John Densmore

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Densmore.
alternative à l'image
John Densmore

John Densmore (né le 1er décembre 1944 dans le Maine) est le batteur du groupe The Doors dont il fut membre de 1965 à 1973.

Biographie[modifier | modifier le code]

The Doors 1968, Jim Morrison, John Densmore, Robby Krieger et Ray Manzarek.

C'est au cours d'une conférence sur la Méditation transcendantale que Ray Manzarek rencontre le guitariste Robby Krieger et le batteur John Densmore, celui-ci avait payé 35 dollars pour un mantra personnalisé. « Il n'y aurait pas eu les Doors sans Maharishi » dit Densmore, qui se rappelle le gourou « ce mec androgyne sorti de petits contes de fées étranges » et de qui émanait une « vibration d'amour palpable »[1].

Densmore à ses débuts est un talentueux batteur de jazz. Il grandit dans la région de Los Angeles. Ses influences sont diverses : les Beatles, Jimmy Reed et les plus grands jazzmen. Ses qualités à la batterie s'épanouissent au sein des Doors avec des rythmes endiablés et mystiques. Il assure le tempo des phases théâtrales durant lesquelles se succèdent les poèmes et incantations de Jim Morrison. Quelque peu effacé par la notoriété de Jim Morrison, tout comme les autres membres des Doors, il n'en demeure pas moins un musicien hors norme avec une place prépondérante au sein du groupe.

En 1991, il sort son autobiographie Riders on The Storm, le nom d'une des chansons des Doors. Membre actif d'Amnesty International durant les années 1970, il milite désormais pour l'écologie et le respect des minorités ethniques.

Densmore s'est souvent confronté aux deux autres membres survivants des Doors, qu'il accuse de dilapider l'héritage et la philosophie originelle des Doors. Il s'est ainsi opposé en 2002, à l'utilisation par Cadillac de Break On Through (To the Other Side) pour 15 millions de dollars, à cause de ses positions sur l'environnement et a refusé l'utilisation d'une chanson par Apple pour 4 millions de dollars[2]. Il a également interdit aux deux autres membres d'utiliser le nom de The Doors [3].

Anecdote[modifier | modifier le code]

  • Les Doors reçurent un disque d'or pour Waiting for The Sun et Jim Morrison cassa le trophée (par inadvertance ?). John Densmore regarda le disque et affirma que ce n'était pas un disque des Doors d'après les espaces entre les sillons sur le 33 tours. Placé sur un tourne-disques, le disque d'or révéla son secret : ce n'était pas une chanson des Doors[réf. nécessaire].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Joe Hagan, « Maharishi Mahesh Yogi, Guru to Beatles and Beach Boys died in The Netherlands », [RollingStone], no 1047,‎ 6 mars 2008, p. 16 It was at a TM lecture that Manzarek met guitarist Robby Krieger and drummer John Densmore - the latter had paid thrity-five dollar for a personnalized mantra. "There wouldn't be any Doors without Maharishi," says Densmore, who recalls the guru as "this androgynous littles weird fairy dude" who emanated "a palpable love vibe".
  2. Biographie des Doors sur RollingStone.com
  3. Interview dans Rock & Folk, février 2012