Vacoa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le vacoa (Pandanus utilis) est une grande plante d'allure très particulière en forme de parasol, avec des racines aériennes. Ce n'est pas un palmier, contrairement à certaines appellations (palmier à vis) mais une autre monocotylédone arborescente, de la famille des Pandanacées. Le vacoa peut atteindre 7 m de hauteur.

Les feuilles sont insérées en spirales au bout de chacune des ramifications. Elles sont lancéolées, coriaces, légèrement épineuses sur les bords et peuvent atteindre 1,5 m de longueur.

Autres noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

Vacois, vaquois, baquois, palmier à vis, pinpin (à la Réunion)

Le mot vacoa seul désigne le plus souvent la plante Pandanus utilis. Plusieurs autres espèces du genre Pandanus peuvent également être appelées vacoas, avec généralement un complément de nom : vacoa des hauts (Pandanus purpurescens), vacoa pimpin (Pandanus montanus), petit vacoa (Pandanus sylvestris), etc.

La ville de Vacoas à l'île Maurice a été baptisée ainsi en raison de la présence à l'origine de peuplement naturels de diverses espèces indigènes de vacoas, de même que la Mare aux Vacoas.

Origine et distribution[modifier | modifier le code]

Le Vacoa est originaire des rivages de l'océan Indien. On ne sait pas très bien s'il a été amené par les peuples austronésiens lors de leurs migrations depuis l'actuelle Indonésie jusqu'à Madagascar, puis par les premiers arrivants malgaches à l'île de la Réunion ou s'il était déjà présent naturellement sur ces îles.
On le trouve aujourd'hui planté dans toutes les régions tropicales, en Afrique, dans les îles du Pacifique Sud et dans les Caraïbes.

Habitat, écologie[modifier | modifier le code]

C'est une plante qui pousse sur les sols drainants. On la trouve le plus souvent en bordure de rivage.

Utilisations[modifier | modifier le code]

Le vacoa était à l'origine planté pour son utilité alimentaire et artisanale.

Les fruits sont comestibles et riches . Ils sont toujours consommés dans le sud-est asiatique ainsi qu'à la Réunion, où ils peuvent par exemple servir à préparer des achards.Il est très bon dans le boucané. Le cœur des bourgeons terminaux râpé et blanchi à la vapeur peut également être préparé en salades.

Les feuilles sont utilisées pour la couverture des toits ou pour la vannerie. Pour cela, elles sont séchées, ramollies dans l'eau puis exposées au soleil. À la Réunion, le sac à dos traditionnel (le bertel) est fabriqué en feuilles de vacoa. À La Réunion, pour perpétuer cette pratique, des ateliers de tressage du vacoa sont organisés sur toute l'île, notamment au phare de Sainte-Suzanne par l'office de tourisme Nord et à Saint-Joseph par l'Association Sud Vacoa.

Galerie[modifier | modifier le code]

Informations complémentaires[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :