Accumulateur nickel-fer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’énergie
Cet article est une ébauche concernant l’énergie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Les accumulateurs nickel-fer font leur première apparition en 1901, ils équipent le véhicule électrique d’Edison : la Bailey Electric. Ces types accumulateurs sont ensuite utilisés pour l’éclairage et la traction dans les mines et pour la propulsion dans les sous-marins.

Technologie[modifier | modifier le code]

En théorie, l’énergie massique de la technologie Ni-Fe est de 265 Wh/kg. En pratique, deux technologies permettent : 20 à 30 Wh/kg pour les électrodes tubulaires en pochette et 40 à 60 Wh/kg pour les électrodes frittées ou fibreuses. Durée de vie de 3 000 cycles, et auto-décharge de ~30 %. Facile à recycler du fait de l’absence de matière toxique[1].

En 2012, cette technologie a été abandonnée.[réf. nécessaire]

Avantages :

Inconvénients :

Références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] C. Glaize, BATTERIES D’ACCUMULATEURS POUR VÉHICULES ÉLECTRIQUES, université Montpellier 2, septembre 2011