Mandarin de Taïwan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le mandarin de Taïwan (chinois traditionnel : 臺灣國語 ; pinyin : Táiwān Guóyǔ ; Wade : T'ai2-wan1 Kuo2-yü3 ; également chinois traditionnel : 臺灣華語 ; pinyin : Táiwān Huáyǔ) est le dialecte du mandarin parlé à Taïwan.

Le mandarin standard officiel de la République de Chine (Taïwan), connu à Taïwan sous le nom de 國語, Guóyǔ, Wade : Kuo-yü, est basé sur la phonologie du dialecte de Pékin et la grammaire du chinois vernaculaire est pratiquement identique au mandarin standard utilisé en République populaire de Chine, connu sous le nom de Pǔtōnghuà (chinois : 普通话 ). Les différences entre les deux langues sont principalement dues à l'émergence de deux états différents depuis la fin de la guerre civile chinoise, ainsi que de l'occupation japonaise de Taïwan entre 1895 et 1945. Cependant, le mandarin tel que parlé à Taïwan présente également d'importantes variations d'avec le mandarin standard dans le vocabulaire, la grammaire et la prononciation de par ses contacts avec la langue locale, le taïwanais (minnan Amoy).

Utilisation[modifier | modifier le code]

En 1945, quand l'île de Taïwan revint sous contrôle du Kuomintang de la République de Chine, le mandarin standard fut décrété langue officielle du territoire et enseigné dans les écoles (avant 1945, le japonais était la langue officielle en vigueur et enseignée sur l'île). Depuis, le mandarin était devenu lingua franca entre les différents groupes ethniques et linguistiques de Taïwan : la majorité Hoklo (Hokkien) parlant le taïwanais, les Hakka leur langue, les personnes originaire de la Chine continentale parlant diverses langues chinoises, et les aborigènes de Taïwan leurs langues propres.

Jusque dans les années 1980, l'administration du Kuomintang a constamment promu l'utilisation du mandarin standard et découragé l'usage du taïwanais et d'autres langues locales, les considérant généralement comme inférieures. Le mandarin était la seule langue utilisée dans les média. Il y eut un retour de flamme dans les années 1990. Bien que les plus fervents promoteurs de l'indépendance de Taïwan tendaient à opposer à l'utilisation du mandarin standard celle du taïwanais, le mandarin reste prééminent. De nos jours, le mandarin est enseigné par immersion linguistique débutant à l'école maternelle. Plus tard, l'enseignement se fait seulement en mandarin, si ce n'est pour les classes en langue locale où l'enseignement de celles-ci se fait à raison de quelques heures par semaine depuis le milieu des années 1990.

Le mandarin taïwanais (comme pour le singlish et de nombreuses autres situations de continuum créole) est parlé en différentes variantes selon la classe sociale et la situation des locuteurs. Les occasions formelles demandent un niveau acrolectal du Guoyu, qui diffère en pratique quelque peu du mandarin standard. Des situations moins formelles imposent une forme basilectale, qui comprend davantage de spécificités taïwanaises. Les locuteurs taïwanais bilingues pratiquent l'alternance codique entre le mandarin et le taïwanais, parfois en la même phrase.

Le mandarin est parlé aisément par la quasi-totalité de la population, sauf parfois les personnes âgées qui ont été éduquées en japonais. En la capitale Taipei, où se trouve une importante concentration de personnes issues du continent et dont la langue maternelle n'est pas le taïwanais, le mandarin est cependant davantage pratiqué et maîtrisé.

Différences avec le mandarin standard[modifier | modifier le code]

Article connexe : mandarin standard.

Prononciation[modifier | modifier le code]

Il existe deux catégories de prononciation différentes. La première concerne des différences par rapport au mandarin standard (il s'agit généralement de différences dans les tons plus que par rapport aux voyelles et consonnes). La seconde est plus générale, avec des différences non officielles et provenant généralement de l'influence du taïwanais sur le Guoyu.

Variantes officielles de prononciations[modifier | modifier le code]

Il n'y a que peu de différences dans la prononciation officielle, essentiellement dans les tons, entre le Guoyu et le mandarin standard. Une liste complète est disponible à http://www.zhongwen.com/x/guopu.htm.

Ci-dessous une liste partielle de ces différences :

mandarin standard
(PRC)
Guoyu
(Taïwan)
Remarques
垃圾
(« déchet »)
lājī lèsè
液體
(« liquide »)
yètǐ yìtǐ

(« et »)
hàn est aussi utilisé à Taïwan
星期
(« semaine »)
xīngqī xīngqí
企業
(« entreprise »)
qǐyè qìyè

Influence du taïwanais[modifier | modifier le code]

En mandarin taïwanais acrolectal :

  • les sons rétroflexes (ch, zh, sh, r) du mandarin standard sont considérablement atténués
  • la fin « r » rétroflexe () est rarement entendue
  • le pinyin eng est prononcé [ʊŋ] devant b,f et p

En basilecte mandarin taïwanais, les sons qui n'existent pas en Taïwanais sont remplacés par des sons issus de ce langage. Ces variations du mandarin standard sont similaires aux variations du mandarin parlées dans le sud de la Chine continentale. En utilisant le système du hanyu pinyin, les changements de sons suivants interviennent (du mandarin standard au taïwanais suivi d'un exemple) :

  • f- devient hu- (fan – huan 反→緩) ou f bilabial similaire au japonais [1]
  • -ie, ye devient ei (tie – tei)
  • chi (seul) devient tu (chi – tu)
  • ch- devient c- (chuan – cuan 傳→攢)
  • r- devient l- (ren - len)
  • zh-, zhi devient z-, zi (zhao – zao 照→造)
  • sh-, shi devient s-, si (shuo – suo 說→縮)
  • yu devient yi (yue – ye 月→夜)

Grammaire[modifier | modifier le code]

La construction en mandarin standard de questionnement par l'indication de l'affirmative et de la négative 有…沒有 (avoir... ne pas avoir?) n'est pas utilisée en mandarin de Taïwan.

Par exemple : 你有汽車沒有? (littéralement « vous avoir voiture pas avoir? ») ne se retrouve généralement pas en mandarin de Taïwan, où l'usage serait plutôt la construction en mandarin standard 你有没有汽车? (lit. « vous avoir pas avoir voiture? »). Les deux phrases ont la même signification, à savoir « Avez-vous une voiture? ».

En certains contextes, la construction utilisant est généralement utilisée lorsque la particule finale de la phrase serait généralement utilisée pour dénoter un aspect accompli. En l'espèce, un taïwanais dirait « 你有吃飯嗎? » pour signifier « Avez vous mangé? » alors que le mandarin standard exprimerait « 你吃饭了吗? ». Ceci est dû à l'influence de la grammaire du taïwanais qui utilise en un même contexte.

Vocabulaire[modifier | modifier le code]

Les différences de vocabulaire peuvent être distinguées en cinq catégories, soit un usage différent du même terme, les mots-valise, les termes techniques, les idiomes et les mots spécifique au mode de vie à Taïwan. À cause du faible volume d'information circulant entre la Chine continentale et Taïwan après la guerre civile, de nombreux objets et concepts qui ont été créés depuis la scission du pays ont des noms différents en Guoyu (mandarin de Taïwan) et en Putonghua (mandarin standard). De plus, de nombreux termes ont été adoptés du japonais de par la proximité géographique et politique depuis 1949, mais aussi à cause du statut de colonie japonaise de Taïwan au cours de la première moitié du XXe siècle.

Mêmes mots, significations différentes[modifier | modifier le code]

Certains termes ont différentes significations à Taïwan et en Chine continentale, qui peuvent mener à des incompréhensions entre les locuteurs des deux territoires. Il existe généralement des termes non ambigus qui peuvent être compris par tous.

Terme Signification à Taïwan Signification en Chine continentale Remarques
土豆
tǔ dòu
Arachide Patate Termes non ambigus :
  • 花生 (arachide)
  • 馬鈴薯/马铃薯 (patate).

gǎo
Faire quelque chose d'insidieux Faire, réaliser une tâche Tel quel, c'est un verbe rarement rencontré en un contexte formel à Taïwan, alors qu'il est couramment utilisé en Chine continentale en des contextes officiels.
窩心 (T)
窝心 (S)
wō xīn
Quelque chose de chaleureux Être préoccupé
出租車 (T)
出租车 (S)
chū zū chē
Voiture de location Taxi A Taïwan, les taxis sont appelés 計程車 (jì chéng chē), qui est utilisé moins fréquemment en Chine continentale.
計算機 (T)
计算机 (S)
jì suàn jī
Calculateur Ordinateur Termes non ambigus :
  • 計算器/计算器 (calculateur)
  • 電腦/电脑 (ordinateur).
研究所
yán jiū suǒ
Ecole supérieure (Les formations en dessus de la licences soit le master et le doctorat) Institut de recherche
愛人 (T)
爱人 (S)
ài ren
Amoureux (non marié) Conjoint

Certains termes peuvent être compris des deux côtés pour une même signification. Il existe cependant un usage privilégié de part et d'autre.

Signification commune
en français
Taïwanais Chinois continental
Tomate 番茄
fān qié
西红柿
xī hóng shì
Déjeuner à emporter 便當
biàn dāng
盒饭
hé fàn
À Taïwan,le mot 飯盒
fàn hé est aussi utilisé

Mots-valise[modifier | modifier le code]

De l'anglais[modifier | modifier le code]
  • Le terme machi (麻吉 Pinyin: májí) est une translittération de l'anglais match (s'accorder), est utilisé pour décrire des choses ou des gens complémentaires l'un de l'autre.
    • Note: 麻吉 est également devenu populaire en RPC.
  • le terme anglais hamburger a été adopté par les communautés sinophones. À Taïwan, la translittération 漢堡 (Pinyin: hànbǎo) est préférée à 漢堡包 (Pinyin: hànbǎobāo).
  • le terme Fensi (粉絲) est une translittération de l'anglais fans, et est utilisé pour décrire des fans ou des personnes idolâtrant une star.
Du taïwanais[modifier | modifier le code]
  • Les termes « 阿公 agōng » et « 阿嬤 amà » sont plus couramment entendus que les termes du mandarin standard 爺爺 yéye (grand-père paternel), 外公 wàigōng (grand-père maternel), 奶奶 nǎinai (grand-mère paternelle) et 外婆 wàipó (grand-mère maternelle).
  • Certaines nourritures locales sont évoquées sous leur nom taïwanais. Parmi ceux-ci :
Taïwanais POJ IPA Français
銼冰[2] chhoah-peng [ tsʰ ua ʔ˥˧ piŋ ˥˥ ] Crême glacée avec des fruits frais découpés au sommet (souvent framboise, kiwi ou mangue)
麻糬 môa-chî [ mua ˧˧ t ɕ i ˧˥ ] gâteaux de riz (voir Mochi)
蚵仔煎 ô-á-chian [ o ˧˧ a ˥˥ t ɕ i ɛ n ˥˥ ] omelette aux huitres
  • Liste de mots taïwanais régulièrement trouvés en journaux locaux en mandarin
Tel que vu en deux journaux populaires[3] Taïwanais (POJ) Equivalent mandarin (Pinyin) Français
鴨霸
China Times
Liberty Times
壓霸
(ah-pà)
API : /aʔ˥˧pa˨˩/
惡霸
(èbà)
un tyran local
甲意
China Times
Liberty Times
合意
(kah-ì)
API : /kaʔ˥˧i˨˩/
喜歡
(xǐhuān)
apprécier
見笑[4]
China Times
Liberty Times
見笑
(kiàn-siàu)
API : /kiɛn˥˧ɕiau˨˩/
害羞
(hàixiū)
timide, honteux
摃龜
China Times
Liberty Times
摃龜
(kòng-ku)
API : /kɔŋ˥˧ku˥˥/
落空
(luòkōng)
terminer à rien
龜毛[5]
China Times
Liberty Times
龜毛
(ku-mo·)
API : /ku˧˧mɔ˥˥/
不乾脆
(bù gāncuì)
haut-entretien
Q
(khiū)
API : /kʰiu˧˧/
軟潤有彈性 (ruǎn rùn yǒu tánxìng)
description de nourriture -- doux et pliable (tel un gâteau mochi)
LKK
China Times
Liberty Times
老柝柝
(lāu-khok-khok)
API : /lau˨˩ kʰɔk˥˥kʰɔk˩˩/
老態龍鍾
(lǎotàilóngzhōng)
vieux et sénile
落跑
China Times
Liberty Times
落跑
(làu-phâu)
API : /lau˥˧pʰau˧˥/
逃跑
(táopǎo)
s'enfuir, s'échapper
趴趴走
China Times
Liberty Times
拋拋走
(pha-pha-cháu)
API : /pʰa˧˧pʰa˧˧tsau˥˧/
東奔西跑
(dōngbēnxīpǎo)
se précipiter vers
歹勢
China Times
Liberty Times
歹勢
(pháiⁿ-sè)
API : /pʰãi˥˥se˨˩/
不好意思
(bù hǎo yìsi)
je vous demande pardon, veuillez m'excuser.
速配
China Times
Liberty Times
四配
(sù-phòe)
API : /su˥˧pʰue˨˩/
相配
(xiāngpèi)
être bien assortis
代誌
China Times
Liberty Times
代誌
(tāi-chì)
API : /tai˨˩tɕi˨˩/
事情
(shìqing)
un événement, un problème
凍未條
China Times
Liberty Times
擋未住
(tòng-bē-tiâu)
API : /tɔŋ˥˧be˨˩tiau˧˥/
1受不了
(shòu bù liǎo)
²擋不住
(dǎng bù zhù)
1ne pas supporter quelque chose
²compulsif
凍蒜
China Times
Liberty Times
當選
(tòng-soán)
API : /tɔŋ˥˧suan˥˧/
當選
(dāngxuǎn)
gagner une élection[6]
頭殼壞去
China Times
Liberty Times
頭殼歹去
(thâu-khak pháiⁿ-khì)
API : /tʰau˧˧kʰak˥˥pʰãi˥˧kʰi˨˩/
腦筋有問題
(nǎojīn yǒu wèntí)
(tu as/il a) perdu la raison !
凸槌
China Times
Liberty Times
脫箠
(thut-chhôe)
API : /tʰut˥˥tsʰue˧˥/
出軌
(chūguǐ)
sortir du chemin, faire erreur
運將
China Times
Liberty Times
運將
(ūn-chiàng)
API : /un˨˩tɕiaŋ˨˩/
司機
(sījī)
conducteur (de véhicules automobiles)
鬱卒
China Times
Liberty Times
鬱卒
(ut-chut)
API : /ut˥˥tsut˩˩/
悶悶不樂
(mènmènbùlè)
déprimé, malheureux
Du japonais[modifier | modifier le code]
  • Mots-valise japonais basés sur des kanji, prononcés en utilisant le mandarin.
Japonais (Romajis) Mandarin taïwanais (Pinyin) Mandarin continental (Pinyin) Français
弁当 (bentō) 便當 (biàndāng) 盒饭 (héfàn) Un déjeuner à emporter.
達人 (tatsujin) 達人 (dárén)   Quelqu'un doué pour faire quelque chose (un professionnel ou un expert).
中古 (chūko) 中古 (zhōnggǔ)   Usé, de seconde main.
  • Mots-valises japonais basés sur la phonétique, translittérés en utilisant des caractères chinois avec une signification similaire.
Japonais (Romaji) Mandarin taïwanais (Pinyin) Français
馬鹿 (baka) 霸咖 (bàkā) ou une variante similaire. Un idiot.
気持ち (kimochi) 奇檬子 (qíméngzǐ)[7] Ambiance, sensation.
お婆さん (obāsan) 歐巴桑 (ōubāsāng)[8] Une vieille femme.
おでん (oden) 黑輪 (hēilún)[9] Un type de ragout.
お爺さん (ojīsan) 歐吉桑 (ōujísāng)[10] Un vieil homme.
オートバイ (ōtobai) 歐都拜 (ōudōubài) Un vélomoteur ou une moto.

Termes techniques[modifier | modifier le code]

Mandarin taïwanais (Pinyin)
Score Google : .tw
Score Google : .cn
Mandarin RPC (Pinyin)
Score Google : .tw
Score Google : .cn
Français
部落格 (bùluògé)
.tw: 3,240,000
.cn: 120,000
博客 (bókè)
.tw: 1,090,000
.cn: 8,470,000
Blog
電腦 (diànnǎo)
.tw: 11,400,000
.cn: 61,100,000
计算机 (jìsuànjī)
.tw: 776,000
.cn: 60,500,000
ordinateur[11]
光碟 (guāngdié)
.tw: 2,930,000
.cn: 735,000
光盘 (guāngpán)
.tw: 29,300
.cn: 7,310,000
Disque optique
滑鼠 (huáshǔ)
.tw: 1,320,000
.cn: 381,000
鼠标 (shǔbiāo)
.tw: 54,500
.cn: 10,200,000
souris (ordinateur)
計程車 (jìchéngchē)
.tw: 571,000
.cn: 141,000
出租汽车 (chūzū qìchē)
.tw: 5,630
.cn: 465,000
Taxi
加護病房 (jiāhùbìngfáng)
.tw: 101,000
.cn 14,800
监护病房 (jiānhùbìngfáng)
.tw 704
.cn 41,600
Unité de soins intensifs (USI); Unité de traitement intensif (UTI)
雷射 (léishè)
.tw: 811,000
.cn: 131,000
激光 (jīguāng)
.tw: 129,000
.cn: 4,540,000
Laser
錄影機 (lùyǐngjī)
.tw: 156,000
.cn: 42,700
录像机 (lùxiàngjī)
.tw: 2,950
.cn: 706,000
caméscope
軟體 (ruǎntǐ)
.tw: 10,200,000
.cn: 983,000
软件 (ruǎnjiàn)
.tw: 569,000
.cn: 51,900,000
logiciel
伺服器 (sìfú qì)
.tw: 1,990,000
.cn: 373,000
服务器 (fúwù qì)
.tw: 97,600
.cn: 97,100
serveur
網際網路 (wǎngjì wǎnglù)
.tw: 438,000
.cn: 75,000
互联网 (hùliánwǎng)
.tw: 75,900
.cn: 6,830,000
Internet
印表機 (yìnbiǎojī)
.tw: 522,000
.cn: 96,300
打印机 (dǎyìnjī)
.tw: 7,690
.cn: 4,940,000
imprimante
硬碟 (yìngdié)
.tw: 1,460,000
.cn: 550,000
硬盘 (yìngpán)
.tw: 37,800
.cn: 10,700,000
Disque dur
螢幕 (yíngmù)
.tw: 3,810,000
.cn: 339,000
显示器 (xiǎnshìqì)
.tw: 631,000
.cn: 8,480,000
Ecran d'ordinateur
資料庫 (zīliàokù)
.tw: 5,050,000
.cn: 2,190,000
数据库 (shùjùkù)
.tw: 70,200
.cn: 13,800,000
Base de données
資訊 (zīxùn)
.tw: 8,220,000
.cn: 9,460,000
信息 (xìnxī)
.tw: 317,000
.cn: 13,600,000
Information
作業系統 (zuòyè xìtǒng)
.tw: 1,830,000
.cn: 177,000
操作系统 (cāozuò xìtǒng)
.tw: 97,900
.cn: 6,930,000
système d'exploitation

Idiomes et proverbes[modifier | modifier le code]

Mandarin taïwanais (Pinyin)
Score Google : .tw
Score Google : .cn
Mandarin continental (Pinyin)
Score Google : .tw
Score Google : .cn
Français
一蹴可幾 (yī cù kě jī)
.tw: 10,700
.cn: 1,320
一蹴而就 (yī cù ér jiù)
.tw: 3,680
.cn: 309,000
Atteindre un but d'un coup
入境隨俗 (rù jìng suí sú)
.tw: 22,400
.cn: 7,940
入乡随俗 (rù xiāng suí sú)
.tw: 1,980
.cn 144,000
À Rome, faire comme les Romains.

Mots spécifiques au mode de vie de Taïwan[modifier | modifier le code]

Mandarin
Score Google : .tw
Score Google : .cn
Pinyin Français
綁樁
.tw: 78,400
.cn: 992
bǎngzhuāng baril de porc
便當
.tw: 918,000
.cn: 204,000
biàndāng un repas à emporter (du japonais, Bentō), mot signifiant généralement « commode »
閣揆[12]
.tw: 38,200
.cn: 8,620
gékuí le Premier Ministre de la République de Chine
公車
.tw: 761,000
.cn: 827,000[13]
gōngchē autobus public
機車
.tw: 2,500,000
.cn: 692,000
jīchē scooter motorisé (signifie « locomotive » en RPC)[14]
腳踏車
.tw: 564,000
.cn: 133,000
jiǎotàchē vélo
捷運
.tw: 1,320,000
.cn 65,600
jiéyùn transit rapide (c'est-à-dire le MRT de Taipei)
統一編號[15]
.tw: 997,000
.cn: 133,000
tǒngyī biānhào le nombre identifiant d'une corporation
悠遊卡
.tw: 54,900
.cn: 1,250
yōuyóukǎ EasyCard (la carte de paiement pour les autobus, le MRT, et certains parking publics)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ceci s'applique au locuteur natif hoklo - le locuteurs hakka maintiennent précisément l'opposé : (par exemple hua - fa 花→發)
  2. Souvent écrit en utilisant l'équivalent mandarin 刨冰, mais prononcé en utilisant le mot taïwanais.
  3. Score Google dans China Times (中時電子報) et Liberty Times (自由時報) sont inclus.
  4. Peut être un piège, car 見笑 signifie « se moquer de » en mandarin standard. Le contexte indiquera quel sens doit être donné.
  5. De nombreuses personnes à Taïwan utilisent la prononciation mandarine (guīmáo).
  6. l'écriture 凍蒜 vient sans doute de 1997, quand le prix de l'ail a grimpé, et que la population demanda au gouvernement une régulation des prix.
  7. Dérivé de la prononciation taïwanaise (POJ: kî-bông-jí, API : /ki˧˧bɔŋ˧˧ʑi˥˧/)
  8. La plupart des personnes à Taïwan emploient la prononciation taïwanaise (POJ: o·-bá-sáng, API : /ɔ˧˧ba˥˥sang˥˧/)
  9. Dérivé de la prononciation taïwanaise (烏鰱, POJ: o·-liân, API : /ɔ˧˧liɛn˧˥/)
  10. La plupart des personnes à Taïwan emploient la prononciation taïwanaise (POJ: o·-jí-sáng, API : /ɔ˧˧ʑi˥˥sang˥˧/)
  11. 計算機 peut également signifier « calculateur » à Taïwan.
  12. The first character is usually omitted when placed behind the surname. For example, the current premier is Su Tseng-chang (蘇貞昌). Since his surname is , he may be referred to in press as 蘇揆.
  13. The numbers are a bit misleading in this case because in the PRC, 公车 also refers to government owned vehicles.
  14. Les jeunes de Taïwan utilisent également ce mot Young people in Taiwan also use this word to refer to someone or something extremely damnable.
  15. Souvent abrégé en 統編 (tǒngbiān).

Liens internes[modifier | modifier le code]