Vallées occitanes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les Vallées Occitanes (en bleu) dans l'Occitanie (en rouge)

Les Vallées occitanes, en occitan Valadas occitanas, en italien Valli occitane, sont des vallées alpines du Piémont et de Ligurie où l'on peut entendre parler occitan.

Elles constituent la partie de l'Occitanie située en Italie. Elles correspondent au versant est des Alpes du Sud (en Italie) et sont étroitement reliées, sur les plans linguistique et culturel, au versant ouest (pays gavot, en France).

NB - Il ne faut pas les confondre avec les Vallées arpitanes ni avec le Val d'Aoste, plus au nord et qui sont de langue francoprovençale.

Langue[modifier | modifier le code]

La variété d'occitan qui y est pratiquée est le vivaro-alpin (ou gavot). Ce dialecte s'étend des vallées Occitanes à l'est jusqu'à Yssingeaux à l'ouest.

Population[modifier | modifier le code]

La population de ces vallées est estimée à 174 476 habitants (2013), dont 47 000 ont une compétence active et 21 000 une compétence passive de la langue[1].

Composition du territoire[modifier | modifier le code]

Sur le plan administratif, les vallées occitanes, qui ne constituent ni une entité ni une collectivité territoriale, sont partagées entre la région du Piémont (provinces de Turin et Coni) et celle de Ligurie (province d'Imperia): voir carte. Les vallées occitanes se composent des communes et villages suivants[2]:

1 : communes qui ont déclaré leur appartenance, au sens de la loi italienne 482/99, à la minorité linguistique historique occitane

2 : communes qui ont déclaré leur appartenance, au sens de la loi italienne 482/99, à la minorité linguistique historique française

Province de Turin[3][modifier | modifier le code]

vallée d'Oulx (Val d'Ors) ou haute vallée de Suse (en amont de Suse)
vallée du Chisone (Val Cluson)
vallée de la Germanasca ou vallée Saint-Martin (Val Germanasca ou Val Sant Martin)
Pinerolese Pedemontano (villages en amont de Pignerol)
vallée du Pellice (Val Pèlis)

Province de Coni[4][modifier | modifier le code]

plaine Padane
vallée du Pô (Val Pô)
vallée de la Varaita (Val Varacha)
vallée de la Maira (Val Maira)
vallée de la Grana (Val Grana)
vallée de la Stura (Val d'Estura)
vallée du Gesso (Val Ges)
vallée de la Vermenagna (Val Vermenanha)
Vallées de la Bisalta (Besimauda)
vallée du Quiè ou haute vallée du Tanaro (en amont de Mondovì)
haute vallée du Tanaro

Province d'Imperia[modifier | modifier le code]

Les zones de parler royasque, traditionnellement rattachées à la haute vallée de la Roya, traversant la frontière franco-italienne, ont déclaré leur appartenance à la minorité linguistique occitane: il s'agit du pays Brigasque et de la commune d'Olivetta San Michele, où l'on parle des dialectes plus proches du ligurien alpin que de l'occitan, mais qui ont opportunément déclaré leur «appartenance» aux vallées occitanes pour bénéficier des dispositions de la loi italienne:

Villes[modifier | modifier le code]

Les villes principales des Vallées occitanes sont Borgo San Dalmazzo, Busca, Boves et Dronero. La célèbre station de ski de Sestrières et la capitale religieuse de Torre Pellice (église vaudoise) se trouvent également dans ces vallées.

Références[modifier | modifier le code]

  1. E. Allansino, C. Ferrier, S. Scaramuzzi, T. Telmon, Le lingue del Piemonte, Regione Piemonte, Quaderni di Ricerca, 113, Turin 2007, p. 71
  2. Liste des communes et villages en occitan sur le site Chambra d'Oc
  3. Liste des communes de la province de Turin ayant déclaré leur appartenance à la minorité occitane
  4. Liste officielle des communes de la province de Cuneo ayant déclaré leur appartenance à la minorité linguistique occitane.

Articles connexes[modifier | modifier le code]