Conductance électrique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Conductance électrique
Description de cette image, également commentée ci-après

Sonde de conductivité.

Unités SI siemens (S)
Dimension M-1·L-2·T3·I2
Nature Grandeur scalaire extensive
Symbole usuel
Expressions


= . /
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Conductance.

La conductance électrique est la capacité d'un corps, soumis à une différence de potentiel, à laisser passer une certaine quantité de courant électrique.

Définition[modifier | modifier le code]

La conductance électrique est une représentation de la capacité d'un corps à laisser passer le courant. Elle est donc l'inverse de la résistance :

On en déduit une autre formule électrique issue de la loi d'Ohm :

Unité[modifier | modifier le code]

La conductance électrique s'exprime dans le Système international en siemens (symbole : S).

Quantification[modifier | modifier le code]

À l'échelle de l'Ångström, le trasnport de charge électrique dans un circuit de faible section est dominé par le traitement quantique du déplacement balistique des électrons. Le confinement de l'onde transverse dans la faible section impose alors une quantification de la conductance électrique[1], fonction de la charge élémentaire e et de la constante de Planck h, la conductance élémentaire G0 étant donnée par :

Exemple[modifier | modifier le code]

Dans une solution ionique :

Avec :

  •  : conductivité de la solution (S/m)
  •  : surface de contact des plaques conductrices (m²)
  •  : Distance entre ces plaques (m)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Electrical Properties of Atomic-Sized Metal Contacts, Kim Hansen, PhD Thesis, Aarhus, March 2000 (p.9).

Voir aussi[modifier | modifier le code]