Ronald D. Moore

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Moore.

Ronald Duddley Moore

Description de cette image, également commentée ci-après

Ronald D. Moore au Comic Con en 2013

Naissance 5 juillet 1964
Chowchilla en Californie
Profession Scénariste de télévision,
producteur de télévision

Ronald Duddley Moore (né le 5 juillet 1964 à Chowchilla en Californie) est un scénariste et un producteur de télévision américain essentiellement connu pour son travail sur les séries télévisées de la franchise Star Trek, puis sur Battlestar Galactica qu'il a créée et qu'il dirige.

Carrière[modifier | modifier le code]

Star Trek : La Nouvelle Génération[modifier | modifier le code]

En 1988, il parvint à arranger un coup pour visiter les plateaux de Star Trek : La Nouvelle Génération via sa petite amie. Alors qu'il visitait, il donna un script à l'un des assistants de Gene Roddenberry qui l'avait suffisamment apprécié pour l'aider à trouver un agent qui, à son tour, a soumis le script d'une manière plus conventionnelle. À peu près sept mois plus tard, le producteur exécutif Michael Piller lut le script, l'acheta et celui-ci devint l'épisode de la troisième saison Filiation. À partir de ce moment, on lui offrit l'opportunité d'écrire un second script qui le mena dans le staff de la production en tant qu'éditeur de script. Deux ans plus tard, il fut promu coproducteur, puis producteur pour l'année finale de la série (1994).

Moore s'est développé une réputation d'expert Klingon dans l'équipe d'écriture, étant responsable de l'écriture d'un nombre d'épisodes qui ont développé la race et la culture klingonnes, en commençant par Les Pêchés du père (Sins of the Father) qui a introduit le monde-mère des Klingons, le Haut-Conseil klingon et le chancelier klingon, et en continuant par Réunion, Rédemption, parties 1 et 2, Éthique et Héritier légitime.

Durant sa période La Nouvelle Génération, il fut crédité de l'écriture ou coécriture de 27 épisodes. Il a souvent coécrit des épisodes avec Brannon Braga, créant une relation de travail fructueuse qui les mena à l'opportunité d'écrire le double épisode final de la série, Toutes les bonnes choses…, partie 1 et partie 2 (qui gagna le Prix Hugo 1995 de la meilleure présentation dramatique). La série gagna également une nomination à l'Emmy Award pour la « meilleure série dramatique », perdant le titre face à Un drôle de shérif.

Les comparses écrivirent également le scénario de la première apparition de la Nouvelle Génération au grand écran, Star Trek : Générations ; c'était l'idée de Moore de retirer le capitaine James T. Kirk de la série originale Star Trek dans ce film[1].

Star Trek : Deep Space Nine[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Star Trek : Deep Space Nine.

Moore a ensuite rejoint le staff de production de Star Trek : Deep Space Nine alors que la série en était à sa troisième saison. Il y fut producteur superviseur, pour ensuite être promu producteur coexécutif pour les deux dernières années de la série. Durant cette période, il a à nouveau travaillé avec Braga sur le script du second film de la nouvelle génération, Star Trek : Premier Contact et sur un brouillon du script de Mission : Impossible 2, script qui fut par la suite réécrit par Robert Towne. Ils furent alors crédités en tant qu'auteurs de l'histoire.

Lors de son travail sur Deep Space Nine, il a continué à écrire des épisodes qui étendaient la culture klingonne, comme La Maison de Quark, Les Fils de Mogh, Les Règles du combat, Mauvais Par'Mach, Les Soldats de l'empire, Vous êtes cordialement invités et De retour au combat. Il a également écrit des épisodes traitant de sujets controverses comme la manipulation génétique (Dr Bashir, je présume ?) ; il a coécrit l'épisode qui comprenait le premier baiser de deux personnes du même sexe de la franchise (L'Interdit) et tua un autre personnage populaire, Bareil Antos (Survivre à tout prix ?).

Il fit des efforts pour instaurer un débat avec les fans en postant régulièrement des réponses à des questions de fans sur des forums AOL ou pour prendre note de leur appréciation de la série[2], une pratique qu'il perdura lors de son travail sur Battlestar Galactica via son blog et ses podcasts.

Star Trek : Voyager[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Star Trek : Voyager.

Avec la fin de Deep Space Nine en 1999, Moore rejoignit l'équipe de production de Star Trek : Voyager au début de la sixième saison, où son partenaire d'écriture Braga était producteur exécutif. Mais Moore quitta l'aventure quelques semaines plus tard, n'ayant que deux épisodes à son crédit. Dans une interview de janvier 2000 pour le magazine Cinescape, Moore raconta que sa courte durée sur la série était due à des problèmes dans sa relation de travail avec Brannon Braga :

« I have very hurt feelings about Brannon. What happened between he and I is just between he and I. It was a breakdown of trust. I would have quit any show where I was not allowed to participate in the process like that. I wasn’t allowed to participate in the process, and I wasn’t part of the show. I felt like I was freelancing my own show. ... I was very disappointed that my long-time friend and writing partner acted in that manner, that crossed lines to the point where I felt like I had to walk away from STAR TREK, which was something that meant a lot to me for a very long time, from my childhood right through my entire professional career. »

— Ronald D. Moore, [3]

Depuis qu'il a quitté Voyager, les fans suggérèrent souvent Moore comme possible successeur pour mener la franchise Trek. Moore et Braga se racolèrent une fois Voyager fini. On peut les entendre parler ensemble sur la piste de commentaires de l'édition DVD de Star Trek : Générations et Star Trek : Premier Contact.

Après Star Trek[modifier | modifier le code]

Après avoir quitté Voyager, Moore a brièvement travaillé en tant que producteur consultant sur Good Versus Evil avant de rejoindre Roswell en tant que producteur coexécutif et scénariste pour la seconde saison en 2000. Moore et le créateur de la série, Jason Katims menèrent ensemble Roswell jusqu'à la fin de la série en 2002. Moore a également écrit quelques-uns des épisodes les plus populaires, parmi lesquels Situation de crise et le dernier épisode de la série Vers le futur coécrit avec Katims. Il a également écrit l'épisode Mort suspecte.

Durant cette période, Moore a également développé un pilote inspiré de la Ballade de Pern d'Anne McCaffrey pour The WB, mais la production de ce projet fut abandonnée à cause de « différences créatives » entre Moore et le réseau de télévision.

En 2002, après un précédent essai raté par Bryan Singer et Tom DeSanto, David Eick (avec qui Moore a travaillé sur Good Versus Evil) a approché Moore à propos d'une nouvelle télésuite Battlestar Galactica pour Universal. Moore a développé la télésuite avec Eick, écrivant les scripts et remettant au goût du jour la vieille série, développant également une histoire pouvant fonctionner en tant que série hebdomadaire, si le succès de la télésuite suivait. Au même moment, Moore fut approché par HBO pour tourner une nouvelle série télévisée appelée La Caravane de l'étrange, mais la chaîne décida finalement d'offrir la place à Henry Bromell et donna une place de consultant dans l'équipe d'écriture. Il accepta, mais ensuite Bromell quitta la production peu après et Moore devint le moteur de l'équipe. Alors que Moore travaillait sur la première année de La Caravane de l'étrange, Eick travaillait sur la production au jour-le-jour de la télésuite Battlestar Galactica au Canada. La télésuite fut diffusée en 2003 et eut la meilleure audience d'une télésuite sur le câble américain cette année-là, en plus de la meilleure audience pour la chaîne Sci Fi Channel jusque là. Après que La Caravane de l'étrange ait atteint la fin de sa première saison et que Sci Fi Channel ait commandé une série de treize épisodes hebdomadaires de Battlestar Galactica, Moore quitta La Caravane pour assumer les fonctions de producteur exécutif à plein de Battlestar Galactica.

Moore travaille actuellement sur le script d'un remake du film de 1982 The Thing[4].

Battlestar Galactica[modifier | modifier le code]

La série Battlestar Galactica débuta en octobre 2004 au Royaume-Uni et en janvier 2005 aux États-Unis.

La réinvention de Battlestar Galactica par Moore a un ton bien plus sérieux que celui de sa base, quelque chose que l'on pouvait entrapercevoir dans son interview de 2000 pour Cinescape, où il discutait de ce qu'il considérait comme le problème fondamental de Voyager.

« The premise has a lot of possibilities. Before it aired, I was at a convention in Pasadena, and Sternbach and Okuda were on stage, and they were answering questions from the audience about the new ship. It was all very technical, and they were talking about the fact that in the premise this ship was going to have problems. It wasn’t going to have unlimited sources of energy. It wasn’t going to have all the doodads of the Enterprise. It was going to be rougher, fending for themselves more, having to trade to get supplies that they want. That didn’t happen. It doesn’t happen at all, and it’s a lie to the audience. I think the audience intuitively knows when something is true and something is not true. Voyager is not true. If it were true, the ship would not look spic-and-span every week, after all these battles it goes through. How many times has the bridge been destroyed? How many shuttlecrafts have vanished, and another one just comes out of the oven? That kind of bullshitting the audience I think takes its toll. At some point the audience stops taking it seriously, because they know that this is not really the way this would happen. These people wouldn’t act like this. »

— Ronald D. Moore, [5]

Moore a écrit les deux premiers épisodes de la nouvelle série, dont le premier 33 minutes, gagnant le prix Hugo de la meilleure présentation dramatique de courte durée, le second de la carrière de Moore[6]. En 2007, Moore fut nommé à nouveau pour un Emmy Award pour l'écriture des épisodes Mission suicide et La Grande Rafle, qui furent diffusés ensemble comme le premier épisode de la troisième saison[7].

L'après Battlestar Galactica[modifier | modifier le code]

Moore a travaillé sur un script du remake du film de John Carpenter The Thing [8], mais son nom n'apparaîtra finalement pas au générique à sa sortie en 2011.

Lors de la grève des scénaristes américains de 2007-2008, Moore a été assez loquace, puisque sa série Battlestar Galactica était l'une des raisons majeures menant à la grève. En effet, en août 2006, la WGA ordonna que la production cesse sur-le-champ la série de webisodes Battlestar Galactica: The Resistance qui ont été produits comme lien entre les seconde et troisième saisons de la série. Des tensions à ce sujet ont duré jusque durant la troisième saison. Battlestar Galactica est, à l'instar d'autres séries populaires comme Lost : Les Disparus ou Heroes, l'une des émissions mises en avant par le débat relatif aux revenus sur les nouveaux médias, puisque la série a été extrêmement téléchargée depuis iTunes et retrouve une bonne partie du financement des coûts de sa production via l'importante vente de DVD plutôt que par l'audience. C'est également l'une des séries télévisées les plus enregistrées sur numériscope, ce qui n'est pas comptabilisé par le système de calcul d'audience de Nielsen.

Moore devait entamer ses débuts en réalisation lors du premier épisode suivant le cliffhanger de la mi-saison, épisode qu'il a également écrit. Bien que la grève des scénaristes interrompit la production de la quatrième saison de Battlestar Galactica, le travail a depuis recommencé[9].

À cause de l'arrivée de la grève, Moore a trouvé peu approprié de continuer à communiquer avec ses fans via le blog qu'il maintenait sur le site internet de Sci Fi Channel et a commencé ses propres site internet et blog afin de pouvoir continuer à commenter librement la situation. Moore n'a pas repris l'écriture sur le site de Sci Fi, même depuis la fin de la grève des scénaristes et la diffusion des premiers épisodes de la quatrième saison, mais continue à utiliser son blog personnel.

Moore travaille actuellement sur un nouveau projet appelé Virtuality[10].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Emmy Awards
1994 : Meilleure série dramatique pour Star Trek : La Nouvelle Génération (nommé)
2007 : Meilleure écriture pour une série dramatique pour Battlestar Galactica (épisodes : Mission suicide / La Grande Rafle) (nommé)
2008 :
Prix Hugo
1995 : Meilleure présentation dramatique pour Star Trek : Générations (nommé)
1995 : Meilleure présentation dramatique pour Star Trek : La Nouvelle Génération (épisode : Toutes les bonnes choses…) (remporté)
1997 : Meilleure présentation dramatique pour Star Trek : Premier Contact (nommé)
1997 : Meilleure présentation dramatique pour Star Trek : Deep Space Nine (épisode : Épreuves et Tribulations) (nommé)
2005 : Meilleure présentation dramatique de courte durée pour Battlestar Galactica (épisode : 33 minutes) (remporté)
Peabody Awards
2005 : Peabody Award pour Battlestar Galactica

Filmographie[modifier | modifier le code]

Producteur[modifier | modifier le code]

Scénariste[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Star Trek: Generations
  2. (en) Ronald D. Moore, « Ronald D. Moore Q&A Archive », TrekWeb.com (consulté en 5 octobre 2007)
  3. (en) Anna L. Kaplan, « STAR TREK Profile: Fan-Writer-Producer Ronald D. Moore Part 1 », Cinescape,‎ 18 janvier 2000 (consulté en 5 octobre 2007)
  4. (en) Fred Topel, « Battlestar Galactica: Ronald Moore talks about Earth »,‎ 13 juin 2007 (consulté en 5 octobre 2007)
  5. (en) Anna L. Kaplan, « STAR TREK: Ronald D. Moore, Part II », Cinescape,‎ 19 janvier 2000 (consulté en 5 octobre 2007)
  6. (en) « Hugo Awards by Year »,‎ 2005 (consulté en 21 juillet 2007)
  7. (en) . IL fait une apparition à la fin du dernier épisode de la série La mère de l'humanité, il se trouve devant Caprica 6 et Gaius Baltar. John Kubicek, « Emmys Finally Notice 'Battlestar Galactica' », BuddyTV,‎ 19 juillet 2007 (consulté en 5 octobre 2007)
  8. (en) Fred Topel, « Battlestar Galactica: Ronald Moore talks about Earth », Crave Online,‎ 13 juin 2007 (consulté en 20 mars 2008)
  9. (en) Eric Goldman, « Battlestar Galactica Producer Talks Strike », sur http://tv.ign.com, IGN,‎ 7 novembre 2007 (consulté en 20 mars 2007), p. 2
  10. (en) Tim Surette, « BSG creator gets new pilot », sur TV.com, CNET,‎ 14 avril 2008 (consulté en 29 septembre 2008)

Liens externes[modifier | modifier le code]