Abdoulaye Doucouré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Abdoulaye Doucouré
Image illustrative de l’article Abdoulaye Doucouré
Doucouré avec Watford en 2017.
Situation actuelle
Équipe Everton FC
Numéro 16
Biographie
Nationalité Français
Naissance (28 ans)
Meulan-en-Yvelines (France)
Taille 1,83 m (6 0)
Période pro. 2013-
Poste Milieu de terrain
Parcours junior
Années Club
2004-2007 OFC Les Mureaux
2007-2013 Stade rennais FC
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2013-2016 Stade rennais FC092 (16)
2016-2020 Watford FC 141 (17)
2016 Grenade CF015 0(0)
2020- Everton FC046 0(5)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2009-2010 France -17 ans019 0(1)
2010 France -18 ans005 0(1)
2011-2012 France -19 ans007 0(0)
2012-2013 France -20 ans003 0(1)
2014 France espoirs001 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour :

Abdoulaye Doucouré, né le à Meulan-en-Yvelines (France), est un footballeur français qui évolue au poste de milieu de terrain à l'Everton FC.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Abdoulaye Doucouré naît le à Meulan dans le département des Yvelines[1]. Sa famille, qui compte huit enfants, est originaire du Mali, et il est le cousin de l'athlète Ladji Doucouré, champion du monde du 110 mètres haies en 2005[2],[3]. Abdoulaye Doucouré grandit dans le quartier de la Vigne-Blanche, dans la commune des Mureaux (limitrophe de Meulan). Il fréquente l'école primaire Pierre-Brossolette puis le collège Jules-Verne, dont il intègre la section sportive[4]. Au sein de l'équipe de football du collège, il côtoie M'Baye Niang, d'un an son cadet[5]. Très impliqué dans la vie associative de son quartier, il siège en 2003 au conseil municipal des enfants des Mureaux, et obtient auprès des élus de la ville la construction d'un terrain de football[4].

En , il intègre un club local, l'Olympique Football Club des Mureaux, après que ses parents s'y soient opposés durant quelque temps[4],[6]. Avec son club, il évolue alors au poste d'attaquant, et remporte par deux fois la Coupe des Yvelines de sa catégorie d'âge. Au total, il joue durant trois saisons avec l'OFC des Mureaux[7]. Durant sa dernière année aux Mureaux, il participe au concours d'entrée de l'INF Clairefontaine, mais n'est pas retenu à l'issue du dernier tour de sélection[5],[7].

Formation au Stade rennais FC[modifier | modifier le code]

Malgré son échec à l'INF Clairefontaine, Abdoulaye Doucouré est repéré par Mickaël Pellen et intègre le centre de formation du Stade rennais FC à l'été 2007[4],[5],[7]. Arrivé en centre de formation plus tôt que la plupart des joueurs, Abdoulaye Doucouré se lie alors d'amitié avec Dimitri Foulquier et Axel Ngando, issus de la même génération et dans le même cas que lui[8].

Débutant au Stade rennais FC en 14 ans Fédéraux, il est replacé au milieu de terrain, et a Franck Haise comme premier formateur. Celui-ci le fait progresser sur le plan technique, avant qu'il ne travaille davantage les aspects tactiques et mentaux avec Régis Le Bris, quelques années plus tard[5]. Sa progression en club lui permet d'intégrer les équipes de France de jeunes. Retenu dès en équipe de France des moins de 16 ans[9], il obtient dix-neuf sélections avec les moins de 17 ans la saison suivante[6] et devient l’un des éléments incontournables de cette génération 1993 comptant notamment Paul Pogba, Geoffrey Kondogbia, Alphone Areola, Lucas Digne ou encore Samuel Umtiti. Le sélectionneur de l'équipe de France des moins de 17 ans d’alors, Guy Ferrier, déclare en 2015 à propos d'Abdoulaye Doucouré : « C'est un milieu relayeur, bon passeur, qui percute et joue vite vers l'avant. […] Avec le recul, je me dis que c'était le meilleur joueur de sa promo. » [10] En , il dispute le Championnat d'Europe de la catégorie, au Liechtenstein, en compagnie de deux autres jeunes rennais, Eliott Sorin et Wesley Yamnaine[11]. Les Bleuets sont éliminés en demi-finale de l'épreuve, battus deux buts à un par l'Angleterre, futur vainqueur. Abdoulaye Doucouré s'illustre au cours de ce match en délivrant une passe décisive à Paul Pogba.

Durant la première partie de la saison 2010-2011, Abdoulaye Doucouré est intégré à l'équipe réserve du Stade rennais FC, en CFA, et poursuit en tant que titulaire dans l'équipe de France des moins de 18 ans. Mais sa progression est stoppée par une rupture des ligaments croisés du genou gauche, qui le tient éloigné des terrains durant plusieurs mois. Opéré, il réalise sa rééducation à Capbreton[5],[12]. De retour à l'été 2011, il participe au Trophée des centres de formation de Ploufragan, dont il est élu meilleur joueur[13].

Passage au niveau professionnel avec le Stade rennais FC[modifier | modifier le code]

Abdoulaye Doucouré avec le Stade rennais FC avant la rencontre face au Havre AC en amical au stade Paul-Audrin de Dinard, le .

En , Abdoulaye Doucouré signe un premier contrat professionnel de trois ans avec le Stade rennais[5],[14]. Lors de la saison 2011-2012, il joue exclusivement avec la réserve rennaise en CFA 2, avec laquelle il multiplie les titularisations. Dans le même temps, il revient en équipe de France des moins de 19 ans. Une situation qui se poursuit durant la majeure partie de la saison 2012-2013[12].

Le , il est titularisé par Frédéric Antonetti pour une rencontre de Ligue 1 au stade Francis-Le Blé contre le Stade brestois 29, et dispute à cette occasion son premier match professionnel. Abdoulaye Doucouré marque un but dès sa première apparition, et est désigné comme le meilleur rennais du match par le journal Ouest-France[15]. Durant la fin de saison, le milieu de terrain dispute quatre rencontres de championnat, mais est stoppé par une rupture des ligaments croisés du genou gauche, le , lors d'un match face à l'AC Ajaccio. Une blessure qui le prive d'une participation à la Coupe du monde des moins de 20 ans, que l'équipe de France remporte[2],[12],[16].

Abdoulaye Doucouré à l'échauffement avec le Stade rennais FC avant un match amical face à l'US Orléans au stade Paul-Audrin de Dinard, le .

Opéré en juin à Paris par le Pr Hamon[17], Abdoulaye Doucouré suit ensuite un programme de rééducation à Capbreton, Clairefontaine et à l'INSEP, où il reçoit le soutien de son cousin Ladji Doucouré[18]. De retour à la compétition à la fin de l'année 2013, il réapparaît dans le groupe professionnel rennais le contre les Girondins de Bordeaux, en Coupe de la Ligue. Si son équipe s'incline, le joueur marque l'unique but rennais du match[19]. Lors de la seconde partie de saison du Stade rennais FC, il confirme les promesses entrevues en fin de saison précédente et devient un élément important de l'équipe, en étant décisif à de nombreuses reprises[20]. Philippe Montanier en fait son titulaire au milieu de terrain pour les deux derniers mois de compétition[21]. Il marque ainsi l'unique but d'une rencontre disputée le face à l'Olympique de Marseille au stade Vélodrome[22], match qui lance le club dans une série de trois victoires consécutives toutes compétitions confondues, bénéfique dans l'optique du maintien[23]. Au même moment, il est convoqué par le sélectionneur des espoirs Willy Sagnol pour un match face à la Biélorussie, rencontre pour laquelle il est titularisé au milieu de terrain[24].

Pour sa troisième saison comme professionnel, il a cette fois l'occasion de faire la préparation d'avant-saison avec le reste du groupe, dans le but de réaliser sa première saison complète[25]. Il devient rapidement l'un des joueurs les plus utilisés par Philippe Montanier et se distingue par son entente avec Paul-Georges Ntep. Contre le RC Lens, il offre deux passes décisives à son coéquipier, confirmant ainsi sa capacité à mener le jeu offensif tout en assumant les tâches défensives[26]. Ses performances lui permettent d'être régulièrement cité parmi les meilleurs milieux de terrain du championnat par les médias spécialisés[27],[28]. Au mois d'août, il est ainsi convoqué une seconde fois en équipe de France espoirs par le nouveau sélectionneur Pierre Mankowski, mais ne rentre pas sur le terrain[29].

Retour gagnant et affirmation au Watford FC[modifier | modifier le code]

Le , Abdoulaye Doucouré quitte son club formateur, et est transféré au Watford FC, qui souhaitait déjà le recruter au mois d'août précédent. Il signe un contrat de quatre ans et demi en faveur du club anglais, puis est immédiatement prêté au club de Grenade CF, en championnat d'Espagne, club appartenant au même propriétaire que le Watford FC[30].

Le dernier jour du mercato d'été 2016, le FC Lorient tente d'obtenir le prêt d'Abdoulaye Doucouré pour pallier le départ de Didier Ndong vers le Sunderland AFC. Alors que le prêt est négocié avec Watford et enregistré dans les temps à la LFP, le certificat international de transfert arrive avec trente-trois secondes de retard à la FIFA, rendant impossible sa venue[31].

En progression constante, Abdoulaye Doucouré connaît sa première titularisation en Premier League le , jour de ses vingt-quatre ans, contre Tottenham Hotspur[32]. Il intègre dès lors l’équipe-type de Walter Mazzarri et participe à la quasi-totalité des rencontres de la phase retour de la saison 2016-2017[32]. Au fil des matchs, il s’affirme comme un élément indispensable à l’équipe d’abord en soutien de l’attaquant puis en tant que milieu relayeur[32]. Finalement, Watford FC réussit à se maintenir en Premier League en terminant à la 17e place du classement[33]. Walter Mazzarri démissionne puis est remplacé par Marco Silva le [34],[35].

Des performances remarquées en Premier League[modifier | modifier le code]

Abdoulaye Doucouré commence la saison 2017-2018 de Premier League par d'excellentes prestations, s’affirmant comme une valeur sûre de Marco Silva[36]. Après 8 journées, Watford FC présente un bilan de quatre victoires, trois nuls et une seule défaite, qui plus est contre le leader Manchester City[37]. Abdoulaye Doucouré est à plusieurs reprises nommé Man of the Match par la BBC, confirmant sa progression fulgurante[38],[39],[40]. Il se montre également présent dans les grands rendez-vous en inscrivant des buts contre Liverpool, Chelsea à Stamford Bridge ou encore Manchester United[41]. À l’approche du mercato d’hiver, Abdoulaye Doucouré suscite l’intérêt de grands clubs en Premier League[42]. Il fait d’ailleurs partie des prétendants à l’équipe de France en vue de la Coupe du monde 2018[43]. Il conclut la saison 2017-2018 en ayant marqué sept buts en trente-sept matchs de championnat.

Les saisons 2018-2019 et 2019-2020 se ressemblent pour Abdoulaye Doucouré. Titulaire indiscutable au milieu de terrain malgré les changements d'entraîneurs à Watford FC, le Français ne manque que quatre matchs de championnat en deux saisons et inscrit neuf buts au cours de celles-ci.

Transfert à l'Everton FC[modifier | modifier le code]

Le , il signe un contrat de trois ans, avec une année en option, avec l'Everton FC[44],[45]. Il quitte donc Watford FC après avoir inscrit 17 buts en 141 matchs toutes compétitions confondues.

Profil du joueur[modifier | modifier le code]

Réputé pour ses grandes qualités d'endurance, Abdoulaye Doucouré est utilisé comme un milieu de terrain de profil box-to-box[21]. De ce fait, il lui est arrivé de démarrer le match à de nombreux postes différents, comme récupérateur, relayeur mais également en soutien de l'attaquant[46]. Son activité sur le terrain le conduit à être régulièrement à la conclusion des mouvements offensifs de son équipe malgré son rôle avant tout défensif[47], comme le souligne son entraîneur au Stade rennais FC Philippe Montanier : « Il a un abattage énorme, il est capable de récupérer et de se projeter vite vers l'avant, il peut être dans les deux phases [défensive et offensive], cela nous est très utile »[48]. Toutefois, « il reste perfectible dans la technique et dans la finition », rajoute Philippe Montanier fin 2014[49]. Cette polyvalence, couplée à sa grande capacité physique, lui permet de briller en Premier League[50]. Sa capacité à dominer le milieu de terrain et organiser le jeu impressionne. Ses statistiques en font l’un des meilleurs milieux de Premier League et témoignent de son efficacité dans bon nombre de domaines (buts[51], ballons récupérés[52], passes réussies[53], kilomètres parcourus[54]). Marco Silva, son coach à Watford FC, déclare : « Je vois en lui des qualités fantastiques. (...) D’abord, c’est un travailleur. Ensuite, il a de grosses qualités. Jusqu’à maintenant, il a vraiment beaucoup progressé. Il est, selon moi, un des joueurs qui peut améliorer son jeu et jouer plus haut »[55].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques d'Abdoulaye Doucouré au
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd
2012-2013 Drapeau de la France Stade rennais Ligue 1 4 1 0 - - - - - - - - - - 4 1 0
2013-2014 Drapeau de la France Stade rennais Ligue 1 20 6 5 6 0 2 1 1 0 - - - - 27 7 7
2014-2015 Drapeau de la France Stade rennais Ligue 1 35 3 5 3 2 0 3 0 0 - - - - 41 5 5
2015-2016 Drapeau de la France Stade rennais Ligue 1 16 2 2 2 0 0 2 1 0 - - - - 20 3 2
Sous-total 75 12 12 11 2 2 6 2 0 - - - - 92 16 14
2015-2016 Drapeau de l'Espagne Grenade CF (prêt) Liga 15 0 2 0 0 0 - - - - - - - 15 0 2
Sous-total 15 0 2 - - - - - - - - - - 15 0 2
2016-2017 Drapeau de l'Angleterre Watford FC Premier League 20 1 0 2 0 0 1 0 0 - - - - 23 1 0
2017-2018 Drapeau de l'Angleterre Watford FC Premier League 37 7 3 2 0 0 0 0 0 - - - - 39 7 3
2018-2019 Drapeau de l'Angleterre Watford FC Premier League 35 5 6 4 0 0 1 0 0 - - - - 40 5 6
2019-2020 Drapeau de l'Angleterre Watford FC Premier League 37 4 2 0 0 0 2 0 0 - - - - 39 4 2
Sous-total 129 17 11 8 0 0 4 0 0 - - - - 141 17 11
2020-2021 Drapeau de l'Angleterre Everton FC Premier League 29 2 3 3 1 0 2 0 0 - - - - 34 3 3
2021-2022 Drapeau de l'Angleterre Everton FC Premier League 11 2 4 - - - 1 0 - - - - - 12 2 4
Sous-total 40 4 7 3 1 0 3 0 0 - - - - 46 5 7
Total sur la carrière 259 33 32 22 3 2 13 2 0 - - - - 294 38 34

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche d’Abdoulaye Doucouré », sur L'Équipe.fr
  2. a et b David Thomas, « Doucouré, l'affamé », sur telegramme.fr, (consulté le )
  3. « Les pronos de Ladji Doucouré », sur sofoot.com, (consulté le )
  4. a b c et d « Abdoulaye Doucouré, un Muriautin au Stade rennais », Journal municipal des Mureaux, décembre 2013
  5. a b c d e et f Duhault, « Abdoulaye Doucouré : « Je le vis sereinement » », sur stade-rennais-online.com, (consulté le )
  6. a et b « Fiche d’Abdoulaye Doucouré », sur FFF.fr
  7. a b et c « Des news de... Abdoulaye Doucouré (Stade rennais) », sur ofc-lesmureaux.com, (consulté le )
  8. Sylvain, « Dimitri Foulquier ne se « prend pas la tête » », sur stade-rennais-online.com, (consulté le )
  9. « Sélections, -16 ans : Doucouré en renfort », sur stade-rennais-online.com, (consulté le )
  10. « Ligue 1: Abdoulaye Doucouré, le Blaise Matuidi du Stade Rennais », sur www.20minutes.fr (consulté le )
  11. « Euro 2010 U17 - Les 18 français sélectionnés », sur espoirsdufootball.com, (consulté le )
  12. a b et c « Abdoulaye Doucouré », sur stade-rennais-online.com (consulté le )
  13. David Thomas, « Tournoi national des centres U21 à Ploufragan. Jodar épaté par Samba », sur letelegramme.fr, (consulté le )
  14. « Deux jeunes en renfort », sur lequipe.fr, (consulté le )
  15. Jacques Guyader, « Stade rennais. Abdoulaye Doucouré a le niveau, non ? », sur ouest-france.fr, (consulté le )
  16. « Stade rennais. Rupture du ligament croisé pour Abdoulaye Doucouré », sur ouest-france.fr, (consulté le )
  17. « Stade rennais. Doucouré opéré avec succès, Buisine toujours pas rennais », sur rennes.maville.com, (consulté le )
  18. « Abdoulaye Doucouré est dans les temps », sur ouest-france.fr, (consulté le )
  19. « Rennes, encore groggy », sur stade-rennais-online.com, (consulté le )
  20. Clément G., « « Ça nous fait du bien » », sur stade-rennais-online.com, (consulté le )
  21. a et b Raphael Gaftarnik, « Rennes, les hommes du renouveau », sur sofoot.com, (consulté le )
  22. « Rennes réalise le coup parfait », sur ouest-france.fr, (consulté le )
  23. Matthieu, « Une semaine parfaite », sur stade-rennais-online.com, (consulté le )
  24. « Feuille du match France - Biélorussie », sur FFF.fr, (consulté le )
  25. Victor Chini, « Abdoulaye Doucouré, l'année de la confirmation », sur ouest-france.fr, (consulté le )
  26. « Ntep - Doucouré, un duo d'enfer », sur franceinfo.fr/, (consulté le )
  27. « Médias : Doucouré dans l’équipe-type de la 8e journée de L’Équipe », sur stade-rennais-online.com, (consulté le )
  28. « Médias : Doucouré dans l'équipe-type de la 14e journée de L’Équipe », sur http://www.stade-rennais-online.com/, (consulté le )
  29. « Sélections : Doucouré et Ntep avec les espoirs », sur stade-rennais-online.com/, (consulté le )
  30. Vincent Villa, « Abdoulaye Doucouré : « C'était le bon moment pour partir » », sur lequipe.fr, (consulté le )
  31. Stéphane Bacro, « Loïc Féry : "On ne pouvait pas faire autrement..." », Ouest-France,‎ , p. 14
  32. a b et c « Statistiques d'Abdoulaye Doucouré - Premier League 2016/2017 », sur Transfermarkt (consulté le )
  33. (en) « Classement Premier League 2016/2017 », sur Eurosport (consulté le )
  34. « Walter Mazzarri va partir de Watford », sur L'Equipe, (consulté le )
  35. « Marco Silva remplace Walter Mazzarri à Watford », sur L'Equipe, (consulté le )
  36. « Doucouré, l’envol du frelon », sur SOFOOT.com (consulté le )
  37. (en) « Premier League Table, Form Guide & Season Archives », sur www.premierleague.com (consulté le )
  38. (en-GB) « Watford 1-1 Tottenham Hotspur », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le )
  39. (en-GB) « Southampton 0-2 Watford », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le )
  40. (en-GB) « Watford 2-0 West Ham United », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le )
  41. « Statistiques d'Abdoulaye Doucouré - Saison 2017/2018 », sur Transfermarkt (consulté le )
  42. Mike Walters, « Watford are ready to offer bumper £70,000-a-week deal to midfielder Doucoure », mirror,‎ (lire en ligne, consulté le )
  43. « L'équipe de France a-t-elle le meilleur milieu du monde ? », sur L'Equipe, (consulté le )
  44. (en) « Everton Sign Doucoure From Watford », sur evertonfc.com, 8 septembre 2020.
  45. « OFFICIEL – Doucouré quitte Watford et signe à Everton », sur goal.com, 8 septembre 2020.
  46. « A. Doucouré : « Marseille a trouvé ses automatismes » », sur staderennais.com, (consulté le )
  47. « « Rennes dégage une vraie solidarité » », sur om.net, (consulté le )
  48. « Abdoulaye Doucouré - Jordan Veretout, destins croisés », sur ouest-france.fr, (consulté le )
  49. « Montanier satisfait de Doucouré », sur sport24.lefigaro.fr, (consulté le )
  50. « Foot anglais : Abdoulaye Doucouré s’est fait une (belle) place en Premier League », sur Sud Ouest, (consulté le )
  51. (en) « Premier League official news, stats, results & videos », sur www.premierleague.com (consulté le )
  52. « https://www.whoscored.com/News/g5d05HgyaUGeCLxSK7_hbQ/Show/Watford-looking-to-tie-key-man-down-to-new-deal », sur www.whoscored.com (consulté le )
  53. (en) « Premier League official news, stats, results & videos », sur www.premierleague.com (consulté le )
  54. (en) « Who covers the most distance in the League? », sur Premier League, (consulté le )
  55. « Watford : L’impressionnante montée en puissance d’Abdoulaye Doucouré », sur FootMercato, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :