Province de Laâyoune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Province de Laâyoune
Drapeau de Province de Laâyoune
Drapeau
Le centre-ville de Laâyoune, chef lieu de la province
Le centre-ville de Laâyoune, chef lieu de la province
Administration
Pays Drapeau du Maroc Maroc
Région Laâyoune-Boujdour-
Sakia el Hamra
Municipalité(s) Laâyoune et El Marsa[1]
Chef-lieu Laâyoune
Gouverneur Khalil Dkhil[2]
Démographie
Population 210 023 hab. (2004)
Densité 6,4 hab./km2
Géographie
Superficie 3 300 000 ha = 33 000 km2
Localisation
Localisation de Province de Laâyoune

Dans le cadre de l'administration territoriale marocaine, la province de Laâyoune[3] (en arabe : العيون) est une subdivision de la région de Laâyoune-Boujdour-Sakia el Hamra. Elle tire son nom de son chef-lieu, Laâyoune.

Son territoire, qui fait partie du Sahara occidental revendiqué à la fois par le Maroc et le Front Polisario, est administré de fait par le Maroc depuis le milieu des années 1970.

Géographie[modifier | modifier le code]

La province compte une superficie de 33 000 km² .

Histoire[modifier | modifier le code]

Après la Marche verte de 1975, qui a permis le contrôle du Maroc sur une grande partie du Sahara occidental — ex-« Sahara espagnol » — jusqu'à Laâyoune, la province de Laâyoune a été créée par le dahir portant loi du 6 août 1976[4], tout comme les provinces d'Es Semara et de Boujdour[4], en intégrant le territoire d'une province dénommée « province de Tarfaya »[4] (issue de la zone sud du protectorat espagnol au Maroc, rétrocédée en 1958).

En 2009, la province de Laâyoune a été démembrée pour permettre de nouveau la création d'une province de Tarfaya, absorbant cinq de ses communes : la commune urbaine de Tarfaya et les communes rurales de Daoura, d'El Hagounia, d'Akhfennir et de Tah[5].

Découpage administratif[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

La densité de la province est approximativement de 6,36 hab/km².

Évolution démographique (avant la création de la province de Tarfaya par démembrement de son territoire en 2009)
1982 1994 2004
96 784 153 978 210 023
1982, 1994 : recensement secondaire ; 2004 : recensement officiel.
Communes[1] Population en 1994[6] Population en 2004[6]
Laâyoune 136 678 183 691
El Marsa 4 334 10 229
Boukraa 1 985 2 519
Dcheïra 1 540 1 745
Foum El Oued 918 1 419

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b [PDF] « Liste des cercles, des caïdats et des communes urbaines et rurales ainsi que le nombre de conseillers à élire dans chaque commune », Bulletin officiel du Royaume du Maroc, no 5744,‎ 18 juin 2009, p. 1024 (ISSN 0851-1217, lire en ligne)
  2. MAP, « Activités royales : S.M. le Roi Mohammed VI nomme plusieurs walis et gouverneurs », Le Matin,‎ 26 novembre 2010 (lire en ligne)
  3. Variantes des noms : al-Ayun, Al Ayūn, Ayūn, El Aaiún, Laʿyoun, Lâayoun, Al-Uyun, Laayoune, Aaiún, La Youne
  4. a, b et c Hassan Ouazzani Chahdi, « L'organisation administrative des provinces sahariennes », dans Driss Basri, Ahmed Belhaj, Abdallah Laroui, Ahmed Osman et Michel Rousset (dir.), Georges Vedel présente : Édification d'un État moderne, Albin Michel,‎ 1986 (ISBN 2-226-02799-8), p. 181
  5. Voir la liste des communes de la province de Laâyoune en 2008 :
    • [PDF] « Décret no 2-08-520 du 28 chaoual 1429 (28 octobre 2008) fixant la liste des cercles, des caïdats et des communes urbaines et rurales du Royaume ainsi que le nombre de conseillers à élire dans chaque commune », Bulletin officiel du Royaume du Maroc, no 5684,‎ 20 novembre 2008, p. 1596 (ISSN 0851-1017, lire en ligne) ;
    et celles des provinces de Laâyoune et de Tarfaya en 2009 :
    • [PDF] « Décret no 2-09-320 du 17 joumada II 1430 (11 juin 2009) modifiant et complétant le décret no 2-08-520 du 28 chaoual 1429 (28 octobre 2008) fixant la liste des cercles, des caïdats et des communes urbaines et rurales du Royaume ainsi que le nombre de conseillers à élire dans chaque commune », Bulletin officiel du Royaume du Maroc, no 5744,‎ 18 juin 2009, p. 1024 (ISSN 0851-1017, lire en ligne)
  6. a et b [PDF] Haut-commissariat au Plan, Recensement général de la population et de l'habitat de 2004 : Population légale du Maroc (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]