Salford

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Salford
Salford (Manchester en arrière plan)
Salford (Manchester en arrière plan)
Administration
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Nation Drapeau de l'Angleterre Angleterre
District City of Salford
Code postal M3-M5-M7-M50
Indicatif 0161
Démographie
Population 72 750 hab. (2001)
Densité 3 464 hab./km2
Géographie
Coordonnées 53° 28′ 59″ N 2° 17′ 35″ O / 53.483, -2.2931 ()53° 28′ 59″ Nord 2° 17′ 35″ Ouest / 53.483, -2.2931 ()  
Superficie 2 100 ha = 21 km2
Divers
Devise Salus Populi Suprema Lex
Traduction Le bien-être de la population est la plus importante loi
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni

Voir la carte administrative du Royaume-Uni
City locator 14.svg
Salford

Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni

Voir la carte topographique du Royaume-Uni
City locator 14.svg
Salford
Liens
Site web http://www.salford.gov.uk

Salford [ˈsaɔːlˈfʊd ] est une ville de la région de l'Angleterre du Nord-Ouest située au nord-ouest de Manchester, dans la conurbation du Grand Manchester. Sa population au recensement de 2001 était de 218 000 habitants. Elle a le statut de cité.

Salford est couramment surnommée « Dirty Old Town » (que l'on pourrait simplement traduire par la « vieille ville sale ») par les Anglais. En effet, après la révolution industrielle, la ville a été profondément touchée par le chômage et la pauvreté. Mais, aujourd'hui, la situation est bien plus contrastée. Des quartiers, comme notamment les Salford Quays et Broughton, connaissent un renouveau et viennent redynamiser la ville, alors que d'autres comptent toujours parmi les plus violents et socialement défavorisés d'Angleterre. Ses habitants sont appelés les « Salfordians ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom de Salford vient de l'anglo-saxon Sealhford = « sallow-tree ford », c’est-à-dire « le gué des saules » en référence aux saules (en latin salix) qui poussaient sur les berges de la rivière Irwell qui traverse la ville. Les armoiries de la ville sont ainsi composées de trois lignes courbes bleues (qui symbolisent le gué sur la rivière) entourées de feuilles de saules.

Salford a été l'une des premières grandes villes industrielles d'Angleterre. Son importance a notamment grandi en parallèle à celle de Manchester durant la révolution industrielle. L'industrie du coton a alors fait venir dans la région de nombreux anglais ou émigrés. L'ouverture du Manchester Ship Canal en 1894, et la construction de Salford Docks ont fait de la ville (pourtant située à une soixantaine de kilomètres des côtes) un important centre maritime.

La ville a aujourd'hui perdu beaucoup de son importance passée. Son influence n'a cessé de diminuer depuis le début du siècle. La ville connait toutefois un élan de renouveau grâce à la rénovation ou au développement de certains de ses quartiers.

Jumelage[modifier | modifier le code]

La ville de Salford est jumelée avec

Littérature[modifier | modifier le code]

Derrière la colline, le roman du belge Xavier Hanotte, a pour personnage principal un fils de Salford, qui s'engage, lors de la Première Guerre mondiale, dans les « Salford Pals » (littéralement : les « copains de Salford »)[1], un des nombreux bataillons britanniques impliqués dans la désastreuse bataille de la Somme.

Musique[modifier | modifier le code]

Une chanson fait référence à la ville de Salford : Dirty Old Town, écrite par Ewan MacColl en 1949. Elle été popularisée par des groupes comme The Dubliners ou The Pogues.
Elle parle notamment de Gasworks, une ancienne usine de la ville.
Les supporters du PSG de la tribune boulogne ont remixé cette chanson, et il est possible d'entendre leur version au Parc des Princes

Télévision[modifier | modifier le code]

Le célèbre soap opera britannique Coronation Street situe son action dans la ville imaginaire de « Weatherfield », dont le modèle est Salford. On y trouve - dans le feuilleton - le pub (« bar ») fictif The Rovers Return, considéré comme le « pub le plus connu de Grande-Bretagne ».

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les « Pals battalions » étaient, pendant la Première Guerre mondiale, des bataillons spécialement constitués d'amis, de voisins, de collègues (« pals ») enrôlés ensemble dans des unités locales de recrutement, plutôt que d'être affectés arbitrairement à des régiments de l'armée régulière.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]