Province de Tinghir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Province de Tinghir
ⵜⴰⵎⵏⴰⵜⵜ ⵏ ⵜⵉⵏⵉⵖⵉⵔ (ber.)
Blason de Province de Tinghir ⵜⴰⵎⵏⴰⵜⵜ ⵏ ⵜⵉⵏⵉⵖⵉⵔ (ber.)
Héraldique
Drapeau de Province de Tinghir ⵜⴰⵎⵏⴰⵜⵜ ⵏ ⵜⵉⵏⵉⵖⵉⵔ (ber.)
Drapeau
Vue sur la ville de Tinghir
Vue sur la ville de Tinghir
Administration
Pays Drapeau du Maroc Maroc
Région Souss-Massa-Drâa
Municipalité(s) Boumalne-Dadès
Kalaat M'gouna
Tinghir[1]
Chef-lieu Tinghir
Gouverneur lahcen aghjdam [2]
Démographie
Population 284 277 hab. (2004[3],[4])
Densité 22 hab./km2
Population urbaine 67 160 hab. (2004[5])
Population rurale 217 117 hab. (2004)
Géographie
Superficie 1 300 700 ha = 13 007 km2
Divers
Site(s) touristique(s) Gorges de Toudgha, gorges de Dadès, kasbah du Glaoui
Festival(s) Festival des gorges (Tinghir), Festival des roses (Kalaat M'gouna)
Localisation
Localisation de Province de Tinghir ⵜⴰⵎⵏⴰⵜⵜ ⵏ ⵜⵉⵏⵉⵖⵉⵔ (ber.)

La province de Tinghir est une subdivision à dominante rurale de la région marocaine de Souss-Massa-Draâ. Elle tire son nom de son chef-lieu, Tinghir.

Géographie[modifier | modifier le code]

La province de Tinghir est d'une superficie de 13 007 km2[3],[6].

Territoires limitrophes de la province de Tinghir[7]
province d'Azilal
(Tadla-Azilal)
province de Midelt
(Meknès-Tafilalet)
province de Ouarzazate
(Souss-Massa-Draa)
province de Tinghir[7] province d'Errachidia
(Meknès-Tafilalet)
province de Zagora
(Souss-Massa-Draa)

Histoire[modifier | modifier le code]

La province de Tinghir a été créée en 2009 – décret no 2-09-319 du 11 juin[8] – par démembrement des provinces de Ouarzazate (région de Souss-Massa-Drâa) et d'Errachidia (région de Meknès-Tafilalet)[9]. Ses municipalités, les communes rurales du cercle de Boulmane-Dadès, ainsi que les communes rurales des caïdats de Toudgha et de Taghzoute (cercle de Tinghir), faisaient partie de la province de Ouarzazate, tandis que les communes rurales du caïdat d'Alnif (cercle de Tinghir) et du cercle d'Assoul faisaient partie de la province d'Errachidia (voir le découpage administratif pour le détail des communes).

Administration et politique[modifier | modifier le code]

Communes, caïdats et cercles[modifier | modifier le code]

Selon le découpage administratif de juin 2009[1], tel qu'il a évolué en octobre 2010[10], la province de Tinghir est composée de 25 communes, dont 3 communes urbaines (ou municipalités) : Tinghir, son chef-lieu, Boumalne-Dadès et Kalaat M'gouna.

Les 22 communes rurales restantes sont rattachées à 10 caïdats, eux-mêmes rattachés à 3 cercles :

  • cercle de Boulmane-Dadès :
    • caïdat d'Aït Sedrate Jbel : Aït Sedrate Jbel Soufla, Aït Sedrate Jbel Oulia et Aït Youl,
    • caïdat de Souk Lakhmis : Aït Sedrate Sahl Charkia, Aït Sedrate Sahl el Gharbia, Aït Ouassif et Souk Lakhmis Dadès,
    • caïdat d'Ahl Mgoun : Ighil n'Oumgoun,
    • caïdat d'Ikniouen : Ikniouen,
    • caïdat de M'semrir : M'semrir et Tilmi ;
  • cercle de Tinghir :
    • caïdat de Toudgha : Imider, Ouaklim et Toudgha el Oulia,
    • caïdat de Taghzoute : Taghzoute N'aït Atta, Aït el Farsi et Toudgha Essoufla,
  • cercle d'Alnif :
    • caidat d'Alnif : M'ssici, Achbarou et Alnif
    • caidat de H'ssyia,  ;
  • cercle d'Assoul :
    • caïdat d'Aït Hani : Aït Hani,
    • caïdat d'Assoul : Assoul.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

La plupart des habitants sont amazighophones (tribus des Aït Seddrat du Dadès, des Aït Atta, des Aït Morghad, des Aït Haddidou et des Aït Tdoghte[réf. souhaitée]).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b [PDF] « Décret no 2-09-320 du 17 joumada II 1430 (11 juin 2009) modifiant et complétant le décret no 2-08-520 du 28 chaoual 1429 (28 octobre 2008) fixant la liste des cercles, des caïdats et des communes urbaines et rurales du Royaume ainsi que le nombre de conseillers à élire dans chaque commune », Bulletin officiel du Royaume du Maroc, no 5744,‎ 18 juin 2009, p. 2030 (ISSN 0851-1020, lire en ligne)
  2. MAP, « S.M. le Roi nomme plusieurs walis et gouverneurs », Le Matin,‎ 1er mars 2010 (lire en ligne)
  3. a et b Monographie de la province de Tinghir, p. 8
  4. Sur le « site officiel de la province », une population de 289 550 habitants est indiquée, mais sans année de référence.
  5. Nombre d'habitants établi d'après les données du « recensement de 2004 », relatives aux municipalités de Tinghir, Boumalne-Dadès et Kalaat M'gouna.
  6. Sur le « site officiel de la province », une autre superficie est fournie : 13 619 km2.
  7. « Carte de localisation de la province de Tinghir », sur Oasis résilientes
  8. [PDF] « Décret no 2-09-319 du 17 joumada II 1430 (11 juin 2009) modifiant et complétant le dahir no 1-59-351 du 1er joumada II 1379 (2 décembre 1959) relatif à la division administrative du Royaume », Bulletin officiel du Royaume du Maroc, no 5744,‎ 18 juin 2009, p. 1017 (ISSN 0851-1217, lire en ligne)
  9. Les données du « recensement de 2004 » permettent de voir que les communes de la province de Tinghir faisaient auparavant partie de celles de Ouarzazate et d'Errachidia.
  10. [PDF] « Décret no 2-10-365 du 16 kaada 1431 (25 octobre 2010) modifiant et complétant le décret no 2-08-520 du 28 chaoual 1429 (28 octobre 2008) fixant la liste des cercles, des caïdats et des communes urbaines et rurales du Royaume ainsi que le nombre de conseillers à élire dans chaque commune », Bulletin officiel du Royaume du Maroc, no 5892,‎ 18 novembre 2010, p. 2030 (ISSN 0851-1017, lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • [PDF] Ministère de l'Intérieur, Monographie de la province de Tinghir, centre régional d'investissement de Souss-Massa-Drâa,‎ 2010, 36 p. (lire en ligne) Document utilisé pour la rédaction de l’article

Lien externe[modifier | modifier le code]