Robby Krieger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Robby Krieger en 2007

Robby Krieger, né le 8 janvier 1946 à Los Angeles, État de la Californie, dans une famille juive, il est le guitariste du groupe The Doors et l'auteur de nombreuses de leurs chansons tel que Light My Fire, Love Me Two Times, Touch Me et Love Her Madly

Biographie[modifier | modifier le code]

The Doors 1968, Jim Morrison, John Densmore, Robby Krieger et Ray Manzarek.

Robert Alan Krieger apprend la guitare en accordant un ukulélé de la même façon que les quatre cordes basses d'une guitare et en jouant du flamenco. En 1963 il s'achète une guitare flamenco et maîtrise ce style sans le bénéfice de leçon. Il se lasse de ce type de musique et aide à créer un groupe, les Back Bay Chamberpot Terriers.

C'est au cours d'une conférence sur la Méditation transcendantale que le claviériste Ray Manzarek rencontre le guitariste Robby Krieger et le batteur John Densmore, celui-ci avait payé 35 dollars pour un mantra personnalisé. « Il n'y aurait pas eu les Doors sans Maharishi » dit Densmore[1].

Robby joue sur une Gibson SG rouge bordeaux. Il garde cette guitare toute sa carrière. Elle sert même dans certains concerts de fusil de substitution lors de l'exécution de Morrison sur la chanson The Unknown Soldier. Gibson a depuis peu créé une Gibson SG Robby Krieger signature, immortalisant ainsi Krieger et son talent. Krieger utilise le bottleneck pour créer notamment sur L.A. Woman (leur dernier album) une ambiance propice à la méditation.

Après la mort de Morrison en 1971, The Doors continue en trio et produit deux albums Other Voices et Full Circle où Krieger partage le chant avec Manzarek. The Doors se sépare en 1973, Krieger forme The Butts Band avec Densmore. Il rencontre quelques succès comme guitariste de jazz, enregistrant plusieurs albums avec le Robby Krieger Band dans les années 1980 et 1990 tels que Versions (1983) et No Habla (1986).

Il joue aussi quelques pistes avec les Blue Öyster Cult puis reforme les Doors en 2002 avec Manzarek et le chanteur Ian Astbury, sous le nom de The Doors of the 21st Century, puis Riders On The Storm.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Joe Hagan, « Maharishi Mahesh Yogi, Guru to Beatles and Beach Boys died in The Netherlands », Rolling Stone, no 1047,‎ 6 mars 2008, p. 16 It was at a TM lecture that Manzarek met guitarist Robby Krieger and drummer John Densmore - the latter had paid thrity-five dollar for a personnalized mantra. "There wouldn't be any Doors without Maharishi," says Densmore, who recalls the guru as "this androgynous littles weird fairy dude" who emanated "a palpable love vibe".