Youthanasia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Youthanasia

Album par Megadeth
Sortie
Enregistré 1994
Durée 49:57[1] / 65:30[2]
Genre Heavy metal, Hard rock
Producteur Max Norman, Dave Mustaine
Label Capitol Records
Critique

Hardforce 4 étoiles[3] Allmusic 3 étoiles [4] Allmusic (2004 Remaster) 3 étoiles [5]

Blender 3 étoiles

Sputnik Music 4 étoiles [6]

MetalStorm 4,5 étoiles [7]

Albums par Megadeth

Youthanasia est le 6e album du groupe de thrash metal Megadeth, sorti en 1994. Une version remasterisée, avec quelques titres supplémentaires, est sortie en 2004.

L'album[modifier | modifier le code]

Deux ans après la sortie de Countdown to Extinction, le style se rapproche encore plus du Heavy metal avec des tempos plus lents, et tend ainsi à s'éloigner du Thrash metal des premiers albums du groupe. Cette orientation, qualifiée de commerciale par certains, a créé une certaine division parmi les fans du groupe, mais n'a pas empêché Youthanasia d'être un succès commercial[8].

Cet album présente également la caractéristique d'avoir été enregistré un demi ton plus bas que l'accordage classique pour guitares et basses, ce qui contribue à la sonorité particulière de cet opus par rapport au reste de la discographie du groupe.

Composition du groupe[modifier | modifier le code]

Musicien additionnel
  • Jimmie Wood - harmonica sur Train of Consequences et Elysian Fields.

Liste des titres[modifier | modifier le code]

Toutes les paroles ont été écrites par Dave Mustaine, sauf indication (Voir chansons).

Version originale[modifier | modifier le code]

CDCapitol Records (C2 7243 8 29004 2 9, Drapeau des États-Unis États-Unis)

No Titre Durée
1. Reckoning Day 4:34
2. Train of Consequences 3:26
3. Addicted to Chaos 5:26
4. À Tout le Monde 4:28
5. Elysian Fields 4:03
6. The Killing Road 3:57
No Titre Durée
7. Blood of Heroes 3:57
8. Family Tree 4:07
9. Youthanasia 4:09
10. I Thought I Knew It All 3:44
11. Black Curtains 3:39
12. Victory 4:27

2004 Remaster bonus tracks[modifier | modifier le code]

CDCapitol Records (724359862323, Drapeau de l’Union européenne Europe)

No Titre Durée
1. Reckoning Day 4:34
2. Train of Consequences 3:31
3. Addicted to Chaos 5:27
4. À Tout le Monde 4:22
5. Elysian Fields 4:02
6. The Killing Road 3:51
7. Blood of Heroes 3:50
8. Family Tree 4:11
No Titre Durée
9. Youthanasia 4:07
10. I Thought I Knew It All 3:42
11. Black Curtains 3:37
12. Victory 4:29
13. Millennium of the Blind 2:15
14. New World Order (démo) 3:45
15. Absolution (instrumental) 3:27
16. À Tout le Monde (démo) 6:20

Thèmes des paroles de l'album[modifier | modifier le code]

Reckoning Day[modifier | modifier le code]

Les paroles furent inspirées à Dave Mustaine après avoir vu le film Tombstone avec Val Kilmer. Et les paroles traitent du prix à payer pour les mauvaises actions entreprises. Le Reckoning Day, le jour du Jugement Dernier est le jour ou l'on doit faire le point sur tous les crimes ou péchés que l'on a commis et payer l'addition. Plus l'on cherche à échapper à ce jour plus il vous hante. Cette chanson est reprise par le groupe de thrash metal français Psytronix, sur leur album Gone with the time, sorti en 2000.

Train of Consequences[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Train of Consequences.

Le thème de cette chanson est celui du joueur de casino et de sa série de malchance. Une fois qu'il est parti pour jouer plus rien ne l'arrête et lorsqu'il perd beaucoup d'argent il ne s'arrête pas, dans l'espoir de le voir revenir sur un coup de chance. Il semblerait que Nick Menza fut un joueur assidu et qu'il eu des problèmes liés aux jeux.

Addicted to Chaos[modifier | modifier le code]

Cette chanson traite de la perte d'un être cher. Le personnage se retrouve confronté à la mort de la personne la plus proche de lui dans sa vie. Bien que l'on lui prédit que ce jour arrivait, il ne pouvait le croire. La douleur le fait même songer au suicide. Dans les dernières paroles l'espoir renaît pour la personne qui finit par accepter que ce n'est qu'une épreuve parmi tant d'autres que la vie lui réserve. Il décide alors d'affronter à nouveau la vie et ses épreuves.

À Tout le Monde[modifier | modifier le code]

Cette chanson qui a longtemps été prise pour une chanson sur le suicide est en fait à propos d'un rêve que Dave Mustaine a fait dans lequel il a vu sa mère revenir du paradis pour lui parler une dernière fois. Ce morceau est repris en duo avec Cristina Scabbia de Lacuna Coil, sur l'album United Abominations (2007), sous le titre A Tout Le Monde (Set Me Free).

Cette chanson a fait l'objet d'une polémique dans le cadre de la Fusillade au collège Dawson[9], le tueur ayant cité un extrait des paroles dans un article paru sur son blog peu de temps avant son passage à l'acte[10]. Dave Mustaine déclarera suite au drame :

« Like everyone else, I am horrified and disgusted by the tragic events of yesterday. We will pray for everyone who has been hurt, and all the families that are suffering," says Dave Mustaine of Megadeth. Referring to the song "A Tout Le Monde," Mustaine says, "It’s based on a dream I had, where my mother came back from heaven to say ‘I love you.’ It’s about me talking to her again." »

— Dave Mustaine

Elysian Fields[modifier | modifier le code]

Cette chanson traite de Dieu et de l'homme, du Paradis et de la terre, de la vie et de la mort. Le sujet principal est que l'homme a dans sa nature la plus profonde le besoin de combattre. Dave y raconte que l'homme a rejeté Jesus le sauveur et de ce fait ne recherche pas le salut. Que la nature de l'homme est tellement tournée vers la guerre qu'ils ne se battraient pas uniquement dans cette vie mais aussi après sa mort. Bien que dieu envoie l'homme en enfer, il tente de faire la guerre à Dieu et aux anges pour conquérir le Paradis.

The Killing Road[modifier | modifier le code]

La chanson relate la difficulté des tournées avec le groupe. Ne vivre que dans des hôtels, ne jamais être certain que la nourriture soit bonne, et aussi de la dépense physique et mentale qu'une tournée engendre. Même si les membres du groupe s'accordent à dire que la récompense de faire plaisir au public et de leur donner du bonheur valent largement le prix à payer. Il n'en reste pas moins exténuant de parcourir les routes du monde entier et de changer tous les soirs de ville pour donner des concerts.

Blood of Heroes[modifier | modifier le code]

Le thème ici est un groupe de militaires abandonnés par leurs supérieurs qui cherchent à prendre leur revanche.

Family Tree[modifier | modifier le code]

Family Tree traite de l'inceste. Les paroles sont sombres et dérangeantes car elles traitent d'un sujet tabou, mais malheureusement très fréquent aux États-Unis (et dans le reste du monde d'ailleurs). Ce genre de sujet étant rarement évoqué dans les chansons, il laisse supposer qu'il s'agit d'un problème qu'un membre du groupe a dû affronter, mais il n'en est rien. Il s'agit surtout d'un sujet que Dave Mustaine trouve très grave et qui selon ses dires est trop peu évoqué. Il a donc décidé de le dénoncer avec cette chanson. Elle évoque donc l'inceste et le fait que beaucoup de victimes de cet infâme crime se retrouvent à leur tour plus tard bourreaux dans leurs propres familles.

Youthanasia[modifier | modifier le code]

Le titre est un jeu de mot entre Youth (Jeunesse) et Euthanasia (Euthanasie). Le sujet principal est un cri d'alarme contre la sur-protection parentale et le manque d'autonomie qu'elle engendre.

I Thought I Knew It All[modifier | modifier le code]

Les paroles font part d'une croyance que rien n'arrive par hasard, que l'on doit apprendre de ses erreurs, ne pas baisser les bras et que chaque action a un rôle, ainsi un drame peut avoir une issue heureuse, une leçon à en tirer.

Black Curtains[modifier | modifier le code]

Cette chanson semble traiter des problèmes engendrés par une cure de désintoxication. La souffrance du drogué qui cherche à vaincre le manque. La vie cauchemardesque qu'il endure et les notions approximative de réalité. Dave Mustaine eut recours à une cure de désintoxication donc il semblerait qu'il nous propose sa propre expérience.

Victory[modifier | modifier le code]

Cette chanson est en fait constituée de plusieurs des titres de Megadeth tout au long de leur carrière. Une manière de dire aux fans que le meilleur n'est pas derrière et qu'il reste encore beaucoup de belles années à vivre et que le groupe a encore l'intention de donner aux fans la musique qu'ils aiment.

Charts[modifier | modifier le code]

Pays Chart Meilleure
position
Total
semaine
Réf
Drapeau de l'Allemagne Allemagne Media Control Charts 13 1 [11]
Drapeau de l'Australie Australie ARIA Charts 9 4 [12]
Drapeau de l'Autriche Autriche Ö3 Austria Top 40 26 3 [13]
Drapeau de la Belgique Belgique (Fr) Ultratop 30 2 [14]
Drapeau des États-Unis États-Unis Billboard 200 4 23 [8]
Drapeau du Japon Japon Oricon 11  ? [15]
Drapeau de Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande Rianz 10 3 [16]
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas MegaCharts 20 16 [17]
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni UK Albums Chart 6 4 [18]
Drapeau de la Suède Suède Sverigetopplistan 4 11 [19]
Drapeau de la Suisse Suisse Swiss Music Charts 32 8 [20]

Certifications[modifier | modifier le code]

Pays Ventes Certification
USA[21] 1 000 000 + Platinium

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Durée version originale (1994).
  2. Durée version remixée (2004).
  3. Hardforce n°26, novembre 1994, p.70
  4. « Critique de l'album sur Allmusic », sur Allmusic.com
  5. « Critique de l'album sur Allmusic », sur Allmusic.com
  6. Sputnikmusic.com
  7. « Critique de l'album sur MetalStorm », sur metalstorm.net
  8. a et b « U.S charts », sur Billboard.com
  9. Article de Radio-Canada.ca
  10. Chartattack.com, 29 septembre 2006
  11. « German charts », sur Musicline.de
  12. « Australian charts »
  13. « Austrian charts », sur Austrian charts.at
  14. « Belgian charts », sur Ultratop.be (fr)
  15. « Japanese charts », sur Oricon.co.jo
  16. « N.Z charts », sur Charts.orh.nz
  17. « Dutch charts », sur Dutch charts.nl
  18. « U.K charts », sur Chart stats.com
  19. « Swedish charts »
  20. « Swiss charts », sur Hit parade.ch
  21. goldandplatiniumdata.php

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]