Province de Rehamna

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Province de Rehamna
Blason de Province de Rehamna
Héraldique
Drapeau de Province de Rehamna
Drapeau
Panneaux solaires dans la province de Rehamna
Panneaux solaires dans la province de Rehamna
Administration
Pays Drapeau du Maroc Maroc
Région Marrakech-Tensift-El Haouz
Municipalité(s) Ben Guerir et Sidi Bou Othmane[1]
Chef-lieu Ben Guerir
Gouverneur Farid Chourak[2]
Démographie
Population 288 437 hab. (2004[3])
Densité 49 hab./km2
Population urbaine 80 364 hab. (2004[4])
Population rurale 208 073 hab. (2004)
Géographie
Coordonnées 32° 14′ 00″ N 7° 57′ 00″ O / 32.23333333, -7.9532° 14′ 00″ Nord 7° 57′ 00″ Ouest / 32.23333333, -7.95  
Superficie 585 600 ha = 5 856 km2
Localisation
Localisation de Province de Rehamna

La province de Rehamna – ou Rhamna – est une subdivision à dominante rurale de la région marocaine de Marrakech-Tensift-El Haouz. Son chef-lieu est Ben Guerir.

Histoire[modifier | modifier le code]

La province de Rehamna a été créée en 2009 – décret no 2-09-319 du 11 juin[5] – par démembrement de la province d'El Kelâa des Sraghna[6].

Géographie[modifier | modifier le code]

La province de Rehamna, d'une superficie de 5 856 km2[3], est située au nord de la région de Marrakech-Tensift-El Haouz et est limitée :

Administration et politique[modifier | modifier le code]

Découpage territorial[modifier | modifier le code]

Selon la liste des cercles, des caïdats et des communes de 2009[1], la province de Rehamna est composée de 25 communes, dont 2 communes urbaines (ou municipalités) : Ben Guerir, son chef-lieu, et Sidi Bou Othmane (qui, lors du recensement de 2004, était une commune rurale[7]).

Les 23 communes rurales restantes sont rattachées à 7 caïdats, eux-mêmes rattachés à 2 cercles :

Quatre de ses localités sont considérées comme des villes : les municipalités de Ben Guerir et de Sidi Bou Othmane, et les centres urbains des communes rurales de Skhour Rehamna et de Sidi Boubker.

Géologie[modifier | modifier le code]

En géologie, le massif de Rehamna correspond aux massifs varisques (paléozoiques) affleurants dans la province des Rehamna, plus ou moins recouverts par des sediments mésozoïques[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b [PDF] « Décret no 2-09-320 du 17 joumada II 1430 (11 juin 2009) modifiant et complétant le décret no 2-08-520 du 28 chaoual 1429 (28 octobre 2008) fixant la liste des cercles, des caïdats et des communes urbaines et rurales ainsi que le nombre de conseillers à élire dans chaque commune », Bulletin officiel du Royaume du Maroc, no 5744,‎ 18 juin 2009, p. 1025 (ISSN 0851-1217, lire en ligne)
  2. MAP, « S.M. le Roi nomme plusieurs walis et gouverneurs », Le Matin,‎ 1er mars 2010 (lire en ligne)
  3. a et b [PDF] « Caravane des femmes de Rhamna », sur www.tanmia.ma (consulté le 28 novembre 2011)
  4. D'après les données du « recensement de 2004 » relatives aux actuelles municipalités de la province.
  5. [PDF] « Décret no 2-09-319 du 17 joumada II 1430 (11 juin 2009) modifiant et complétant le dahir no 1-59-351 du 1er joumada II 1379 (2 décembre 1959) relatif à la division administrative du Royaume », Bulletin officiel du Royaume du Maroc, no 5744,‎ 18 juin 2009, p. 1017 (ISSN 0851-1217, lire en ligne)
  6. Les données du « recensement de 2004 » permettent de voir que les communes de la province de Rehamna faisaient auparavant partie de celle d'El Kelâa des Sraghna.
  7. [PDF] Haut-commissariat au Plan, « Recensement général de la population et de l'habitat de 2004 », sur www.lavieeco.com (consulté le 29 novembre 2011)
  8. Michard, A. (1982), Le massif paléozoïque des Rehamna (Maroc). Stratigraphie, tectonique et pétrogenèse d’un segment de la chaine varisque, Notes et Mémoires du Service Géologique, Rabat, 303, 1−180.