les réseaux des pays limitrophes sont accessibles sans surcoût. ASTRID garantit la confidentialité et l’intégrité des réseaux mobiles en dépit de l’utilisation de réseaux commerciaux. En effet, les liaisons sont rigoureusement sécurisées.

Renouvellement et extension[modifier | modifier le code]

Les attentats du 22 mars 2016 resteront gravés dans nos mémoires. Ils ont une fois de plus souligné l’importance d’un flux de communication fluide, rapide et fiable entre les différents services de secours et de sécurité. Durant les attentats de Bruxelles et Zaventem, quelques antennes-relais de Bruxelles ont été surchargées par la mobilisation exceptionnelle des forces de police, des pompiers, des services ambulanciers, de la Défense et de tous les autres services de secours et de sécurité. En pareils moments, un système de communication spécial revêt une importance cruciale. Il faut davantage de fréquences. Les largeurs de bande du spectre radioélectrique qui sont actuellement attribuées aux professionnels de l’urgence ne suffisent pas toujours. Il est demandé à l’Europe de s’y atteler sous le slogan Spectrum saves lives. Fin 2016, quinze émetteurs-récepteurs supplémentaires sont venus renforcer le réseau radio à Bruxelles. Sur le plan opérationnel, la formation et la sensibilisation des utilisateurs radio jouent un rôle fondamental dans l’utilisation optimale des moyens de radiocommunication en situations de crise.

De même, la coopération internationale et transfrontalière gagnera encore en importance dans le futur. À l’instar de nombreux pays européens, les Pays-Bas possèdent aussi un réseau de radiocommunication TETRA dénommé C2000, qui assure à l’échelle nationale les communications radio pour l’ensemble des services de secours et de sécurité néerlandais. Depuis 2005, le système de communication ASTRID en Belgique est relié au système de communication C2000 néerlandais dans le cadre d’actions transfrontalières menées par les services de secours et de sécurité belges et néerlandais. Une ISI (Inter System Interface) est cependant indispensable pour permettre des possibilités de roaming avancées entre les pays européens disposant de réseaux TETRA. En 2016, cette « passerelle » a été étendue et testée à grande échelle. La mise en place d’une ISI est toutefois tributaire d’un financement européen (Projet ISITEP).

ASTRID prend une part active à des organes de concertation internationaux qui se chargent de l’évolution de la norme TETRA et des technologies apparentées. Cette collaboration active sur la scène internationale permet à ASTRID de faire valoir les exigences des utilisateurs finaux dans les décisions prises au plus haut niveau. Par ailleurs, des contacts permanents avec les autres opérateurs de réseaux TETRA dédiés à la sécurité publique garantissent un échange d’information et d'expérience profitable à l'exploitation.

ASTRID continue également à accorder une grande importance à la couverture indoor et outdoor complète du réseau radio sur l’ensemble du territoire belge. Le nombre d’antennes-relais a été systématiquement augmenté d’année en année. Aujourd’hui, le réseau radio offre un degré de couverture très supérieur aux exigences initiales. Pourtant, les attentes du terrain ont fortement évolué et notre environnement change en permanence. Pour répondre au besoin de couverture supplémentaire, ASTRID réalise des extensions du réseau selon les possibilités budgétaires. Les demandes de couverture supplémentaire sont répertoriées et se voient attribuer un ordre de priorité.

La police, les pompiers et les services de secours doivent pouvoir communiquer dans des lieux confinés comme les parkings souterrains d’un centre commercial dans le but d’assurer la sécurité des visiteurs, mais également celle de leurs propres équipes. Les demandes de permis d’urbanisme des nouvelles grandes constructions et infrastructures dont la couverture radioélectrique n'est pas assurée par le contrat de gestion entre l'État et ASTRID doivent être soumises à une Commission de sécurité spécialement créée à cet effet sous la compétence du SPF Intérieur. Les maîtres d’ouvrage des grands immeubles neufs répondant à des critères déterminés doivent à présent prendre eux-mêmes en charge la couverture radio indoor pour les communications des services de secours et de sécurité.

Il peut arriver que des pompiers pénètrent dans un immeuble et perdent le contact avec leurs collègues en raison de l’épaisseur des murs ou d’autres obstacles physiques. Eu égard au risque que cela représente, les équipes peuvent utiliser le direct mode operation, une fonction standard disponible sur toutes les radios TETRA par laquelle les radios communiquent entre elles directement, indépendamment du réseau ASTRID. Elles sont alors utilisées comme de simples talkies-walkies.

En 2016, l’autorité fédérale a approuvé un nouveau contrat de gestion pour ASTRID qui permet une extension et un renouvellement de l'infrastructure ASTRID. Ce contrat repose sur le nouveau plan d'entreprise et définit les missions, les services et le financement pour la période 2016-2020. Grâce à ce contrat, des investissements supplémentaires pourront être consentis dans le réseau et le service d’ASTRID au cours des prochaines années.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]