Technophilie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La technophilie est un fort enthousiasme pour la technique, en particulier les techniques les plus récentes telles que les ordinateurs, Internet, les téléphones cellulaires ou encore le home cinéma.

Le terme est utilisé en sociologie lors de l'examen de l'interaction des individus avec leur société ; le terme technophobie en est un antonyme.

Par extension, et dans la mesure où, au XVIIIe siècle, les sociétés industrialisées (principalement la Grande-Bretagne et la France), ont misé leur expansion sur la multiplication et le perfectionnement des techniques afin de procurer plus d'efficacité aux producteurs et plus de confort aux consommateurs, on peut affirmer que ces sociétés sont par nature de tendance technophile.

Ce qui accrédite cette thèse, c'est à la fois la propension croissante des individus à consommer (et désirer conserver un certain pouvoir d'achat pour pouvoir le faire) et, corollairement, le recours récurrent des acteurs économiques aux concepts de croissance et d'innovation.

Au XXe siècle, le développement exponentiel des techniques (consécutif essentiellement aux avancées de l'informatique) fait apparaître le côté ambivalent de la technique (génératrice de confort mais aussi de catastrophes), ce qui alimente, entre ces deux positions extrêmes que sont la technophilie et la technophobie, un débat portant à la fois sur les avantages et les dangers de la technique et sur la façon de maîtriser celle-ci (voir progrès technique).

Annexes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]