Romanisation Yale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Yale (homonymie).

La romanisation Yale correspond aux quatre systèmes créés pendant la Seconde Guerre mondiale pour le personnel militaire des États-Unis. Ils romanisèrent les quatre langues de l'Est asiatique : le mandarin, le cantonais, le coréen et le japonais. Les quatre romanisations, sont cependant sans lien dans le sens que la même lettre dans une romanisation peut ne pas représenter le même son dans une autre.

Ils ont été utilisés dans les États-Unis pour enseigner ces langues asiatiques aux étudiants civils, mais sont aujourd'hui obscurs et peu utilisés par les académies linguistes. Enseigner le mandarin, par exemple, emploie toujours virtuellement le hanyu pinyin. McCune-Reischauer, qui précède Yale, a dominé la romanisation coréenne depuis plusieurs dizaines d'années et a récemment perdu du terrain sur la révision de la romanisation bien davantage que n'importe quel système basé sur celui de Yale.

Références[modifier | modifier le code]

  • (en) Guan, Caihua, English-Cantonese Dictionary, Hong Kong, Chinese University Press,‎ 2000, 2e éd. (ISBN 978-962-201-970-6)
  • (en) Matthews, Stephen & Yip, Virginia, Cantonese. A Comprehensive Grammar, Londre u, Routledge,‎ 1994, 1e éd., poche (ISBN 978-0-415-08945-6, LCCN 93036173)
  • (en) Samuel E. Martin, A Reference Grammar of Korean, Rutland and Tokyo, Charles E. Tuttle Publishing,‎ 1992, 1e éd. (ISBN 978-0-8048-1887-2, LCCN 97146140), « Yale Romanization. », p. 8ff

Liens externes[modifier | modifier le code]