Tossiat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tossiat
Image illustrative de l'article Tossiat
Blason de Tossiat
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Ain
Arrondissement Bourg-en-Bresse
Canton Pont-d'Ain
Intercommunalité Communauté de communes Bresse Dombes Sud Revermont
Maire
Mandat
Alain Perdrix
2008-2014
Code postal 01250
Code commune 01422
Démographie
Gentilé Tossiatis
Population
municipale
1 389 hab. (2011)
Densité 137 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 08′ 31″ N 5° 18′ 57″ E / 46.141944444, 5.315833333 ()46° 08′ 31″ Nord 5° 18′ 57″ Est / 46.141944444, 5.315833333 ()  
Altitude Min. 244 m – Max. 501 m
Superficie 10,17 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ain

Voir sur la carte administrative d'Ain
City locator 14.svg
Tossiat

Géolocalisation sur la carte : Ain

Voir sur la carte topographique d'Ain
City locator 14.svg
Tossiat

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Tossiat

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Tossiat
Liens
Site web tossiat.com

Tossiat est une commune française, située dans le département de l'Ain en région Rhône-Alpes.

Les habitants de Tossiat s'appellent les Tossiatis.

Géographie[modifier | modifier le code]

Tossiat est située dans le Revermont, à 12 km au sud-est de Bourg-en-Bresse et à 3 km de la sortie 7 de l'autoroute A40. La ligne TGV reliant Paris à Genève traverse la commune au niveau du lieu-dit la Vavrette.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Montagnat Revonnas Rose des vents
Certines N Journans
O    Tossiat    E
S
Saint-Martin-du-Mont

Histoire[modifier | modifier le code]

Le , a lieu la mise en service de la première section, entre Lyon et Bourg, du chemin de fer de Mâcon et de Lyon à Genève, par la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée (PLM). La station ouverte s'appelle La Vavrette[1].

En 2003, fermeture du point d'arrêt SNCF La Vavrette-Tossiat au trafic voyageur.

Le à 9h30, un TGV à destination de Genève percute un camion d'un convoi exceptionnel immobilisé sur le passage à niveau de La Vavrette, provoquant le déraillement du train et la mort du conducteur du poids lourd et faisant 35 blessés.

Le 7 septembre 2013, la compagnie des sapeurs-pompiers de la commune fête ses 150 ans[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

En 2010, la commune de Tossiat a été récompensée par le label « Ville Internet @@ »[3].

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008   Alain Perdrix[4]    
mars 2001   Alain Perdrix[4]    
Les données manquantes sont à compléter.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 389 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
605 548 624 639 663 632 637 692 695
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
677 694 686 672 647 651 629 623 630
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
594 597 581 535 526 481 450 488 548
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
531 534 569 879 979 1 115 1 327 1 388 1 389
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[6])
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Marcel a été construite à la fin du XVe siècle à partir d’une église romane.
  • Le lavoir de la Chanaz est situé au pied du Revermont.
  • Le lavoir de la Balette est situé au bord de la Reyssouze, à proximité de l’église Saint-Marcel.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Article connexe : Armorial des communes de l'Ain.
Armes de Tossiat

Les armes de Tossiat se blasonnent ainsi[7] : De gueules à la fasce d'argent accompagnée de trois étoiles du même.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Adolphe Laurent Joanne, Itinéraire descriptif et historique de la Suisse, Hachette et cie, 1857, lire (consulté le 17 novembre 2009).
  2. « Tossiat. Les pompiers préparent les festivités du 150e anniversaire de la compagnie », sur leprogres.fr, Le Progrès,‎ 27 août 2013.
  3. Palmarès 2010 des Villes Internet sur le site officiel de l'association. Consulté le 19/12/2009.
  4. a et b [PDF] Liste des maires de l'Ain au 16 avril 2008 sur le site internet de la préfecture de l'Ain
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011
  7. Banque de blason, sur newgaso.fr (section “communes de France” puis “01” puis “Tossiat”)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]