Route 1 (Nouveau-Brunswick)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Route 1.
B1
Route 1
Saint John Throughway
MacKay Highway
Informations
Gérée par MTNB
Longueur : 239,11 kilomètres (148,6 mi)
Direction : Est / Ouest
En service : années 1920 [réf. nécessaire] -
Localisation
Villes : St-Jean, Saint-Stephen, Sussex
Intersections
Extrémité ouest : MA Route 9.svg ME-9 à frontière ME-NB
Intersections : B3 R-3 à St. Stephen

B7 R-7 à St-Jean
B10 R-10 à Sussex

Extrémité est : B2 R-2 à River Glade
Image
Pont Saint John Harbour
Pont Saint John Harbour
Réseaux
Routes du Nouveau-Brunswick
Précédent B970 R-970 R-2 B2 Suivant

La route 1 est autoroute du sud du Nouveau-Brunswick. Elle relie sur 239 kilomètres la frontière canado-américaine à Saint-Stephen à River Glade où elle se fusionne avec la route 2 en direction de Moncton.

Historique[modifier | modifier le code]

La plupart des routes du Nouveau-Brunswick suivaient jadis des chemins conçus généralement pour les chevaux. En 1960, le gouvernement s'est mis à réviser les infrastructures routières et la province commença à se doter d'autoroutes à accès limité, d'abord autour et dans les grands centres et par la suite, dans les régions rurales à partir des années 1970 et 1980.

Tracé original[modifier | modifier le code]

La route 1 traversait jadis la plupart des villages et des villes du sud de la province du Nouveau-Brunswick. C'est principalement le cas de la région de St. Andrews, où la route 1 traversait la ville (apparemment suivant l'actuelle route 127 (NB) pour cette section). La route 1 traversait aussi la ville de St-Jean en empruntant le pont des chutes réversibles et en passant par les rues et avenues de la ville.

Saint John Throughway[modifier | modifier le code]

La plus ancienne modification de cette autoroute remonte dans la fin des années 1960 durant un projet de construction de Saint Jean, alors que le trafic de camion augmentait de plus en plus dans la ville. Plusieurs tracés étaient proposés, et la majorité des citoyens étaient pour la construction de la route dans le nord de la ville, dans le quartier de Millidgeville, où la construction d'un pont au-dessus du fleuve Saint-Jean et des chutes réversibles serait plus simple.

Toutefois, la ville, en plus des gouvernements provinciaux et fédéraux, décidèrent de construire l'autoroute sur l'ancien site de Mill Street Yard, près de l' Union Station, soit en plein milieu de la ville (un peu comme l'interstate 93, construite à travers Boston).

Le retrait de la ligne de chemin de fer et de la station permirent de construire le pont Saint John Harbour, en 1968. Il fut décidé d'y installer un péage de 0.25$, soit 25 cents, mais le coût du péage ne pouvait pas être augmenté à moins d'une accord entre le gouvernement fédéral, le gouvernement provincial, et les gouvernements municipaux, ce qui fut le cas en 2007, alors que le coût du péage passa de 0,25$ à 0,50$, soit 50 cents. Le nouveau pont a eu comme effet de couper une partie du port de Saint Jean du transport de grands bateaux.

Dans un autre projet, en 1969, les gouvernements fédéraux et provinciaux finirent de construire le terminal du traversier reliant Saint-Jean à Digby, dans l'ouest de la ville, connecté à partir d'échangeurs de la nouvelle autoroute (actuelle sortie 120)[1].

Mackay Highway[modifier | modifier le code]

La section Mackay Highway de la route 1 s'étendait autrefois de Spruce Lake à l'ouest jusqu'à sa jonction avec la rue Rothesay (l'actuelle route 100 et sortie 129), mais sa construction coïncidait avec le déclin du transport par chemin de fer, et de l'augmentation du transport routier automobile. Saint-Jean connu ensuite une croissance fulgurante, alors que les banlieues de Rothesay, de Quispamsis et près de la vallée de la rivière Kennebecasis se développaient, puisque qu'ils étaient situés juste de l'autre côté de la ceinture de brume de la baie de Fundy.

Dans les années 1970, la Mackay Highway fut élargie de 2 voies non-séparées à une autoroute à 4 voies, et à accès limité. De plus, elle fut étendue vers l'est alors que la ville de Quispamsis se développait considérablement.

Élargissement et transformation en autoroute à accès limité[modifier | modifier le code]

Dans un nouveau focus de la part du gouvernement d'améliorer le réseau routier de la province et de construire de nombreuses autoroutes entre les années 1960 et 1980, de nombreux changements occurrent pour améliorer la route 1, surtout dans le fait de construire de nouvelles sections, en plus de désigner de nouvelles sections de la route. Ceci à eu pour résultat d'avoir une limite de vitesse de 100 km/h dans ces sections.

Dans les années mi-1990, une section de contournement d'Hampton fut construit dans la vallée de Kennebecasis, d'où la section Mackay Highway s'arrêtait. Ceci permit de communiquer la route à quelques routes locales dans les environs de Norton. Une autre section de contournement fut construit entre Oak Bay et Digdeguash (actuelles sorties 25 et 39), pour diminuer le flux de trafic continu vers la péninsule de Saint-Andrews et de la ville du même nom, où l'ancienne route 1 passait. D'autres voies de contournement furent construits, notamment à Saint-George (actuelles sorties 52 et 60), puis une autre à Sussex, où un échangeur fut construit à la hauteur de la Route Transcanadienne, soit l'actuelle route 10, et les anciennes routes 2 et 9.

Construction d'une autoroute à 4 voies[modifier | modifier le code]

La route 1, en direction est, à la hauteur de la sortie 120 vers le traversier vers Digby et vers Saint-John West. En arrière-plan, le centre-ville de Saint Jean, et le poste de péage du pont Saint John Harbour.

Le gouvernement provincial changea en 1987 avec l'élection du premier ministre Frank McKenna, qui se focussait sur l'économie de la province. Toutefois, l'une des principales préoccupations du gouvernement du McKenna fut de continuer d'améliorer le réseau routier de la province, et il entra dans de sérieuses négociations avec le premier ministre du Canada, Brian Mulroney, pour financer des projets de la construction de nouvelles autoroutes. McKenna pensa que la Route Transcanadienne (route 2) et que la route 1 appartenaient au gouvernement fédéral, étant donné que ces autoroutes reliaient les provinces atlantiques aux États-Unis et au centre du Canada. La signature de l'accord de libre-échange entre le Canada et les États-Unis en 1989, ainsi que l'abandon de plusieurs lignes de chemin de fer entre les États-Unis et les provinces Atlantiques, firent augmenter le trafic routier dans la province dans les années 1990.

Sous le parti de McKenna au pouvoir jusqu'en 1997, la route 1 fut étendue de Lorneville jusqu'à Lepreau vers l'ouest, puis jusqu'à Apohaqui vers l'est, près de Sussex. Un nouveau réalignement de la route 1 fut construit à Saint-George. De plus, la Route Transcanadienne (la 2) fut améliorer d'une route à 2 voies à une autoroute à 4 voies, de Penobsquis jusqu'à Petitcodiac.

Les améliorations de la 1 continuèrent vers la fin des années 2000, alors qu'une section entre Saint-Stephen et la jonction avec la route 127 à Waweig ouvrit en décembre 2008[2] . De plus, la voie de contournement de Saint-Stephen, qui ouvrit en 1993 en tant que simple route à 2 voies, fut complètement réaménagée en autoroute à accès limité en novembre 2009, connectant avec la nouvelle traversée frontalière d'International Avenue Bridge, vers Calais au Maine[3].

Il fut annoncé le 5 septembre 2008 que le tronçon manquant de la route 1 connectant avec les États-Unis allait être construit. Le coût estimé était de 1 milliard 200 millions de dollars (1 200 000 000 $), et puisque le projet était en PPP, celui-ci allait payé 290 millions de dollars (290 000 000 $). Le travail fut complété en octobre 2012. De plus, la section à l'est de Saint-George fut complétée en autoroute en 2012 aussi. Aujourd'hui, la route 1 est une autoroute à accès limité sur toute sa longueur[1].

Réalignement de la Route Transcanadienne[modifier | modifier le code]

Les dernières années du gouvernement de McKenna ont vu une entente signée avec une entreprise nommée la corporation du développement des routes maritimes (Maritime Road Development Corporation en anglais) pour financer un projet d'une nouvelle autoroute à péage qui sera construite entre un point à l'ouest de Fredericton jusqu'à River Glade, à l'ouest de Moncton.

Le fait que des péages seraient installés ne faisait pas l'unanimité, et semait la controverse. C'est ce qui fit que le gouvernement McKenna chuta, et ainsi que Camille Thériault prit le pouvoir en 1999. Le nouvelle autoroute fut construite sans péages.

Le nouveau tronçon de la Route Transcanadienne ouvrit en octobre 2001, ce qui fit que l'ancienne portion de la route transcanadienne entre Sussex et River Glade fut désignée faire partie de la route 1, ce qui fit étendre son terminus est d'environ 45 kilomètres vers le nord-est. De plus, l'ancienne section de la transcanadienne entre Sussex et Fredericton fut renumérotée route 10, et il fut proposé de faire une autoroute à accès limité. Toutefois, la route fut gardée tel quel, en plus d'un nouvel échangeur construit à Sussex pour bien lier la route 10 à la 1 (Actuelle sortie 193).

Améliorations des sorties dans Saint Jean[modifier | modifier le code]

Une expérience avec un train routier conclu que la sortie 119 n'était pas bien conçue, qu'elle était trop escarpée. Du côté est de la route, les 2 anciennes sorties 119A et 119B ont été reconstruites en une seule sortie plus large.

Une sortie 128 en direction est n'était pas une sortie officielle, et seulement les camions pouvaient l'emprunter vers l'usine Strescon's. En automne 2007, cette sortie fut reconstruite pour faciliter l'accès à l'avenue Rothesay. Il n'y a pas de ponts dans cette sortie.

Tracé Actuel[modifier | modifier le code]

Saint-Stephen-Saint Jean[modifier | modifier le code]

La route 1 débute au nouveau poste frontalier d'international Avenue Bridge, vers la U.S. Route 1, et Calais, au Maine. Elle commence par se diriger vers l'ouest, puis elle effectue une longue courbe d'environ 140° pour contourner Saint-Stephen, en possédant 3 échangeurs facilitant l'accès à la ville. Au kilomètre 9, elle croise la route 3, en direction de Fredericton ou du centre de Saint-Stephen.

La route 1 devient ensuite parallèle à la route 170, l'ancienne route 1, en passant près d'Oak Bay. Elle se dirige ensuite vers l'est pendant une quinzaine de kilomètres en traversant une région boisée, en passant au nord de Saint-Andrews. Elle continue ensuite sa route vers l'est-sud-est, en suivant la baie Passamaquoddy, en passant près de Digdeguash, puis elle rejoint Saint-George.

Elle contourne Saint-George en passant sur une ancienne voie de contournement déjà construite, des kilomètres 53 à 59. La route 1 traverse ensuite une région plus isolée, plus vallonneuse, possédant de nombreuses courbes. À Lepreau, elle bifurque vers le nord pour rejoindre l'ancienne section autoroutière de la 1, à partir du kilomètre 84. En effet, la section entre les kilomètres 60 et 84 est neuve.

La route 1 se dirige ensuite vers l'est en passant près de Musquash, puis elle passe près de Spruce Lake. Au kilomètre 114, elle croise la route 7, en direction de Fredericton, puis elle fait son entrée dans Saint Jean au kilomètre 117[4].

Saint-Jean et environs[modifier | modifier le code]

Sortie 142 route 1 NB
La sortie 142 de la route 1, en direction de la route 100, vers Nauwigewauk.

La route 1 commence par traverser Saint-Jean-Ouest, en possédant 3 échangeurs menant vers la ville. De plus, la sortie 120 permet de se rendre vers le traversier vers Digby, en Nouvelle-Écosse.

Elle traverse ensuite le fleuve Saint-Jean sur le pont Saint-John Harbour, puis elle possède de nombreux échangeurs menant vers le centre-ville et les rues Main, Somerset, et Union. De plus, 3 sorties sont présentes en direction est pour le centre-ville (121, 122 et 123), tandis qu'en direction ouest, seulement une sortie est présente (123, vers rue Somerset). La 1 suit ensuite le parc Rockwood en se dirigeant vers le nord-est. Elle dessert ensuite les banlieues de Saint Jean, soit Rothesay et Quispamsis, des kilomètres 133 à 141.

Entre les kilomètres 112 et 142, la route 100 est une route alternative de la 1, losrqu'il y a fermeture[5].

Quispamsis-River Glade[modifier | modifier le code]

La route 1 continue ensuite de se diriger vers le nord-est en suivant la vallée de Kennebecasis. Elle passe ensuite près d'Hampton au kilomètre 158, puis elle continue de se diriger vers le nord-est, toujours en suivant la vallée de la rivière Kennebecasis, jusqu'à Sussex. Entre les kilomètres 158 et 192, c'est la route 121 qui est une route alternative de la route 1.

La 1 conturne ensuite Sussex par le nord-ouest, possédant 4 échangeurs menant vers la ville.

Elle traverse ensuite une région plus isolée, étant un peu plus sinueuse, en se dirigeant toujours vers le nord-est. Au kilomètre 233, elle passe près de Petitcodiac, puis elle bifurque vers le nord au kilomètre 238 pour rejoindre la route 2 au kilomètre 241, où elle se termine[6].

Liste des sorties[modifier | modifier le code]

B1 R-1, Autoroute Mackay, Saint John Throughway
Comté Location # Intersection/Destinations Notes
Frontière entre le Canada et les États-Unis, Vers US 1.svg U.S. Route 1, Calais, Bangor
Comté de Charlotte Saint-Stephen 4 Rue Church, vers B725 R-725, Lower Little Ridge, Saint-Stephen
7 rue Union, vers B740 R-740, Mayfield, Heathland sortie ouest et entrée ouest seulement
9 B3 R-3, vers B170 R-170, Saint-Stephen, Harvey, McAdam, Fredericton numérotée 9A et 9B en direction est
Benson Corner 13 Chemin Saint-David Ridge, vers B170 R-170, Saint David Ridge, Bay Road
Waweig 25 B127 R-127, Saint-Andrews, Hewitt, Dumbarton
Digdeguash 39 B127 R-127 sud, Saint-Andrews
Bethel 45 B760 R-760, Elmsville
Saint-George 52 rue Brunswick, Saint-George centre début de l'ancienne voie de contournement de Saint-George
56 B172 R-172 sud, B780 R-780 est, vers B772 R-772, Utopia, Letete, Stuart Town
Pennfield 60 B176 R-176 sud, B785 R-785 nord, Blacks Harbour, Beaver Harbour, Tracy fin de l'ancienne voie d'évitement de Saint-George
Crow Harbour 69 ancienne route 1, Pennfield Ridge, Pocologan
Comté de Saint-Jean Lepreau 86 B790 R-790 est, Lepreau, Dipper Harbour
Musquash 96 B790 R-790 ouest, Chance Harbour
Prince of Wales 103 Chemin Acamac Backland, Five Fathom Hole
Spruce Lake 112 B100 R-100 est, chemin King William, Lorneville, South Bay
Saint Jean 114 B7 R-7 nord, Grand Bay, Oromocto, Fredericton
117 B100 R-100, Saint-John-West sortie ouest seulement
119 Chemin Caitherwood, Saint-John-West
120 Chemin Market sud, traversier Saint Jean-Digby, Saint-John-West
Pont Saint-John-Harbour au-dessus du fleuve Saint-Jean (pont à péage)
121 B100 R-100 (Chesley Dr.), vers Lansdowne St., Saint Jean, Millidgeville sortie est et entrée ouest seulement
122 B100 R-100 (rue Main), SAINT-JEAN CENTRE-VILLE sortie est et entrée ouest seulement; rue Main sud via la 1 est seulement; 1 ouest via rue Main nord seulement
123 rue Somerset, Saint Jean, hôpital de Saint-Jean
125 Chemin Allison, Rue Crown, Saint Jean
128 Foster Thurston Rd., Ashburn Lake Rd., Eastmount, Millidgeville
129 B100 R-100 (Rothesay Rd.), Rothesay, Saint Jean
Comté de Kings Rothesay 133 Fox Farm Rd., vers B100 R-100, Rothesay
137 B111 R-111 est, Grove St., Rothesay, Loch Lomond, Fairfield vers Airport Sign.svg aéroport de Saint-Jean
Quispamsis 141 B119 R-119 nord, Quispamsis, Reeds Point
142 B100 R-100, Quispamsis, Nauwigewauk sortie est et entrée ouest seulement
Hampton 158 B100 R-100 ouest, B121 R-121, Nauwigewauk, Passekeag
Bloomfield 166 chemin Bloomfield Ridge South, Salt Springs, Central Norton
Norton 175 B865 R-865 sud, B124 R-124 nord Springfield, Southfield
Sussex 192 B121 R-121 (rue Main), Sussex centre, Norton
193 B10 R-10 ouest, Fredericton, Minto Aucune entrée vers l'ouest
195 Avenue Maple, B890 R-890 nord, Newtown, Petitcodiac
Sussex Corner 198 B111 R-111 ouest, B114 R-114 est, Sussex Corner, Penobsquis
Springdale 211 B114 R-114, Crockets Corner, Alma
Anagance 223 Chemin Anagance nord, B895 R-895, Portage Vale, Elgin
Comté de Westmorland Petitcodiac 233 B905 R-905 sud, B106 R-106 est, Petitcodiac centre, Pollett River
239 B106 R-106, Petitcodiac, Salisbury
River Glade 241 B2 R-2, Moncton, Fredericton fin de la 1
Rose: Sortie incomplète

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b La section Histoire est traduite de l'article anglophone New Brunswick Route 1
  2. La nouvelle section autoroutière de la route 1 est maintenant ouverte, ministère des transports et de l'infrastructure du Nouveau-Brunswick, 15 décembre 2008.
  3. La voie de contournement de Saint-Stephen maintenant ouverte, ministère du transport et de l'infrastructure du Nouveau-Brunswick, 13 novembre 2009
  4. MapArt 2008, p. 520, 521, 522.
  5. MapArt 2008, p. 523.
  6. MapArt 2008, p. 508, 509, 523.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • MapArt, Canada back road atlas / atlas des rangs et chemins, Oshawa, Ontario, MapArt Publishing,‎ 2008, 702 p. (ISBN 978-1-55368-614-9)