Portico e San Benedetto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Portico e San Benedetto
Noms
Nom italien Ponte della Maestà, Portico di Romagna
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Regione-Emilia-Romagna-Stemma.svg Émilie-Romagne 
Province Forlì-Cesena 
Code postal 47010
Code ISTAT 040031
Préfixe tel. 0543
Démographie
Population 801 hab. (31-12-2010[1])
Densité 13 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 02′ 00″ N 11° 47′ 00″ E / 44.03333, 11.7833344° 02′ 00″ Nord 11° 47′ 00″ Est / 44.03333, 11.78333  
Altitude Min. 456 m – Max. 456 m
Superficie 6 000 ha = 60 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Émilie-Romagne

Voir sur la carte administrative d'Émilie-Romagne
City locator 14.svg
Portico e San Benedetto

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Portico e San Benedetto

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Portico e San Benedetto
Liens
Site web http://www.comune.portico-e-san-benedetto.fc.it/
rigth

Portico e San Benedetto, (Pôrtic e San Bandet en dialecte romagnol), est une commune italienne de la province de Forlì-Cesena dans la région Émilie-Romagne en Italie,dans la vallée du Montone, fait partie de la colline Toscane-Romagnole et comprend trois centres habités principaux :

Portico di Romagna, à 36 kilomètres de Forlì ;
San Benedetto in Alpe, à 48 kilomètres de Forlì ;
Bocconi, juste entre les deux localités précédentes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le centre principal de Portico di Romagne se trouve à 36 km de Forlì sur la route nationale SS67 qui mène à Florence, le long du fleuve Montone. Le hameau le plus éloigné (11 km) est San Benedetto in Alpi qui fait confins avec la Toscane.

Histoire[modifier | modifier le code]

Panorama de Portico

Le nom du principal centre habité qui appartient à la Romagne (Italie) faisait partie de la Toscane jusqu’en 1923 et dérive du latin porticum, (lieu de marché).
À l’époque médiévale, l’histoire de Portico est liée aux familles des comtes Guidi, Visconti de Milan et celles de la république florentine en lutte pour la domination des territoire de la Romagne toscane, dont Portico devint la capitale en 1386 après l’annexion par Florence.

Ruelle couverte de Portico

La fraction (hameau) de Bocconi, appelée aujourd’hui Corte di Castello Bauroni, dépendait de la paroisse de San Lorenzo alla Bastia. La commune de Boccone est citée dans un document de 1411 rédigé à Portico. Vers 1429, Bocconi se dote d’un statut propre, identique aux autres deux hameaux.
En 1868, un glissement de terrain submergea une partie du bourg et une nouvelle église fut érigée en 1883 au château de Bocconi.

L’histoire de San Benedetto in Alpe est liées à celle de l’abbaye du même nom, construite vers l’an 1000 par la congrégation des bénédictins de Cluny. La décadence du monastère, débutée au XIVe siècle, s’acheva en 1499 quand le pape Alexandre VI abolit l’ordre des bénédictins pour le remplacer par la congrégation religieuse des Vallombrosains, qui y restera implantée jusqu’à son annexion au collège de San Lorenzo de Florence en 1529. Par ce dernier déclin de l’abbaye, le centre habité devint une commune indépendante avec un notable développement artisanal.
En 1440, la république florentine acheta la juridiction de la commune, en premier avec la famille de Médicis, puis avec la Maison de Lorraine.
En 1775, les communes de San Benedetto et de Portico s’unirent pour raison économique et administrative.

Monuments et lieux d’intérêt[modifier | modifier le code]

Portico di Romagna[modifier | modifier le code]

  • La tour médiévale, reste de l’antique château fortifié des Guidi.
  • L’église de Santa Maria in Girone, de l’an 1000 restaurée en 1776, située sur l’éperon rocheux (il Girone) au-dessus du pays, où se trouvait la rocca des comtes Guidi.
  • La tour de l’horloge, ancienne tour défensive du château.
  • Palazzo Mazzoni, érigé entre le XVIIe et XVIIIe siècle.
  • Palazzo Portinari, selon la tradition, aurait appartenu à Folco Portinari, père de la jeune Beatrice que la poète Dante Alighieri aurait rencontré en ce lieu.
  • Palazzo Traversari, sur la Via Roma, fut la propriété des nobles Traversari de Ravenne, réfugiés à Portico suite à des luttes politiques. Lieu de naissance d’Ambrogio Traversari, prieur général de la congrégation de l’ordre camaldule et humaniste florentin du XVe siècle.
  • L’église de la Compagnia ou Sanctuaire de la Beata Vergine del Sangue, où son conservées plusieurs toiles du XVIe au XVIIIe siècle.
  • Le pont de la Maestà, pont à arche unique qui enjambe le Montone (fleuve) et qui conserve encore son dallage d’origine.

Bocconi[modifier | modifier le code]

  • La tour Vigiacli, tour des gardes, construite entre le XVe et XVIe siècle et autour de laquelle se développa le pays.
  • L’église de San Lorenzo, édifiée en 1883, ornée d’une toile du Baptême de Jésus du XVIIe siècle.
  • le pont de la Brusìa, à trois arcades à dos-d’âne du XVIIIe siècle.
  • le bourg médiéval de la Bastìa, édifié autour de l’ancien château.

San Benedetto in Alpe[modifier | modifier le code]

  • La cascade de l'Acquacheta (affluent du Montone), citée par Dante dans la Divine Comédie.
  • L'abbaye de San Benedetto, église d’origine médiévale, qui conserve sa crypte et son cloître.
  • Pian dei Romiti, une prairie le long du torrent Acquacheta où se trouvent les restes d’une agglomération rurale remontant au XVIIe siècle.

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
07/06/2009 en cours Mirko Betti Centre gauche  
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Marradi, Premilcuore 15 km, Rocca San Casciano 7 km, San Godenzo (FI) 18 km, Tredozio 14 km.

Population[modifier | modifier le code]

Évolution de la population en janvier de chaque année[modifier | modifier le code]

1861 1901 1921 1951 1961 1971 1981 1991 2001
2 506 3 115 3 120 2 624 1 756 1 211 1 034 966 863
2011 - - - - - - - -
801 - - - - - - - -


Ethnies et minorités étrangères[modifier | modifier le code]

Selon les données de l’Institut national de statistique (ISTAT) au 1er janvier 2011, la population étrangère résidente était de 52 personnes. Les nationalités majoritairement représentatives étaient :

Pos. Pays Population
1 Drapeau du Burkina Faso Burkina Faso 18

Sources[modifier | modifier le code]

Note[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]