Pinyin postal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Idéogrammes chinois Cette page contient des caractères chinois. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pinyin (homonymie).

Au début du XXe siècle, la Chine (à la fin de la dynastie Qing) utilisait le système de pinyin postal (mandarin : 郵政式拼音 ; hanyu pinyin : yóuzhèngshì pīnyīn), basé sur le Wade-Giles dans un but postal, principalement pour les toponymes sur les lettres et les timbres ; il n'était pas d'un usage universel. Il emploie certains noms européens de lieux chinois déjà communs qui remplacent le système Wade-Giles et inclut quelques prononciations des langues locales.

Le système postal fut décidé après la Conférence mixte des Postes impériales (帝國郵電聯席會議) du printemps 1906 à Shanghai.

Les principales différences avec le Wade-Giles sont les suivantes :

  • l'absence complète de diacritiques servant à noter les tons ;
  • Chi, ch'i et hsi (ji, qi et xi en hanyu pinyin) sont respectivement représentés soit par tsi, tsi et si, soit par ki, ki et hi selon la prononciation historique, par exemple :
Wade-Giles Hanyu pinyin
Peking Pei-ching Běijīng
Tientsin T'ien-chin Tiānjīn
Tsinan Chi-nan Jǐnán
  • à moins qu'il soit la seule voyelle de la syllabe, le u du Wade-Giles devient w :
Wade-Giles Hanyu pinyin
Ankwo An-kuo Ānguó
Chinchow Chin-chou Jǐnzhōu
Wade-Giles Hanyu pinyin
Amoy Hsia-men Xiàmén
Swatow Shan-t'ou Shàntóu
Quemoy Chin-men Jīnmén
  • les toponymes européens populaires préexistants (XIXe siècle ou avant) sont retenus, comme par exemple :
Wade-Giles Hanyu pinyin
Canton Kuang-chou Guǎngzhōu

Articles connexes[modifier | modifier le code]