Wikipédia en chinois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Logo de Wikipédia en langue chinoise
Logo de Wikipédia en langue chinoise
Image illustrative de l'article Wikipédia en chinois
Page d'accueil de Wikipédia en chinois
中文 維基百科
中文 维基百科.

URI de modification http://zh.wikipedia.org/
Langue(s) Chinois
Lancement octobre 2002
État actuel En activité
Wikipédia en chinois
Chinois traditionnel 中文維基百科
Chinois simplifié 中文维基百科

Wikipédia en chinois est l'édition de Wikipédia en chinois mandarin. Débutée en octobre 2002, le 11 juillet 2013 elle compte 705 725 articles et 1 463 036 utilisateurs, ce qui fait la 13e version de Wikipédia en nombre d'articles. C'est la 3e encyclopédie en ligne chinoise après Hudong (plus de 6,4 millions d'articles en juin 2012)[1] et baidu baike (plus de 5,4 million d'articles en octobre 2012)[2]. Wikipédia en chinois a atteint 500 000 articles le 14 juillet 2012, bien qu'elle ait été bloquée un long moment par le gouvernement chinois sur son territoire, comme toutes les autres Wikipédias.

Appellation[modifier | modifier le code]

Le nom chinois de Wikipédia fut décidé le 21 octobre 2003 suite à un vote. Le nom (chinois simplifié : 维基百科 ; chinois traditionnel : 維基百科 ; pinyin : wéi jī bǎi kē) signifie « Wiki Encyclopédie ». La transcription de « Wiki » est composée de deux caractères : 維/维, dont le sens ancien se réfère à des « cordes ou des toiles liant des objets », et fait allusion à Internet. 基, signifie les « fondations d'une construction », ou l'« aspect fondamental des choses en général ». Dès lors le nom peut être interprété comme « l'encyclopédie qui relie le savoir fondamental de l'Humanité ».

La traduction la plus courante de la technologie wiki n'est cependant pas 維基/维基, mais plutôt 維客/维客 ou 圍紀/围纪, qui sont aussi des transcriptions du mot « wiki ». Dès lors, le terme 維基/维基 est généralement une marque distinctive des projets Wikimedia. [1]

Wikipédia en chinois présente également un sous-titre : 海納百川,有容乃大/海纳百川,有容乃大. Ce qui signifie « La mer rassemble cent rivières ; elle a la capacité [de toutes les accepter] et est ainsi grande ». Le sous-titre est la première moitié d'un couplet composé par Lin Zexu, le dignitaire de la dynastie Qing.

Conversion automatique[modifier | modifier le code]

Situation originelle[modifier | modifier le code]

Au début, deux versions différentes de Wikipédia en chinois existaient, sous les codes « zh » (ou « zh-cn ») et « zh-tw ». Généralement, les utilisateurs originaires de régions qui utilisaient les sinogrammes traditionnels (telles Taïwan, Hong Kong, et Macao) n'écrivaient, modifiaient ou consultaient que la version en caractères traditionnels, alors que celles qui utilisaient les sinogrammes simplifiés (telles la République populaire de Chine, Singapour et la Malaisie) écrivaient avec des caractères simplifiés.

De nombreux articles bénéficiaient ainsi de deux versions non coordonnées. Par exemple, il y avait une version en écriture traditionnelle (法國) et une version en écriture simplifiée (法国) de l'article consacré à la France. Autre problème, le vocabulaire varie selon les pays et donc les versions simplifiée / traditionnelle, notamment pour les noms propres et le vocabulaire récent. Par exemple, une imprimante s'appelle 打印机 en Chine continentale, mais plutôt 印表機 à Taïwan.

Solution[modifier | modifier le code]

Pour éviter son forkage, Wikipédia en chinois proposa à partir de janvier 2005 une solution serveur pour permettre de convertir automatiquement les caractères en langage simplifié ou traditionnel :

  • zh-hans : jeu de caractères simplifiés ;
  • zh-hant : jeu de caractères traditionnels.

puis plus tard plus spécifiquement les noms selon l'une des quatre localisations choisies :

La conversion est réalisée par des tableaux de conversion des jeux de caractères, qui peuvent être modifiées par les administrateurs. Par des marqueurs wiki spécifiques, les rédacteurs d'articles peuvent proposer différents termes pour un même mot ou expression selon les localisations.

De plus, des redirections sont automatiquement générées pour les titres sujets à ces mêmes variations. Ces articles précédemment notés sous différents noms ont dorénavant été fusionnés, et peuvent dès lors être atteints par l'un ou l'autre titre.

Par exemple, pour exprimer Monténégro à Taïwan, on utilise la translittération 蒙特內哥羅 / Mengteneigeluo (chinois simplifié : 蒙特内哥罗 ; chinois traditionnel : 蒙特內哥羅 ; pinyin : Mēngtènèigēluó), et ailleurs la traduction 黑山 / Hēishān (littéralement « Montagne noire », ce que signifie Montenegro en italien).

Ce même dispositif est également en vigueur pour d'autres versions linguistiques de Wikipédia (voir notamment cet article de WikiMedia (en)), dont la Wikipédia en serbe. Le serbe peut en effet être écrit en alphabet cyrillique et en alphabet latin, et des tableaux ont été établies pour effectuer la conversion.

Différentes variétés de chinois[modifier | modifier le code]

La version de base de Wikipédia en chinois est fondée sur le chinois vernaculaire, un registre du chinois écrit officiellement en vigueur dans toutes les régions de langue chinoise, dont la République populaire de Chine, Hong Kong, Macao, et Singapour. Ce registre est largement associé à la grammaire et au vocabulaire du mandarin standard, la variété parlée officielle de la RPC, Taïwan, et Singapour (mais pas exclusivement à Hong Kong et Macao, qui utilisent largement le cantonais standard).

Les langues chinoises / sinitiques sont en fait un large groupe de langues et de dialectes parlés qui sont souvent mutuellement inintelligibles et souvent considérées comme des langues différentes, tels le wu, le minnan (dont le taïwanais est le dialecte le plus connu), et le cantonais. En Chine, le chinois vernaculaire écrit, correspondant au parlé mandarin standard, est la norme écrite utilisée, y compris dans les régions qui parlent d'autres dialectes mandarins, d'autres langues chinoises ou d'autres langues, sans pour autant que l'équivalent parlé soit connu et pratiqué. Il y a donc en ce cas une différence importante entre la langue parlée et la langue écrite, tant au niveau du vocabulaire que de la grammaire. La langue écrite sera dès lors également lue avec la prononciation locale, qui peut s'écarter sensiblement du mandarin standard.

Après le lancement de la version de Wikipédia en chinois écrit standard, de nombreux utilisateurs demandèrent à avoir le droit de créer des versions chinoises de Wikipédia en d'autres langues que le standard mandarin. Il leur fut généralement opposé que cette norme était la seule qui soit généralement utilisée à l'écrit. Une conversion automatique similaire à celle mise en place pour les variétés traditionnelle / simplifiée fut un temps évoquée, mais une extension de ce système s'avéra rapidement inenvisageable, le système évoqué mis en place ne se limitant qu'à des conversions simple de caractères / mots, qui ne pouvait être mis en place pour les différentes langues chinoises, aux importantes variations de grammaire, syntaxe, et même sémantiques.

Ces objections dépassées, il fut décidé de lancer d'autres versions de Wikipédia en chinois pour des langues chinoises jugées suffisamment différentes du mandarin standard, avec de nombreux contributeurs potentiels. Six versions régionales chinoises de Wikipédia existent désormais :

De plus, il fut demandé et accepté la création d'une Wikipédia en chinois classique et littéraire (page d'accueil), fondée sur le chinois classique et le chinois littéraire, des registres anciens de la langue chinoise écrite pour leur vocabulaire et leur grammaire, en vigueur en Chine (ainsi qu'au Japon, en Corée et au Viêt Nam) avant 1912, registres désormais remplacés par le chinois vernaculaire. Par différents aspects, ces registres anciens avaient en ces sociétés la place qu'avait en Europe occidentale le latin classique et le néolatin.

Ces versions de Wikipédia ne sont pas concernées par la problématique des écritures traditionnelle / simplifiée : la Wikipédia en wu n'utilise que les caractères simplifiés, alors que les Wikipédia en cantonais et en chinois classique et littéraire n'utilisent que des caractères traditionnels. Enfin, les versions en minnan, mindong, et en hakka utilisent respectivement les standards Pe̍h-ōe-jī, Bàng-uâ-cê, et Pha̍k-fa-sṳ, qui sont des romanisations.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Jamilla Knowles, « China's Wikipedia, Hudong Teams With Bing to Improve Search », The Next Web (consulté le 4 Octobre 2012)
  2. http://baike.baidu.com/