Province de Chtouka-Aït Baha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Province de Chtouka-Aït Baha
Blason de Province de Chtouka-Aït Baha
Héraldique
Drapeau de Province de Chtouka-Aït Baha
Drapeau
Administration
Pays Drapeau du Maroc Maroc
Région Sous-Massa-Drâa
Municipalité(s) Biougra et Aït Baha[1]
Chef-lieu Biougra[2]
Gouverneur Abderrahmane Ben Ali[3]
Démographie
Population 297 245 hab. (2004[4])
Densité 84 hab./km2
Population urbaine 39 694 hab. (2004[4])
Population rurale 257 551 hab. (2004[4])
Géographie
Superficie 352 300 ha = 3 523 km2
Divers
Site(s) touristique(s) Igoudars (greniers des kasbahs)[5]
Localisation
Localisation de Province de Chtouka-Aït Baha

La province de Chtouka-Aït Baha est une subdivision à dominante rurale de la région marocaine de Sous-Massa-Drâa. Son chef-lieu est Biougra[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

La province de Chtouka-Aït Baha a été créée en 1994 – décret no 2-94-64 du 24 mai[6] – par démembrement de la province d'Agadir.

Géographie[modifier | modifier le code]

La province de Chtouka-Aït Baha, d'une superficie de 3 523 km2[7], est limitée[8] :

Son domaine forestier, d'une superficie de 90 175 ha, comprend 83 830 ha d'arganiers[9].

Découpage administratif[modifier | modifier le code]

La province de Chtouka-Aït Baha est composée de 22 communes, dont 2 communes urbaines (ou municipalités) : Biougra, son chef-lieu, et Aït Baha[1].

Les 20 communes rurales restantes sont rattachées à 11 caïdats, eux-mêmes rattachés à 3 cercles[1],[10] :

  • cercle de Biougra :
    • caïdat d'Aït Amira : Aït Amira,
    • caïdat de Sidi Bibi : Sidi Bibi,
    • caïdat d'Imi Mqourn : Imi Mqourn et Sidi Boushab,
    • caïdat de Safa : Oued Essafa ;
  • cercle de Massa :
    • caïdat de Belfaa : Belfaa et Inchaden,
    • caïdat de Massa : Massa et Sidi Ouassay,
    • caïdat d'Aït Milk : Aït Milk ;
  • cercle d'Aït Baha :
    • caïdat d'AÏt Mzal : Aït Mzal, Hilala et Tassegdelt,
    • caïdat d'Aït Ouadrim : Aït Ouadrim et Sidi Abdellah el Bouchouari,
    • caïdat de Tanalt : Tanalt, Ouagnez et Targua Ntouchka,
    • caïdat d'Ida Ougnidif : Ida Ougnidif et Tizi Ntakoucht.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c [PDF] « Décret no 2-08-520 du 28 chaoual 1429 (28 octobre 2008) fixant la liste des cercles, des caïdats et des communes urbaines et rurales du Royaume ainsi que le nombre de conseillers à élire dans chaque commune », Bulletin officiel du Royaume du Maroc, no 5684,‎ 20 novembre 2008, p. 1585 (ISSN 0851-1017, lire en ligne)
  2. a et b MAP, « La province de Chtouka Ait-Baha se dote d'un district de police », sur www.maghress.com,‎ 6 octobre 2010 (consulté le 2 décembre 2011)
  3. « Installation des nouveaux gouverneurs des provinces de Chtouka Aït Baha et d’Inezgane Ait Melloul », sur www.regionsmd.com,‎ décembre 2010 (consulté le 12 novembre 2011)
  4. a, b et c [PDF] Haut-commissariat au Plan, « Recensement général de la population et de l'habitat de 2004 », sur www.lavieeco.com (consulté le 2 décembre 2011)
  5. « Les routes de l’arganier », centre régional du tourisme d'Agadir Souss-Massa-Drâa (consulté le 2 décembre 2011)
  6. [PDF] « Décret no 2-94-64 du 13 hija 1414 (24 mai 1994) modifiant et complétant le dahir no 1-59-351 du 1er joumada II 1379 (2 décembre 1959) relatif à la division administrative du Royaume », Bulletin officiel du Royaume du Maroc, no 4259,‎ 15 juin 1994, p. 291 (ISSN 0851-1217, lire en ligne)
  7. « Chtouka-Aït Baha », sur www.agadirnet.com (consulté le 2 décembre 2011)
  8. [PDF] Commission consultative de la régionalisation, Rapport sur la régionalisation avancée, 47 p. (lire en ligne), p. 36
  9. a et b « Province de Chtouka-Aït Baha », centre régional d'investissement de Souss-Massa-Drâa (consulté le 2 décembre 2011)
  10. [PDF] « Décret no 2-10-365 du 16 kaada 1431 (25 octobre 2010) modifiant et complétant le décret no 2-08-520 du 28 chaoual 1429 (28 octobre 2008) fixant la liste des cercles, des caïdats et des communes urbaines et rurales du Royaume ainsi que le nombre de conseillers à élire dans chaque commune », Bulletin officiel du Royaume du Maroc, no 5892,‎ 18 novembre 2010, p. 2029 (ISSN 0851-1017, lire en ligne)