Vladimir Tarassenko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tarassenko.
Cyrillic letter Dzhe.svg Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Vladimir Tarassenko

Photographie couleur de Tarassenko.

Tarassenko avec l'équipe nationale de Russie.

Nationalité Drapeau de la Russie Russie
Né le 13 décembre 1991,
Iaroslavl (RSFSR)
Joueur
Position Ailier gauche
Tire de la gauche
Équipe LNH Blues de Saint-Louis
A joué pour KHL
Sibir Novossibirsk
SKA Saint-Pétersbourg
Repêc. LNH 16e choix au total, 2010
Blues de Saint-Louis
Carrière pro. Depuis 2008

Vladimir Andreïevitch Tarassenko - en russe : Владимир Андреевич Тарасенко et en anglais Vladimir Tarasenko - (né le 13 décembre 1991 à Iaroslavl en République socialiste fédérative soviétique de Russie) est un joueur professionnel de hockey sur glace russe[1]. Il évolue au poste d'ailier. Son père Andreï Tarassenko était également joueur de hockey sur glace.

Biographie[modifier | modifier le code]

Photographie couleur de Tarassenko
Tarassenko avec l'équipe de Russie junior en 2009.

Tarassenko est né à Iaroslavl où son père jouait. S'il a débuté sous les conseils d'Andreï, il a été formé à Novossibirsk. Son grand-père Vladimir Tarassenko senior, très investi dans le sport, l'a entraîné à l'école de glace du Sibir Novossibirsk. En 2008, l'entraîneur du Sibir, Andreï Khomoutov, lance sa carrière en senior avec l'équipe première dans la Ligue continentale de hockey (KHL)[2]. À l'âge de 16 ans et neuf mois, il a inscrit le premier but de la saison du Sibir contre le HK Dinamo Moscou. Son père Andreï, qui a porté les couleurs de l'équipe d'URSS au niveau international, est entraîneur-adjoint et a temporairement dirigé l'équipe après l'éviction de Khomoutov pour cause de mauvais résultats. Le club termine dix-neuvième de la ligue et Tarassenko inscrit sept buts pour dix points[3]. Malgré des débuts remarqués, il manque quelques votes à Tarassenko pour glaner le trophée de meilleure recrue de la KHL finalement décerné au gardien du Metallourg Magnitogorsk Ilia Proskouriakov. Lors du championnat du monde moins de 18 ans 2009, il représente la Russie. Il est aligné en première ligne avec Kirill Kabanov et Sergueï Tchvanov. L'équipe s'incline en finale 5-0 contre les américains, organisateurs de la compétition. Avec 15 points, il termine second pointeur du tournoi derrière le finlandais Toni Rajala et ses 19 points[4].

Le 25 septembre 2009, il inscrit son premier but gagnant chez le Severstal Tcherepovets lors d'une victoire 1-0 en prolongation. Son temps de glace augmente petit à petit et il est régulièrement aligné aux côtés du tchèque Leoš Čermák. Il est sélectionné pour le championnat du monde junior 2010. La Russie se classe sixième[5]. Avant la dernière journée de la saison régulière, le Sibir Novossibirsk possède deux points d'avance sur l'Avtomobilist Iekaterinbourg et a en main la dernière place qualificative pour les séries éliminatoires de la Coupe Gagarine. Le Sibir, qui a mené 2-0 chez le Vitiaz Tchekhov avant d'encaisser trois buts lors des deux minutes du second tiers temps, s'incline 5-2. L'Avtomobilist gagne chez le SKA Saint-Pétersbourg et se qualifie pour les séries éliminatoires[6]. La saison n'est pas terminée pour Tarassenko convoqué avec l'équipe de Russie pour les matchs de préparation du mondial 2010. Il joue son premier match international le 23 avril 2010 contre l'Italie[7]. Il inscrit sa première assistance le lendemain contre les transalpins également lors d'un match amical[8]. Il participe ensuite aux LG Hockey Games, tournoi faisant partie de l'Euro Hockey Tour[9]. Il n'est finalement pas retenu pour le championnat du monde à l'issue du tournoi[10]. Il est classé second joueur européen derrière le Finlandais Mikael Granlund avant le repêchage d'entrée dans la LNH 2010[11]. Le 25 juin 2010, les Blues de Saint-Louis le choisissent en première ronde en 16e position au total. Pour cela, la franchise, qui a précédemment sélectionné Jaden Schwartz en 14e position a échangé le défenseur Suédois David Rundblad afin d'obtenir ce choix de repêchage[12]. Il est nommé capitaine de la Russie lors du championnat du monde junior 2011. Il est auteur d'un but et une assistance lors de la finale remportée 5-3 face au Canada après que la Sbornaïa ait été menée 3-0 à la fin du deuxième tiers-temps. Il termine deuxième pointeur de la compétition à égalité avec son coéquipier Ievgueni Kouznetsov avec onze points, alors que le Canadien Brayden Schenn mène le classement avec dix-huit points.

Le 25 janvier 2011, il se blesse à l'épaule contre l'Atlant Mytichtchi et est indisponible un mois[13]. Sa saison régulière se termine avec un bilan de 19 points en 42 parties. Le Sibir, sixième de la conférence est, est éliminé en huitième de finale de la Coupe Gagarine par le Salavat Ioulaïev Oufa en quatre matchs. Tarassenko fait progressivement son retour durant le deuxième match de la série au cours de laquelle son compteur de points reste vierge.

Il rejoint ensuite le camp d'entraînement de la sélection russe. Le 8 avril 2011, il inscrit son premier but international lors d'un match amical face à la Suisse. Puis, la Sbornaïa participa aux Czech Hockey Games. Elle termine deuxième de ce tournoi derrière les Tchèques. Les performances de Tarassenko convainquent le sélectionneur Viatcheslav Bykov de l'emmener au championnat du monde 2011. Peu utilisé sur la quatrième ligne, il marque son premier but à ce niveau de compétition lors du match pour la médaille de bronze face à la République tchèque. Il est servi devant la cage par Konstantin Korneïev pour le quatrième but de son équipe. Malgré tout, la Russie s'incline 7-4.

Lors de la saison 2011-2012, il décide de rester au Sibir. Il est nommé avec David Petrasek assistant-capitaine de Georgijs Pujacs. Il marque son premier coup du chapeau dans la KHL face au Salavat Ioulaïev Oufa le 10 octobre 2011. Il joue aux côtés des Finlandais Jonas Enlund et Jori Lehterä. Le 7 décembre, son père Andreï est démis de ses fonctions d'entraîneurs cédant sa place à son assistant Dmitri Iouchkevitch. Le lendemain, Tarassenko marque un triplé dont le but de la victoire 4-3 en prolongation face au Barys Astana de Brandon Bochenski également auteur de trois buts. Il dépasse alors son total de treize buts atteint au cours de la campagne 2009-2010. Le 13 janvier 2012, à deux jours de la fin du marché des transferts, le Sibir est à dix-sept points de la première équipe qualifiée pour les séries éliminatoires. Tarassenko est alors échangé au SKA Saint-Pétersbourg, alors meilleur bilan de la ligue et désireux de se renforcer pour ces échéances, en retour de Viatcheslav Solodoukhine. Deuxième de la saison régulière, le SKA élimine le HK CSKA Moscou quatre victoires à une, l'Atlant Mytichtchi en six matchs avant de s'incliner en demi-finale face à l'OHK Dinamo en quatre matchs secs. Tarassenko marque seize points dont dix buts, les meilleurs totaux de son équipe. Il est le huitième pointeur de la saison régulière avec ses meilleurs performances vingt-trois buts et un total de quarante-sept points, et le quatrième compteur des séries éliminatoires. Il participe au camp d'entraînement de l'équipe de Russie pour le championnat du monde. Jugé trop tendre pour ce niveau de compétition par le sélectionneur Zinetoula Bilialetdinov, il est réserviste avec Aleksandr Bourmistrov avant d'être écarté définitivement lorsque la Sbornaïa voit arriver les renforts d'Aleksandr Ovetchkine et Aleksandr Siomine éliminés de la course à la Coupe Stanley 2012 avec les Capitals de Washington.

Le 2 juin 2012, il accepte un contrat avec les Blues de Saint-Louis. En raison du lock-out de la Ligue nationale de hockey, il rentre jouer en Russie et signe un contrat avec le SKA Saint-Pétersbourg. Il inscrit quatorze buts et dix-sept assistances en trente-et-une parties, soit une moyenne de un point par match. Il est sélectionné pour participer au cinquième Match des étoiles de la Ligue continentale de hockey mais ne peut y participer en raison du début de la saison de la LNH.

Il joue son premier match avec les Blues dans la LNH le 19 janvier 2013 face aux Red Wings de Détroit inscrivant deux buts dont celui de la victoire 6-0. Il remporte la première étoile de la rencontre comme lors de sa deuxième partie où il marque un but et deux assistances chez les Predators de Nashville.

Trophées et honneurs personnels[modifier | modifier le code]

Championnat du monde moins de 18 ans[modifier | modifier le code]

  • 2009 : nommé dans l'équipe étoile désignée par les médias.

Championnat du monde junior[modifier | modifier le code]

  • 2011 : désigné comme l'un des trois meilleurs joueurs de la Russie par les entraîneurs.

Kontinentalnaïa Hokkeïnaïa Liga[modifier | modifier le code]

  • 2011 : nommé meilleur attaquant de la semaine du 10 au 16 octobre.
  • 2011 : nommé meilleur attaquant du mois d'octobre.
  • 2012 : participe au quatrième Match des étoiles avec la conférence Est.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

En club[modifier | modifier le code]

Statistiques par saison[14]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun +/- PJ  B   A  Pts Pun +/-
2007-2008 Sibir Novossibirsk 2 Pervaïa liga 17 6 4 10 2
2008-2009 Sibir Novossibirsk KHL 38 7 3 10 2 +2
2009-2010 Sibir Novossibirsk KHL 42 13 11 24 18 +9
2009-2010 Sibirskie Snaïpery MHL 1 1 0 1 0 +1
2010-2011 Sibir Novossibirsk KHL 42 9 10 19 8 +1 3 0 0 0 2 -2
2010-2011 Sibirskie Snaïpery MHL 3 2 2 4 2 -2
2011-2012 Sibir Novossibirsk KHL 39 18 20 38 15 +12 - - - - - -
SKA Saint-Pétersbourg KHL 15 5 4 9 0 +6 15 10 6 16 6 +11
2012-2013 SKA Saint-Pétersbourg KHL 31 14 17 31 8 +16 - - - - - -
2012-2013 Blues de Saint-Louis LNH 38 8 11 19 10 +1 1 0 0 0 0 0
2013-2014 Blues de Saint-Louis LNH 64 21 22 43 16 +20 6 4 0 4 0 +1
Totaux LNH 102 29 33 62 26 +21 7 4 0 4 0 +1

Au niveau international[modifier | modifier le code]

Statistiques par compétition
Année Évènement PJ  B   A  Pts Pun +/- Résultat
2009 Championnat du monde moins de 18 ans 7 8 7 15 6 +7 médaille d'argent Médaille d'argent
2010 Championnat du monde junior 6 4 1 5 2 -1 Sixième de l'élite
2011 LG Hockey Games 3 0 0 0 0 -1 Troisième place
2011 Championnat du monde junior 7 4 7 11 0 +8 médaille d'or Médaille d'or
2011 Czech Hockey Games 3 1 0 1 0 +1 Deuxième place
2011 Championnat du monde 6 1 0 1 0 -3 Quatrième place
2011 Coupe Karjala 3 0 0 0 0 0 Première place
2011 Koubok Pervogo Kanala 2 0 1 1 0 +1 Troisième place
2012 KAJOTbet Hockey Games 3 0 0 0 0 0 Troisième place
2012 Coupe Karjala 3 0 0 0 0 0 Troisième place
2014 Jeux olympiques d'hiver 5 0 1 1 0 -1 Cinquième place

Sélections en équipe de Russie[modifier | modifier le code]

Cette section présente les sélections de Tarassenko en sélection nationale senior.

Date Sélection rencontrée Résultat
23 avril 2010 Italie V 4-1
24 avril 2010 Italie (une assistance) N 3-3
29 avril 2010 Finlande D 5-4 t.a.b.
1er mai 2010 Suède V 4-2
2 mai 2010 République tchèque D 4-2
1er avril 2011 Biélorussie V 3-2 t.a.b.
2 avril 2011 Biélorussie (deux assistances) D 6-4
8 avril 2011 Suisse (un but) D 4-2
10 avril 2011 Suisse (trois assistances) D 5-4 a.p.
16 avril 2011 Norvège (un but) V 4-3 t.a.b.
17 avril 2011 Norvège (un but, deux assistances) V 6-2
21 avril 2011 Suède V 4-2
23 avril 2011 République tchèque (un but) D 6-3
24 avril 2011 Finlande V 4-2
29 avril 2011 Allemagne D 2-0
1er mai 2011 Slovénie V 6-4
3 mai 2011 Slovaquie V 4-3
5 mai 2011 Danemark V 4-3
12 mai 2011 Canada V 2-1
15 mai 2011 République tchèque (un but) D 7-4
10 novembre 2011 Finlande V 2-1 t.a.b.
12 novembre 2011 Suède V 4-1
13 novembre 2011 République tchèque V 2-1
15 décembre 2011 Finlande (une assistance) V 3-0
18 décembre 2011 République tchèque D 4-3 t.a.b.
9 février 2012 Finlande V 2-0
11 février 2012 Suède (une assistance) V 4-0
12 février 2012 République tchèque D 4-0
26 avril 2012 Finlande D 2-0
28 avril 2012 Suède V 4-2
29 avril 2012 République tchèque D 2-1
7 novembre 2012 Finlande D 2-1 t.a.b.
9 novembre 2012 Suède V 3-2
10 novembre 2012 République tchèque D 2-1
  •       Match amical.
  •       Match de l'Euro Hockey Tour.
  •       Match de championnat du monde.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Fiche de carrière sur www.eurohockey.com
  2. (fr) Présentation du championnat de Russie 2008-2009 sur www.hockeyarchives.info
  3. (fr) Bilan du championnat de Russie 2008-2009 sur www.hockeyarchives.info
  4. (fr) Championnats du monde 2009 des moins de 18 ans sur www.hockeyarchives.info
  5. (fr) Marc Branchu, « Championnat du monde des moins de 20 ans 2009/10 », sur www.hockeyarchives.info (consulté le 1er juin 2010)
  6. (fr) Marc Branchu, « Championnat de Russie 2009/10 », sur www.hockeyarchives.info (consulté le 1er juin 2010)
  7. (fr) Marc Branchu, « Italie - Russie (match 1, à Asiago) », sur www.hockeyarchives.info (consulté le 28 mai 2010)
  8. (fr) Marc Branchu, « Italie - Russie (match 2, à Bolzano) », sur www.hockeyarchives.info (consulté le 1er juin 2010)
  9. (fr) Marc Branchu, « Matches internationaux 2009/2010 », sur www.hockeyarchives.info (consulté le 1er juin 2010)
  10. (fr) Marc Branchu, « Russie - République Tchèque (LG Hockey Games, 3e journée) », sur www.hockeyarchives.info (consulté le 1er juin 2010)
  11. (fr) NHL, « Central Scouting Rankings - European rankings », sur www.nhl.com (consulté le 26 juin 2010)
  12. (fr) St. Louis Blues, « Blues Select Schwartz, Tarasenko on Day 1 », sur blues.nhl.com (consulté le 1er juin 2010)
  13. (ru) hotice.ru, « Tarasenko indisponible un mois », sur www.hotice.ru (consulté le 27 janvier 2011)
  14. (en) « Vladimir Tarasenko hockey statistics & profile », sur The Internet Hockey Database.