Vicente Aranda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aranda (homonymie).
Vicente Aranda

Vicente Aranda Ezquerra (né le 9 novembre 1926 à Barcelone), est un réalisateur et scénariste de cinéma espagnol. L'amour, l'érotisme, la cruauté, sont les thèmes récurrents de ses films, abordant des sujets sociaux et politiques. Il a également porté à l'écran plusieurs romans contemporains. Amants, son film mondialement reconnu, a remporté plusieurs prix dont un Goya.

Il fait partie, avec d'autres intellectuels espagnols des années 1960, de la Gauche divine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vicente Aranda Ezguerra est le fils cadet d'une famille originaire de l'Aragón, arrivée à Barcelone au début du XXe siècle. Son enfance fut marquée par la guerre civile espagnole, durant laquelle sa famille prit le parti des républicains. Depuis son plus jeune âge, il accomplit un grand nombre de travaux différents à Barcelone pour gagner sa vie, sans relation avec le cinéma. En 1952, pour des raisons politiques et économiques, il s'installa au Venezuela, où il travailla comme technicien pour une compagnie américaine de commerce maritime, puis comme responsable des programmes d'une importante société en électronique.

Vicente Aranda retourna en Espagne en 1959, à 33 ans, avec la ferme intention de devenir réalisateur de cinéma. Il tenta d'entrer à l'École de cinéma de Madrid, mais en vain, n'ayant jamais étudié au lycée. Il dirigea donc son premier film en auto-didacte, aidé par Roman Gubern. En 1965 sortirent Fata Morgana et Brillante porvenir, marqués par leur esthétique propre à l'École de Barcelone. Puis suivirent des films plus commerciaux, fantastiques et caractérisés par un érotisme quasi-omniprésent : Les cruelles (1969), La novia ensangrentada (1972), Clara es el precio (1974).

Aranda traita de la transsexualité dans Cambio de sexo (Changement de sexe, 1977), avant d'entamer un cycle d'adaptations de romans contemporains dans les années 1980. La fille à la culotte d'or (La muchacha de las bragas de oro, 1980) et Si te dicen que cai (1989) sont adaptés des romans de Juan Marsé. Asesinato en el Comité central (1982), basé sur le roman de Manuel Vázquez Montalbán est un film policier teinté d'engagement politique. Á coups de crosse (Fanny "Pelopaja", 1983), avec Fanny Cottençon et Bruno Cremer, raconte l'histoire sans concession de la vengeance de Fanny, jeune voleuse de banlieue, arrêtée et abusée sexuellement par un inspecteur de police corrompu et pervers.

En 2001, Aranda permet à Pilar López de Ayala d'obtenir un Goya de la Meilleure interprétation féminine pour son rôle dans Juana la Loca.

Vicente Aranda prit pour seconde épouse Teresa Font, monteuse de ses films depuis le milieu des années 1980. Ils ont deux filles.

Victoria Abril apparaît dans une dizaine de films d'Aranda.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Comme réalisateur[modifier | modifier le code]

Comme scénariste[modifier | modifier le code]

Vicente Aranda est scénariste principalement pour ses propres films.

  • 1965 : Fata Morgana
  • 1965 : Brillante porvenir
  • 1969 : Les Cruelles
  • 1972 : La novia ensangrentada
  • 1976 : Último deseo de León Klimovsky
  • 1977 : Cambio de sexo
  • 1980 : La muchacha de las bragas de oro
  • 1982 : Asesinato en el Comité Central
  • 1984 : Á coups de crosse
  • 1986 : Tiempo de silencio
  • 1987 : El Lute, marche ou crève
  • 1988 : El Lute II: mañana seré libre
  • 1989 : Si te dicen que caí
  • 1990 : Los jinetes del alba
  • 1991 : Amants
  • 1993 : El amante bilingüe
  • 1993 : Intruso
  • 1994 : La pasión turca
  • 1996 : Libertarias
  • 1998 : La mirada del otro
  • 1999 : Celos
  • 2001 : Juana la Loca
  • 2003 : Carmen
  • 2006 : Tirant le Blanc
  • 2007 : Lolita's Club

Comme acteur[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]