Abbaye de Bourras

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Abbaye de Bourras
image de l'abbaye
Vue de l'ancienne abbaye de Bourras.

Nom local Bouras
Diocèse Auxerre
Numéro d'ordre (selon Janauschek) X (10)[1]
Fondation 1119
Dissolution 1791
Abbaye-mère Abbaye de Pontigny
Lignée de Abbaye de Pontigny
Abbayes-filles 128 - Chalivoy (1138-1791)
Période ou style Roman

Coordonnées 47° 17′ 45″ nord, 3° 17′ 51″ est[2]
Pays Drapeau de la France France
Province Nivernais
Département Nièvre
Commune Saint-Malo-en-Donziois

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Abbaye de Bourras

Géolocalisation sur la carte : Nièvre

(Voir situation sur carte : Nièvre)
Abbaye de Bourras

L’abbaye de Bourras, ou de Bouras, est une ancienne abbaye cistercienne située à Saint-Malo-en-Donziois dans la Nièvre.

Histoire[modifier | modifier le code]

Blason de l'abbaye.

Fondation[modifier | modifier le code]

L'abbaye fut officiellement fondée le 8 septembre 1119 par Hugues de Thil, seigneur de Champlemy, et Alix de Montenoison, sa femme. Ce soutien aristocratique était lié au désir de cette famille de se faire ensevelir en un lieu où des moines pourraient prier pour leur âme. Bourras est érigée en abbaye cistercienne, première fille de l'abbaye de Pontigny[3], à l'époque où l'ordre cistercien commence à peine son immense expansion.

Premières destructions et fermeture[modifier | modifier le code]

En 1570, durant les guerres de religion, l'abbaye est incendiée par les lansquenets de Wolfgang de Bavière. En 1708, deux moines érudits de la congrégation de Saint-Maur, dom Martène et dom Durand, en quête de matériaux pour le Gallia Christiana, dressent un portrait peu flatteur de l'abbaye, qui ne compte alors plus qu'un seul religieux[3],[4].

À la veille de la Révolution, ce nombre est remonté à trois, dont un nommé Étienne Froment (ou Fromont). La Révolution française ferme définitivement l'abbaye[3].

Abbés réguliers[modifier | modifier le code]

  • Geoffroy (1120)
  • Pierre Ier (1146)
  • Humbert (1156)
  • Guillaume (1160)
  • Godefroy (1170)
  • Gérard (1184)
  • Guy
  • Pierre II
  • Willemus (1206)
  • Bernard (1227)
  • Pierre III (1238)
  • Guy (1252)
  • Bernard (1269)
  • Godefroy (1302)
  • Josserand (1303)
  • Étienne (1309)
  • Jean Ier (1339)
  • Robert (1373)
  • Guillaume III
  • Jean II (1409)
  • Robert II (1414)
  • Gasterius (1440)
  • Robert de Varzy (1452)
  • Hugues (1456)
  • Jacques de la Roche (1478)
  • Jean de la Roche (1484)
  • Louis de la Roche (1514)
  • Simon de la Roche (1515)
  • Simon II (1516)
  • Guillaume (Noël ?) Bourgoing ( 1536), sgr de Planchevienne et de la Douée, doct. en droit canon et civil
  • François de Mailly (1547)[5]

Abbés commendataires[modifier | modifier le code]

  • Jean III de Clèves (1561)
  • Louis II de Clèves (1569)
  • Albert de Lénoncourt du Belis (1602)
  • Jean IV de Clèves (1605)
  • Nicolas de Lénoncourt
  • de la Madeleine de Ragny (1614)
  • Henri du Bellier
  • de la Madeleine de Ragny (1623)
  • Jean V du Bourg (1630)
  • Antoine des Edouards (1632)
  • Jean de Beaujeu (1655)
  • Le Clerc de Leffeville (1656)
  • Claude Auvry, évêque de Coutances (1656)
  • Nicolas de Leffeville (1662)
  • Le Clerc de Leffeville (1710)
  • N. de Tiragneau (1712)
  • Langlois de la Fortelle (1714)
  • de Chauvigny de Blot (1750)
  • de Rochefort d’Ailly de Saint-Vidal (1760)
  • de Granderats (1790)[5]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (la) Leopold Janauschek, Originum Cisterciensium : in quo, praemissis congregationum domiciliis adjectisque tabulis chronologico-genealogicis, veterum abbatiarum a monachis habitatarum fundationes ad fidem antiquissimorum fontium primus descripsit, t. I, Vienne, Puthod, , 491 p. (lire en ligne), p. 100.
  2. « Bouras », sur http://www.cistercensi.info, Cistercensi (consulté le 18 mai 2013).
  3. a b et c Philippe Cendron, « Habitants de Bourras-l'Abbaye », sur http://cahiersduvaldebargis.free.fr, Cahiers du val de Bargis, (consulté le 18 mai 2013).
  4. Edmond Martène et Ursin Durand, Voyage littéraire de deux religieux bénédictins de la Congrégation de Saint Maur, vol. 1, Paris, F. Delaulne, , 201 p. (lire en ligne), p. 51.
  5. a et b « Histoire de Bourras »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]