Ciarán Hinds

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hinds.

Ciarán Hinds

Description de l'image  Ciaran_hinds.jpg.
Naissance 9 février 1953 (61 ans)
Nationalité Drapeau de l'Irlande Irlande
Profession Acteur
Séries notables Rome
Game of Thrones

Ciarán Hinds est un acteur irlandais, né le 9 février 1953 à Belfast (Ulster). Son père, Gerry, (décédé) était médecin et sa mère, Moya, enseignante et actrice amateur. Il a quatre sœurs aînées : Caitriona, Bronagh, Gerardine (décédée) et Moya.

Il vit depuis 1987 avec l'actrice franco-vietnamienne Hélène Patarot, avec laquelle il a eu une fille, Aoife, née en 1991.

Il a participé à de nombreux feuilletons radiophoniques, joué au théâtre et dans des séries télévisées.

Du théâtre…[modifier | modifier le code]

Même s'il avoue n'avoir pas été poussé sur les planches par une irrésistible vocation d'acteur, Ciarán Hinds a commencé très jeune, en racontant des mythes irlandais et en se faisant remarquer dans les productions théâtrales du collège Saint-Malachy (en) où son apparition en Jules César est peut-être la préfiguration de son rôle dans la série Rome.

À la sortie du collège, il entreprend des études de droit à la Queen's University de Belfast. Pas plus fait pour être avocat que pour devenir médecin (de son propre aveu, il ne supporte pas la vue du sang), il abandonne rapidement pour entrer à la Royal Academy of Dramatic Arts de Londres, sur le conseil d'un professeur de droit – certainement aussi grâce à l'influence de ses parents, tous deux passionnés de théâtre – qui avaient eu l'occasion de le voir jouer dans Macbeth quelques années plus tôt. Il y passera deux ans avant de faire ses débuts en 1976 au Citizens Theatre de Glasgow auquel il restera attaché jusqu'en 1989, apparaissant dans des spectacles aussi divers que Blithe Spirit de Noel Coward, Juno and The Paycock, La Charrue et les Étoiles de Sean O'Casey, La Mouette de Tchekhov, Richard III de Shakespeare ainsi que The Representative du dramaturge allemand Rolf Hochhuth qui inspira Costa-Gavras pour son film Amen.

Parallèlement, il se produit en Irlande au Lyric Theatre de Belfast, au Druid Theatre de Galway et à l’Abbey Theatre de Dublin où il fait son apparition dans The Cuchulain Cycle au Yeats Festival. Durant ses années de formation, il danse avec la compagnie de Patricia Mulholland. « Ma propre vie professionnelle a été fortement influencée par les quatorze ans que j'ai passés avec la compagnie - la précision, la présentation, l'absolue nécessité du travail d'équipe, les interminables heures de répétition… et tellement de plaisir ! », dira-t-il plus tard.

En 1999, Ciarán Hinds fait ses débuts à Broadway dans Closer de Patrick Marber. Il y revient à l'automne 2007 pour la nouvelle pièce de Conor McPherson, The Seafarer.

L'année 2009 voit son retour à la scène avec, au printemps, Burnt by the Sun de Peter Flannery, une adaptation du film de Nikita Mikhalkov, Soleil trompeur au National Theatre de Londres et, à l'automne, The Birds de Conor McPherson d'après Daphné Du Maurier au Gate Theatre de Dublin.

À l'automne 2011, il reprend le rôle du Capitaine Jack Boyle dans Juno and The Paycock de Sean O'Casey, sur la scène de l'Abbey Theatre de Dublin, puis du National Theatre de Londres.

… À l'écran[modifier | modifier le code]

Il fait ses débuts au cinéma en 1981 avec Excalibur de John Boorman, aux côtés d'Helen Mirren, dans un petit rôle où il est à peine reconnaissable, sinon à sa coupe de cheveux fantaisiste. Il est encore si peu connu qu'au générique, son nom est mal orthographié (Ciarin Hinds).

En 1987, il se produit à Paris dans Le Mahâbhârata, le monumental spectacle de Peter Brook où il rencontre l'actrice française Hélène Patarot qui partage sa vie.

On ne le revoit à l'écran qu'en 1989 avec Le Cuisinier, le voleur, sa femme et son amant de Peter Greenaway, puis l'année suivante dans December Bride de Thaddeus O'Sullivan. Entre 1990 et 1993, il apparaît en guest star dans des séries télévisées (Perfect Scoundrels, Between the Lines, Soldier Soldier). En 1993, il retrouve Helen Mirren dans Suspect numéro 1 saison 3, fait un travail remarquable dans le docu-fiction Hostages et donne la mesure de son talent dans The Man who Cried, une adaptation télévisée en deux épisodes du roman de Catherine Cookson.

Deux ans plus tard, il a une brève mais essentielle intervention en professeur d'université barbu dans Circle of Friends de Pat O'Connor. La même année, son interprétation du Capitaine Wentworth dans la belle adaptation du roman de Jane Austen, Persuasion, par Roger Michell, lui donne enfin l'audience qu'il mérite, auprès d'Amanda Root, sa partenaire de The Man Who Cried. Dès lors, on le voit de plus en plus souvent, à la télévision ou au cinéma, rarement en vedette, mais toujours intéressant, souvent difficile à oublier.

À noter, en 1996, l'étrange et inquiétant Cold Lazarus de Dennis Potter, une série de science-fiction en quatre épisodes qui sonne comme un testament philosophique, et Some Mother's Son de Terry George, où Ciarán Hinds figure une fois de plus aux côtés d'Helen Mirren qu'il retrouvera dans Calendar Girls en 2003.

La fin des années 1990 lui vaut une série d'apparitions plus ou moins remarquées dans diverses productions d'intérêt variable d'où se détache Ivanhoe, dans lequel, dans le rôle du chevalier félon Brian de Bois-Guilbert, il impose sa présence physique et son intensité dramatique face à un Steven Waddington (Ivanhoe) quasiment inexistant. Le téléfilm Getting Hurt, avec quelques scènes de sexe très explicites, lui donne l'occasion de s'illustrer avec une énergie méritoire dans un domaine qui ne lui est pas habituel !

Avec l'avènement du nouveau millénaire, la carrière de Ciarán Hinds prend un tournant décisif avec des rôles dans des films grand public comme La Somme de toutes les peurs, Les Sentiers de la perdition (avec Paul Newman et Tom Hanks), Lara Croft : Tomb Raider, Le berceau de la vie et une comédie musicale de Joel Schumacher, Le Fantôme de l'Opéra. En 2003, son interprétation de Michael Henchard dans The Mayor of Casterbridge, d'après Thomas Hardy, lui vaut d'être récompensé l'année suivante.

Il interprète ensuite le rôle de Jules César dans la série Rome, filmée en Europe, avec un casting presque entièrement britannique et le plus gros budget de l'histoire de la télévision. La même année, il obtient un rôle important dans Munich de Steven Spielberg et continue sur sa lancée l'année suivante avec Miami Vice : Deux flics à Miami, Hallam Foe, Amazing Grace de Michael Apted (qui a dirigé et produit plusieurs épisodes de Rome) et La Nativité (encore un rôle en costume où il est méconnaissable sous les traits du roi Hérode). En 2013, il obtient le rôle de Mance Rayder dans la saison 3 de la série Le Trône de fer.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • 1999 : Outer Critic Circle Award, Special Achievement, best ensemble cast performance pour Closer
  • 1999 : Theatre World Award du meilleur espoir pour Closer
  • 2004 : Audie Award Winner, pour la meilleure performance audio dans l'intégrale des pièces de Shakespeare produites par Arkangel
  • 2004 : Meilleur acteur dans une série dramatique aux Irish Film and Television Awards pour The Mayor of Casterbridge
  • 2007 : Meilleur acteur principal aux Irish Film and Television Awards pour le rôle de Jules César dans la première saison de la série télévisée Rome
  • 2009 : Meilleur acteur au Festival du film de TriBeCa pour The Eclipse de Conor McPherson

Voix françaises[modifier | modifier le code]

et aussi :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]