Röyksopp

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Röyksopp

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Röyksopp, au Glastonbury Festival en 2005

Informations générales
Pays d'origine Tromsø, Drapeau de la Norvège Norvège
Genre musical Downtempo, house, trip hop
Années actives 1998-
Labels Astralwerks
Site officiel www.royksopp.com
Composition du groupe
Membres Torbjørn Brundtland
Svein Berge

Röyksopp /ˈɾøʏksɔp/ (en français : vesse-de-loup) est un groupe de musique norvégien formé en 1998 et composé de Svein Berge et Torbjørn Brundtland, originaires de Tromsø. Le groupe a affirmé sa place sur la scène électronique avec son premier album, Melody A.M.. Au fil de ses albums, Röyksopp a abordé différents genres se raccrochant à l'électronique, notamment l'ambient, la house, la synthpop et la musique afro-américaine. Le groupe est également connu pour ses performances travaillées lors de ses concerts, aux accents parfois perçus comme excentriques.

Depuis ses débuts en 1998, le groupe est reconnu positivement par la critique et rencontre un succès populaire dans le monde entier. À ce jour, Röyksopp a été nommé pour un Grammy Award et remporté sept Spellemannprisen norvégiens. Le groupe s'est également produit tout autour du globe et ses albums se sont hissés au sommet des hit-parades de plusieurs pays, avec parmi ceux-ci quatre albums consécutifs numéro 1 en Norvège.

Historique[modifier | modifier le code]

Les origines (1990–1997)[modifier | modifier le code]

Svein Berge et Torbjørn Brundtland se rencontrent en 1988 à Tromsø, leur ville natale de Norvège, par l'intermédiaire d'un ami commun. Berge et Brundtland étaient alors respectivement âgés de 12 et 13 ans. Partageant le même intérêt pour la musique électronique, ils commencèrent à jouer ensemble, et intégrèrent la scène électronique de Tromsø. L'enfance de Berge et Brundtland à Tromsø ainsi que les paysages de la Norvège du Nord sont souvent mentionnés comme étant leur majeure source d'inspiration. Le duo se sépara toutefois avant d'obtenir un réel succès avec leur musique, mais se réunirent en 1998 à Bergen, en Norvège.

Bergen, une ville du sud de la Norvège comptant environ 210 000 habitants, avait remplacé Tromsø comme épicentre de la musique électronique underground en Norvège. Röyksopp, en prenant part à la Bergen Wave, allèrent collaborer musicalement avec des artistes norvégiens tels que Frost, Those Norwegians, Drum Island, ainsi qu'Erlend Øye, le chanteur et guitariste de Kings of Convenience. À cette époque, le duo se lia également d'amitié avec Geir Jenssen. Sous la direction de ce dernier, Berge et Brundtland formèrent un groupe dénommé Aedena Cycle, avec Gaute Barlindhaug et Kolbjørn Lyslo. En 1994, Aedena Cycle enregistrèrent un maxi vinyle baptisé Traveler's Dreams.

Les premières années (1998-2000)[modifier | modifier le code]

Après avoir participé à Aedena Cycle, Berge et Brundtland quittèrent la formation pour former leur propre groupe, Röyksopp. Le mot Röyksopp est dérivé du Norvégien Røyksopp, signifiant littéralement vesse-de-loup, champignon ayant la particularité de laisser jaillir des bouffées de fumées à la pression. Le groupe a expliqué que ce mot peut également évoquer le nuage atomique en forme de champignon résultant de l'explosion d'une bombe nucléaire.

"So Easy", le premier single de Röyksopp, fut édité sous le label indépendant Tellé, acteur de la Bergen Wave. Plus tard, "So Easy" allait paraître sur le premier album du groupe. Après avoir été utilisé dans une publicité pour T-Mobile, "So Easy" devint populaire au Royaume-Uni, avant de se voir réédité sous la forme d'une single accompagné du titre "Remind Me".

Melody A.M. et premiers succès (2001-2004)[modifier | modifier le code]

Le groupe quitte Tellé pour le label britannique Wall of Sound et sort Melody A.M., qui devient disque de platine en Norvège[1], se vend à 60 000 exemplaires en France[réf. nécessaire] et à plus d’un million d’exemplaires dans le monde[2] L'album atteint la première place des charts en Norvège et entre dans le top 40 britannique des ventes de singles avec "Eple", "Poor Leno" et "Remind Me". Un dernier single, "Sparks", est également produit. Le morceau "Eple" (/ˈɛplə/, signifiant "pomme" en norvégien) a été utilisé par Apple en tant que musique d'accueil pour le système d'exploitation Mac OS X Panther, jouée lorsqu'un ordinateur Apple est démarré pour la première fois[3].

Le groupe gagne en popularité grâce à plusieurs clips musicaux expérimentaux, dont beaucoup sont diffusés en boucle sur MTV. Le clip de "Remind Me", comprenant des vidéos infographiques réalisées par l'entreprise française H5, remporte par ailleurs la récompense du meilleur clip aux MTV Europe Music Awards 2002. Durant cette même cérémonie, le groupe est nommé dans trois autres catégories : "Meilleur artiste nordique", "Révélation de l'année" et "Meilleure chorégraphie". Le duo joue "Poor Leno" à la cérémonie[4]. L'année suivante ils sont nominés dans la catégorie "Meilleur groupe" aux Brit Awards.

Pendant ce temps le duo acquiert lentement une renommée aux États-Unis. "Remind Me", une des deux collaborations entre Röyksopp et Erlend Øye (du groupe norvégien Kings of Convenience) disponibles sur Melody A.M., y a été utilisée pour la publicité de la compagnie d'assurance automobile Geico.

Jusqu'à aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Le groupe a vu participer des artistes norvégiens sur les albums de Röyksopp, tels que Anneli Drecker (membre de Bel Canto) ou Erlend Øye (membre de Kings of Convenience).

Après des collaborations avec Those Norwegians, Drum Island et Kings of Convenience, Torbjørn Brundtland et Svein Berge s'imposent sur le devant de la nouvelle scène nordique avec Röyksopp.

The Understanding fait suite à Melody A.M., le premier album de Röyksopp. Sorti en octobre 2001, Melody A.M. s'est vendu à 60 000 exemplaires en France et plus d’un million d’exemplaires dans le monde[réf. nécessaire].

En ce qui concerne The Understanding le groupe a effectué la majorité des parties vocales de cet album enregistré à Bergen. Le duo s'est également entouré de Chelonis R. Jones de Get Physical Records (49 Percent), de Karin Dreijer Andersson de The Knife (What Else Is There?) et de la nouvelle venue Kate Havnevik (Only This Moment et Circuit Breaker) qui sont venus les aider à composer cet album.

En 2009, sort leur troisième album, Junior. Celui-ci fait la part belle aux chanteuses suédoises telles Lykke Li, Karin Dreijer Andersson et Robyn.

Leur quatrième album, Senior sort en septembre 2010. Il est lancé par un premier single The Drug, dont le clip[5], au scénario post-apocalyptique, s'inspire du cinéma d'horreur.

En novembre 2012, Röyksopp entame une collaboration avec l'artiste norvégienne Susanne Sundfør, avec une performance pour l'émission Lydverket de la télévision NRK1 de «Ice Machine», une reprise de Depeche Mode, ainsi que «Running to the Sea», dont un enregistrement studio est disponible.

En 2014, Röyksopp collabore une nouvelle fois avec Robyn le temps d'un mini-album de 5 pistes, Do It Again, marquant le retour de la chanteuse mais aussi celui du duo.

Par ailleurs, une tournée, le Röyksopp & Robyn Do It Again Tour 2014, avait été entamée peu avant l'annonce de la sortie du mini-album.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Albums live[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

Vidéos clips[modifier | modifier le code]

  • Eple
  • Poor Leno
  • Sparks
  • Remind Me
  • Only this moment
  • What else is there?
  • Happy Up Here
  • The Girl And The Robot
  • This must be it
  • The Drug

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « IFPI Norsk platebransje », International Federation of the Phonographic Industry (consulté le 2010-08-16)
  2. (en) « Interview: Royksöpp » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Music OMG, 2005. Consulté le 2010-08-14
  3. (en) Bente Kalsnes, « Röyksopp's Eple on Apple », Mic.no,‎ 2003-11-24 (consulté le 2010-08-14)
  4. (en) « Interview with Röyksopp », Music One.de,‎ 2005 (consulté le 2010-08-14)
  5. le clip

Liens externes[modifier | modifier le code]