Susanne Sundfør

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Susanne Sundfør (album)

Susanne Sundfør

Description de l'image  Susanne Sundfør.JPG.
Informations générales
Nom Susanne Sundfør
Naissance (28 ans)
Haugesund, Drapeau de la Norvège Norvège
Activité principale Chanteuse, auteur-compositeur
Instruments Piano, clavier, guitare
Années actives Depuis 2005
Labels EMI Norway, Grönland Records
Site officiel http://susannesundfor.com/

Susanne Aartun Sundfør, née le 19 mars 1986 à Haugesund, Norvège, est une auteur-compositeur-interprète norvégienne. Elle est la petite-fille du linguiste et philosophe Kjell Aartun et a suivi des études d'anglais et d'art à l'université de Bergen.

Carrière[modifier | modifier le code]

Après avoir assuré les premières parties de la tournée estivale de Tom McRae en 2005, Susanne Sundfør se fit connaître l'année suivante au niveau national en participant au festival By:Larm de Tromsø, s'attirant à cette occasion des critiques élogieuses de la part des médias musicaux. Pendant le printemps 2006, elle se produisit en compagnie du groupe de rock Madrugada en remplacement d'Ane Brun (qui avait participé à leur album de duos sorti en 2005, Duets). En novembre de la même année, elle participa à l'émission God Morgen Norge! sur la chaîne TV 2. Enfin, elle fit les premières parties des artistes norvégiens Marit Larsen (ex M2M) et Minor Majority.

Pendant l'hiver 2006-2007, le lancement de son premier single, Walls (disponible en Norvège à partir du 29 novembre 2006) et le succès rencontré par ce dernier auprès des radios nationales, permit à Sundfør de s'imposer comme une des étoiles montantes de la scène norvégienne. Après une nouvelle participation au festival By:Larm en février 2007, son premier album, homonyme, sortit le 19 mars de la même année, le jour du 21e anniversaire de son interprète. Fruit d'une collaboration avec le producteur et musicien Geir Luedy[1] et publié par le label Your Favourite Music, ce premier effort parvint à se hisser jusqu'à la troisième place du Top 40 norvégien et y resta classé pendant 23 semaines[2].

En février 2008, Sundfør reçut le Spellemannprisen d'artiste féminine de l'année[3], déclenchant un débat dans l'opinion publique sur la pertinence de faire concourir hommes et femmes dans des catégories séparées après qu'elle eut déclaré dans son discours de remerciement se considérer « d'abord et avant tout comme une artiste, et non pas comme une femme[4] ». Ce même mois sortit l'album Sorgen og Gleden (« La Peine et la Joie »), réalisé à l'instigation de la princesse héritière Mette-Marit Tjessem Høiby de Norvège, et sur lequel Susanne Sundfør interprèta le morceau Ingen Vinner Frem til Den Evige Ro (« Personne ne prévaut jusqu'au repos éternel ») de Lars Linderot et Gustav Jensen.

En mars 2008, une version live de son premier album fut publiée sous le nom de Take One, avec un succès commercial bien moindre que celui de son prédécesseur (une seule semaine dans le Top 40 national, à la 32e place)[5].

Le 12 mars 2010, Susanne Sundfør publia son troisième album, The Brothel. Bien que très éloigné, tant sur le plan musical qu'esthétique, de ses deux premiers opus, ce concept album ténébreux et onirique, issu d'une collaboration avec l'artiste plasticienne Kristin Austreid[6] rencontra un très vif succès commercial (plus de 40 000 copies écoulées en Norvège[7]) et critique. De nouveau nominée aux Spellemannprisen en 2011 dans la catégorie d'artiste féminine de l'année, elle demanda à ce que son nom soit retiré de la liste des lauréates potentielles, relançant du même coup la polémique qui avait suivi la cérémonie de 2008 (à partir de 2013, les catégories des Spellemannprisen seront mixtes[8]). Elle ne repartit cependant pas bredouille de la cérémonie, le prix de compositeur de l'année lui échéant pour son travail sur The Brothel.

Disponible depuis le 26 mars 2012, The Silicone Veil, cinquième (2011 vit la sortie de A Night At Salle Pleyel, œuvre expérimentale composée par Sundfør uniquement pour des synthétiseurs) album de Susanne Sundfør, continue d'explorer l'univers musical à la fois électronique et classique qui constitue le terrain de jeu de la native de Haugesund depuis The Brothel. Coproduit par Lars Horntveth (Jaga Jazzist, The National Bank), déjà présent sur le précédent album, The Silicone Veil bénéficia en outre de la participation des TrondheimSolistene, ensemble à cordes de réputation internationale[9]. Avec 46 semaines de présence dans le Top 40 norvégien[10], dont deux à la première place, The Silicone Veil a surpassé le record de longévité dans les charts de The Brothel (trente-et-une semaines), et a reçu le même accueil enthousiaste de la part de la critique que son prédécesseur[11],[12]. Elle a également réalisé le générique de fin du film Oblivion.

Style musical et influences[modifier | modifier le code]

Susanne Sundfør (centre droit) et ses musiciens pendant leur concert dans l'église de Steinkjer durant le Steinkjerfestival 2012.

Pianiste ayant reçu une formation classique et jazz, Susanne Sundfør a, dans les albums The Brothel et The Silicone Veil, recouru à des sonorités electro et dubstep. L'enregistrement de The Brothel vit également l'utilisation d'instruments inhabituels, comme la clarinette basse (instrument de formation du coproducteur du disque, Lars Horntveth), le marimba ou la sanza. L'instrument de prédilection de Susanne Sundfør est le piano électrique Fender Rhodes, que l'on retrouve par exemple sur le morceau-titre de The Brothel. Elle joue également de la guitare.

Souvent comparée à Joni Mitchell, Carole King, Kate Bush ou Tori Amos par les médias, Sundfør cite Radiohead, Jeff Buckley, Rufus Wainwright, Radka Toneff, Ane Brun, Fleetwood Mac, Beyoncé et Thomas Dybdahl comme ses sources principales d'inspiration. Il est également à noter que beaucoup de ses textes font plus ou moins ouvertement référence à des œuvres littéraires (James Joyce, Frank O'Hara, Sylvia Plath, Wystan Hugh Auden, etc.).

Collaborations[modifier | modifier le code]

Susanne Sundfør a collaboré avec plusieurs artistes, en majorité norvégiens, depuis le début de sa carrière. Outre sa participation à l'album Sorgen og Gleden en 2008, à l'invitation de la princesse héritière Mette Marit Tjessem Høiby de Norvège, on a ainsi pu la retrouver aux côtés du groupe Hypertext sur le disque Astronaut Kraut! en 2010. Elle a également enregistré un duo, Kapitulera, avec le rappeur suédois Timbuktu en 2011, un autre (Sister To All) avec le groupe Real Ones pour leur sixième album First Night On Earth, et un dernier avec le jeune songwriter Morten Myklebust (Away) en 2012.

En outre, le morceau White Foxes, tiré de The Silicone Veil, figurera sur la bande originale du film Verden Venter de la réalisatrice suédoise Mariken Halle (sortie prévue en 2013), dans lequel Sundfør fera une courte apparition.

Fin 2012, elle participe à l'émission de télévision norvégienne Lydverket avec le groupe Röyksopp, le trio interprétant à cette occasion Ice Machine, reprise du groupe anglais Depeche Mode.

En 2013, elle collabore à la bande-originale, composée par Anthony Gonzalez (M83) et Joseph Trapanese, du long-métrage Oblivion (Joseph Kosinski) en interprétant la chanson-titre du film.

Productrice du premier album du duo Bow To Each Other, The Urge Drums rendu public le 24 janvier 2014, Susanne Sundfør accompagne également le groupe sur scène à l'occasion de la release party qui s'ensuit au Parkteatret d'Oslo. Bow To Each Other avait assuré la première partie de Susanne Sundfør lors de la tournée de promotion norvégienne de The Silicone Veil.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Année Album Meilleur classement
NOR SUE
2007 Susanne Sundfør 3
2008 Take One 32
2010 The Brothel 1
2011 A Night At Salle Pleyel
2012 The Silicone Veil 1

Singles[modifier | modifier le code]

Année Single Meilleur classement Album
NOR SUE DAN
2006 Walls 3 Susanne Sundfør
2007 I Resign
2010 The Brothel 2 The Brothel
It's All Gone Tomorrow
2011 Turkish Delight
2012 White Foxes 19 The Silicone Veil
The Silicone Veil

Singles auxquels Susanne Sundfør a collaboré[modifier | modifier le code]

Année Single Meilleur classement Album
NOR SUE DAN
2011 Kapitulera
(Timbuktu featuring Susanne Sundfør)
12 Sagolandet
2011 Sister To All
(Real Ones featuring Susanne Sundfør)
First Night On Earth
2012 Away
(Morten Myklebust featuring Susanne Sundfør)
Morten Myklebust
2012 Running To The Sea
(Röyksopp featuring Susanne Sundfør)
14

Sources[modifier | modifier le code]

  1. (en) Discogs.com, novembre 2012, consulté le 17 novembre 2012.
  2. (en) Acharts.us, novembre 2012, consulté le 13 novembre 2012.
  3. (no) Spellemann.no, consulté le 13 novembre 2012.
  4. (no) H-Avis.no, novembre 2012, consulté le 13 novembre 2012.
  5. (en) Acharts.us, novembre 2012, consulté le 13 novembre 2012.
  6. (en) Kristinaustreid.com, consulté le 13 novembre 2012.
  7. (en) Susannesundfor.com, consulté le 13 novembre 2012.
  8. (no) Spellemann.no, consulté le 13 novembre 2012.
  9. (en) Trondheimsolistene.no, consulté le 13 novembre 2012.
  10. (en) Acharts.us, consulté le 6 août 2013.
  11. (de) Albumcheck.de, octobre 2012, consulté le 19 mars 2013.
  12. (en) Bbc.co.uk, octobre 2012, consulté le 13 novembre 2012.

Liens externes[modifier | modifier le code]