1925 en aéronautique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Chronologie de l'aéronautique

Événements[modifier | modifier le code]

Janvier[modifier | modifier le code]

Février[modifier | modifier le code]

  • 12 février - 3 avril : première liaison aérienne entre Bruxelles et Léopoldville (Kinshasa- RDC) par Edmond Thieffry, as de l'aviation belge durant la Première Guerre mondiale, avec Léopold Roger - pilote - et Jef de Bruycker - mécanicien - sur Handley Page, en étant les tout premiers aviateurs à survoler plus de 3 500 km (entre Niamey et Kinshasa) de terres « inconnues » … Un exploit à l'époque, ouvrant ainsi les liaisons aériennes commerciales vers les colonies d'Afrique centrale. Les 8 124 km ont été parcourus en 75 heures et 25 minutes de vol effectif et après maints problèmes techniques, atmosphériques[1].

Mars[modifier | modifier le code]

  • 6 mars : le pilote français Antoine tient l'air pendant 8 heures et 54 minutes malgré une panne moteur sur un Hanriot HD.14.

Mai[modifier | modifier le code]

  • 21 mai : départ de Spitzberg de deux hydravions en direction du pôle. Les mauvaises conditions climatiques contraindront les aviateurs à se poser sur la banquise à plus de 200 km du pôle.

Juin[modifier | modifier le code]

Juillet[modifier | modifier le code]


Août[modifier | modifier le code]

  • 7 au 9 août : un équipage français (Drouhin et Landry) bat le record de durée de vol : 45 heures et 11 minutes, entre Chartres et Étampes sur un Farman F.62 modifié en monomoteur.

Septembre[modifier | modifier le code]

  • 3 septembre : le dirigeable américain « Shenandoah » se brise en vol : 15 morts et 19 blessés sur les 42 personnes (7 passagers) présentes à bord.

Octobre[modifier | modifier le code]

  • 18 octobre : annulation des résultats de la « Coupe Beaumont ». Le règlement prévoit que le prix est alors attribué au vainqueur de l'année précédente : Sadi-Lecointe. Ce pilote restait le seul en lice dans l'édition 1925 après l'abandon de Ferigoule, mais son passage à 312 km/h fut mal noté et ce résultat n'est pas homologué.

Novembre[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Edmond Thieffry, En Avion de Bruxelles au Congo Belge. Renaissance du Livre, 1926.