Rick Berman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Berman.

Richard Keith Berman, dit Rick Berman est un scénariste et producteur américain né le 25 décembre 1945 à New York, État de New York (États-Unis).

Ayant débuté sa carrière comme producteur de documentaires (notamment pour HBO), Rick Berman est surtout connu pour avoir été à la tête de la production audiovisuelle (télévisuelle et cinématographique) de Star Trek durant dix-neuf ans (entre 1988 et 2006). Il succéda dans cette fonction à Gene Roddenberry, officiellement en 1991, en réalité dès 1988. Puis il céda la place à J.J. Abrams fin 2006.

Biographie[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

comme scénariste[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

comme producteur[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

comme acteur[modifier | modifier le code]

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Rick Berman aura divisé l'opinion des trekkies, du public, et des critiques américains.

Certains lui reprochent d'avoir mis un terme (en 1994) à la série Star Trek : La Nouvelle Génération alors qu'elle était à son apothéose, d'avoir créé (en 1993) la série Star Trek : Deep Space Nine beaucoup plus sombre et ambivalente que les précédentes, et d'avoir créé et coscénarisé (en 2001) Enterprise, une série prequelle polémique sise un siècle avant Star Trek : The Original Series et qui sera finalement annulée (en 2005) par la Paramount[1].

Mais beaucoup estiment au contraire que Rick Berman a eu le grand mérite de produire plus de 600 épisodes télévisés et quatre films durant près de deux décennies, tout en réussissant à renforcer la continuité et la cohérence interne de l'univers Star Trek, sans manquer pour autant de préserver la vision idéaliste de son créateur Gene Roddenberry. C'est aussi durant « l'ère Rick Berman » (1986-2006) que Star Trek connut son apogée (1996) populaire, médiatique et critique au sein de la culture anglo-américaine, avec la multiplication des spin-offs, l'expansion de l'univers étendu (romans, BDs, jeux, produits dérivés...), le soutien public de personnalités scientifiques (tel Stephen Hawking), le grossissement de la communauté des fans, et la production simultanée de pas moins de deux séries télévisées et d'une saga cinématographique [2],[3]!

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jolene Blalock : [1]
  2. (en) Anthony Pascale, « Spiner Comes To The Defense Of Rick Berman (and JJ Abrams) », TrekMovie.com,‎ December 10, 2008
  3. (en) Robert Wilonsky, « The trouble with "Trek" », Salon.com,‎ 1999-10-29 (consulté le 2009-04-12), p. 3

Liens externes[modifier | modifier le code]