Route 11 (Nouveau-Brunswick)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Route 11.
B11
Route 11
Informations
Gérée par MTNB
Longueur : 429,9 kilomètres (267,1 mi)
Direction : Nord / Sud
En service : années 1920 [réf. nécessaire] - ajd [réf. nécessaire]
Intersections
Extrémité sud : B15 R-15 à Dieppe
Intersections : B2 R-2 à Dieppe

B15 R-15 à Shédiac
B8 R-8 à Miramichi
B160 R-160 à Pont-Landry
B113 R-113 à Pokemouche
B8 R-8 à Bathurst
B17 R-17 à Tide Head

Extrémité nord : B132 QC-132 à frontière QC-NB
Image
Pont Centennial à Miramichi enjambant la rivière du même nom.
Pont Centennial à Miramichi enjambant la rivière du même nom.
Réseaux
Routes du Nouveau-Brunswick
Précédent B10 R-10 R-15 B15 Suivant

La route 11 est la deuxième plus longue route provinciale au Nouveau-Brunswick avec une longueur de 429,9 km. Elle est en fait majoritairement une autoroute à accès limité à voies conjointes. Son tracé est assez compliqué, car il sert principalement la côte est et le nord de la province.

Principales villes au long de son tracé[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

Instituée dans les années 1920, la route 11 suit actuellement en quelques sorte le même tracé qu'à l'origine, sauf que celle-ci fut déplacée de quelques kilomètres pour créer une autoroute à accès limité dans certains endroits. L'ancienne section est aujourd'hui numérotée comme étant la route 134, à l'exception de la région d'Allardville et de la Péninsule acadienne, où la route 134 suit l'ancien tracé de la route 8.

Dans les années 1970, le gouvernement provincial avait décidé de transformer certaines sections de cette route en autoroute à voie conjointes ( Auto || Auto ). Les travaux ont d'abord débuté pour l'évitement des cités, comme Miramichi, Bathurst (Nouveau-Brunswick) et Dalhousie-Campbellton, mais certaines sections ont été ajoutées au cours des années 1980 et 1990 pour rejoindre le tout. Cependant, la Péninsule acadienne fut mise à part dans ce projet, sauf qu'en 2003, la voie d'évitement de Tracadie-Sheila fut ouverte.

Réalignements et Améliorations[modifier | modifier le code]

Depuis les années 1960, la route 11 connut beaucoup de progrès, alors que de nouvelles sections de la route ouvrirent en tant que Super 2 notamment (autoroute à 2 voies non-séparées avec échangeurs).
Le plus grand changement ayant été effectué sur le tracé de la route 11 le long de la côte nord-est du Nouveau-Brunswick fut notamment la construction du pont Centennial en 1967, éliminant ainsi un service de traversier sur la rivière Miramichi. De plus, ce pont permit la construction de la voie de contournement du secteur Chatham de Miramichi.

La route 11 près de Shédiac et de son terminus sud sur la route 15, alors qu'elle est une autoroute à 4 voies séparées.

En 1972, une nouvelle autoroute à 4 voies fut construite entre Moncton et Shédiac, nommée Shediac Four Line ou Shediac Expressway (cette section fut ensuite transférée à la route 15, nommée officiellement Veteran's Memorial Highway). Avant la construction de cette route, la 11 suivait le chemin Shédiac (actuelle route 132), puis son terminus était à la sortie 465 actuelle de la route 2, la Route Transcanadienne. Depuis, le terminus sud de la route fut déplacé vers l'est, à son échangeur avec la route 15 à Shédiac.
Durant les années 1970, les sections entre Shédiac et Bouctouche, de Bathurst et de la région de Campbellton-Dalhousie furent réaménagés en autoroute à 2 voies à accès limité (Super 2).
Durant les années 1980 et le début des années 1990, 2 longues sections de la route furent également changées en autoroute à 2 voies à accès limité. Il y avait une section de 45 kilomètres entre Bouctouche et Kouchibouguac, puis une section entre Bathurst et Dalhousie, mesurant 60 kilomètres, reliant ainsi les 2 anciennes sections de Super 2. De plus, la voie d'évitement de Bathurst fut étendue de quelques kilomètres vers l'est, jusqu'à Salmon Beach, dans l'est de la ville.
De plus, entre 2002 et 2009, une autre voie d'évitement fut construite entre Tracadie-Sheila et Six Roads (près de Pokemouche)), améliorant ainsi la circulation dans la ville.
Un projet de construction de la route 11 en autoroute à 4 voies séparées entre Shediac Bridge et Miramichi est en vigueur, mais d'autres projets de constructions d'autoroutes sont en cours, notamment la route 8 entre Fredericton et Miramichi, puis la route 7 entre Grand Bay et Oromocto[1].

Les travaux de la voie de contournement de la route 11 à Caraquet commencent en 2012 ; celle-ci doit relier en 2017 Bertrand à la rue du Portage, au coût estimé de 45 millions $ CAD[2].

Perspectives d'avenir[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

Pour cette section, il est primordial d'étudier le tracé de cette route.

Principales jonctions[modifier | modifier le code]

Tracé[modifier | modifier le code]

La route est numéroté avec des numéros de sorties, allant du sud vers le nord. C'est de cette façon que sera procédé l'analyse du tracé.

De Shédiac à St-Louis de Kent[modifier | modifier le code]

La route 11 débute en multiplex avec la Route 15 (NB) à Dieppe avant de s'en séparer à Shédiac, dans le sud-est du Nouveau-Brunswick et passe par la côte est de la province et dessert des municipalités acadiennes. Dans cette région, la route passe par des marais et des baies creuses, comme la baie de la rivière Cogagne à Cocagne, McKees Mills, la baie de Bouctouche, la baie de Richibouctou et finalement la baie de St-Louis de Kent. Bref, cette section est à accès limité. Il existe une route à voies séparées entre Shédiac et Pont-de-Shédiac (près de 5 km), mais qui, selon des rumeurs, pourrait un jour s'étendre jusqu'à Bouctouche.

De St-Louis de Kent à Miramichi[modifier | modifier le code]

Dans cette région, la route 11 perd son statut d'autoroute pour devenir une route rurale. Elle passe majoritairement dans une forêt et dans des petits villages comme St. Margarets et Kouchibouguac ayant peu de rues secondaires. Elle parvient par arriver dans Miramichi, près de l'aéroport. Elle rejoint la route 8, à la voie d'évitement de la ville de Miramichi. Par la suite, la route 8 se dissocie de la route 11 et devient autonome en allant par Bathurst, tandis que la route 11 passera par la Péninsule acadienne.

De Miramichi à Bathurst par la Péninsule acadienne[modifier | modifier le code]

Dans cette région, la route 11 passera généralement au travers de plusieurs municipalités acadiennes, malheureusement pas autoroute à accès limité (à l'exception de la voie d'évitement de la ville de Tracadie-Sheila), cependant, un projet d'autoroute entre Bathurst et Tracadie-Sheila a été proposé, mais aucune promesse sur papier n'a encore vu le jour à ce sujet.

Bref, la route 11 passe par une région principalement au relief plat. L'océan et la Baie des Chaleurs peuvent être aperçus dans certaines régions de cette route. Par ailleurs, cette route passe principalement par Neguac, Tracadie-Sheila, où la route 160 la rejoint (en direction d'Allardville et de la route 8. On peut aussi se rendre à Shippagan et Lamèque en prenant la route 113 à Pokemouche. Par la suite, on se rendra à Caraquet et à Grande-Anse. La route 11 passe ensuite par des communautés bordant sur la Baie des Chaleurs où elle deviendra la voie d'évitement de Bathurst pour y rejoindre la route 8.

De Bathurst (Nouveau-Brunswick) à Tide Head[modifier | modifier le code]

Cette section est une région plus valonneuse. Plus l'on se rend vers l'ouest, plus la présence de vallons et de montagnes est imminente, surtout à partir de Dalhousie, où la route 11 rencontre les Appalaches jusqu'à sa fin, où s'offre une belle vue de la ville de Campbellton ainsi que sur la Baie des Chaleurs. De plus, cette section est donc une autoroute à accès limité, débutée dans les années 1970 en tant que voie d'évitement de Bathurst et la voie d'évitement Dalhousie-Campbellton qui sera finalement rattachée en 1990 par la section Charlo-Nash Creek.

Par ailleurs, cette section passe par plusieurs villages et villes de majorité acadienne, mais ayant une présence anglophone dans la région de Belledune et dans les collectivités (à environ 50 % de la population). La route 11 rejoint la route 17 (NB) à Tide Head.

De Tide Head à Matapédia, Québec[modifier | modifier le code]

Cette section est brève, mais pas sur accès limité. Dans cette section, la route passera parmi des vallons et des tournants, longeant la Rivière Restigouche, pour se terminer au pont de Matapédia, menant à la Route 132 (Québec)

Sorties[modifier | modifier le code]

La route 11 est divisée en trois sections principales, qui finiront peut-être un jour par se rattacher. Les sections qui ne sont pas mentionnées ne font pas partie du réseau à accès limité de la route 11.

Section sud[modifier | modifier le code]

Cette autoroute sera éventuellement doublée de Bouctouche à Shédiac. Pour la section en multiplex de Dieppe à Shédiac, voir la page de la route 15 (NB).

Compté Municipalité km # Intersections / Destinations Notes
Westmorland Shédiac 0 B15 Route 15
1 B133 Route 133, Rue Main
2 B134 Route 134, Chemin Moncton
Pont-de-Shédiac 7 Chemin Shediac River
Kent Cocagne 15 B535 Route 535
McKees Mills 27 B115 Route 115
Bouctouche 29 Chemin Sheridan
32 B515 Route 515, Boulevard Irving
St-Pierre-de-Kent 36 B134 Route 134
Ste-Anne-de-Kent 42 Chemin Grattan
Rexton 53 B134 Route 134, Rue Main
Richibouctou 57 B134 Route 134, Rue Main
Saint-Charles 64 Chemin Saint-Charles
St-Louis-de-Kent 69 Rue Beauséjour
Kouchibouguac 75 B117 B480 Route 117, Route 480
~79 Highway 134 Intersection à niveau
Northumberland St. Margarets ~95 B440 Route 440 Intersection à niveau
Black River ~106 Chemin Black River Intersection à niveau
Upper Napan ~115 Chemin North Napan Intersection à niveau
Miramichi ~117 Rue King Intersection à niveau
119 B8 B117 Route 8, Route 117 sud, Avenue University
120 Rue Church
~121 B8 Route 8 nord, Route King George Highway Échangeur sur la 8, intersection à niveau sur la 11. Signé 179 sur la 8.

Voie d'évitement de Tracadie-Sheila[modifier | modifier le code]

Cette voie d'évitement est en cours de prolongation vers le nord et va éventuellement se rattacher à la section nord.

Location Numéro de sortie Route croisée
Sheila 192 Chemin Pointe-des-Ferguson (Route 370 (NB))
Tracadie 194 Rue Principale
Tracadie 198 Chemin Rivière-à-la-Truite
Losier Settlement 203 Rue Principale

Section nord[modifier | modifier le code]

Location Numéro de sortie Route croisée
Janeville 282** Chemin des Caps (Route 191 (NB))
Bathurst (Nouveau-Brunswick) 300 Avenue Miramichi (Route 134 (NB))
Bathurst 301 Route 8 (NB)
Bathurst / Big River 304 Rue King(Route 430 (NB))
Bathurst 308 Rue St-Anne
Bathurst 310 Boulevard Vanier(Route 180 (NB))
Bathurst 311 Promenade Sunset(Route 315 (NB))
Beresford 318 Chemin Acadie
Nigadoo 321 Chemin du Moulin
Petit-Rocher 326 Chemin Laplante
Pointe-Verte 333 Chemin de la Gare
Belledune 344 Chemin Turgeon
Jacquet River 351 Promenade Jacquet River
Nash Creek 357 Chemin Hayes
Charlo 375 Chemin MacPherson
Charlo 385 Chemin Craig
Eel River Crossing 388 Route 280 (NB)
Dalhousie 391 Chemin Darlington (Route 275 (NB))
Dalhousie Junction 397 Chemin Blair Malcolm
Dundee 403 Route 280 (NB)
Campbellton 412 Chemin du Lac des Lys/Promenade des Hospitalières de St-Joseph
Atholville 415 Chemin Val d'Amour (Ex-Route 270 (NB))
Tide Head 423** Route 17 (NB)
  • ** Intersection au niveau sans numéro de sortie affiché (borne kilométrique utilisée)


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La section Histoire est traduite de l'article anglophone New Brunswick Route 11
  2. Pierre Leyral, « Voie de contournement: les travaux vont pouvoir se poursuivre à Caraquet », L'Acadie nouvelle,‎ 19 février 2014 (lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • MapArt, Canada back road atlas / atlas des rangs et chemins, Oshawa, Ontario, MapArt Publishing,‎ 2008, 702 p. (ISBN 978-1-55368-614-9)