Gatteo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gatteo
Image illustrative de l'article Gatteo
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Regione-Emilia-Romagna-Stemma.svg Émilie-Romagne 
Province Forlì-Cesena 
Code postal 47030 (capoluogo), 47039 (Fiumicino), 47043 (Gatteo a Mare)
Code ISTAT 040016
Code cadastral D935
Préfixe tel. 0541 (capoluogo, Fiumicino, Sant'Angelo), 0547 (Gatteo a Mare)
Démographie
Gentilé gatteesi
Population 8 863 hab. (31-12-2010[1])
Densité 633 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 06′ 00″ N 12° 23′ 00″ E / 44.1, 12.3833344° 06′ 00″ Nord 12° 23′ 00″ Est / 44.1, 12.38333  
Altitude Min. 20 m – Max. 20 m
Superficie 1 400 ha = 14 km2
Divers
Saint patron San Lorenzo
Fête patronale 10 août
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Émilie-Romagne

Voir sur la carte administrative d'Émilie-Romagne
City locator 14.svg
Gatteo

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Gatteo

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Gatteo
Liens
Site web http://www.comune.gatteo.fo.it/
rigth

Gatteo (Gatì en dialecte romagnol ) est une commune de la province de Forlì-Cesena dans la région Émilie-Romagne en Italie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le territoire de Gatteo, est situé à une altitude de 20 m sur une plaine fertile de forme allongée et délimité par les fleuves Rigossa et Rubicon[2] et qui s’étend jusqu’à la Mer Adriatique en sa localité balnéaire de Gatteo a Mare (à 10 km), entouré par les communes de Cesenatico, Gambettola, Savignano sul Rubicone et San Mauro Pascoli.
La commune de Gatteo est traversée par trois voies de communication importantes :

Les grandes villes les plus proches sont : Cesena 14 km, Santarcangelo di Romagna 8 km, Cesenatico 12 km, Rimini 18 km.

Histoire[modifier | modifier le code]

Chateau malatestien

Origine de Gatteo[modifier | modifier le code]

Gatteo naît comme établissement romain voisin de l’antique Compitum (l’actuel San Giovanni in Compito) ; selon les nombreux témoignages archéologiques tels : briques, marbres, métaux, monnaies et statues, retrouvés dans la zone.
Sur l’origine du nom, les hypothèses tournent autour d’une inscription sur un marbre ancien du II e siècle où apparaît le terme Gattae.
Gatteo est un terme foncier (fundus Catei) du Moyen Âge (XII siècle) devenu ensuite Tumba Ghatei en 1311, c’est-à-dire un hameau avec maisons de maîtres ou maisons fortifiées, puis successivement : Commune (1358) et Castrum (1371). Une autre théorie porte sur l’existence d’un "Castrum Chati" c’est-à-dire un campement des "Chatei", peuple celtique qui s’y s’établit par la bienveillance des romains, après la conquête de la zone comprise entre le Rubicon et le Savio.

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Au cours des siècles qui précédèrent l’an 1000, le territoire de Gatteo était caractérisé par de grandes étendues broussailleuses et marécageuses causées par les conditions climatiques très particulièrement désastreuses au cours du V au VIII siècle.
Les premières opérations de bonification du territoire ont débuté vers le IX siècle par l’intervention de l’église de Ravenne et des grands monastères et abbayes qui disposaient d’une importante main-d’œuvre.
À la fin du X siècle, création le la structure défensive Aggero Gatthei (Aggeres: type de fortification quadrilatère délimitée par une palissade et un fossé) fortifiée par un mur et une tour, qui prend l’aspect d’un Château.
Au XIII – XIV siècle, Gatteo devînt une commune médiévale, sorte de gouvernement citadin politique et autonome, avec pouvoir alloué aux consuls.

Renaissance[modifier | modifier le code]

De 1311, avec la domination des Malatesta de Verucchio, la restructuration du château de Gatteo qui, comme les autres édifications de ce temps, avait un caractère d’habitation fortifiée répondant au péril d’attaques extérieures ; avec des fossés en eau et un pont-levis de bois.
En 1353, Castrum Gatthei, situé dans la plaine entre la route principale et la mer Adriatique faisait partie du vicariat de Santarcangelo, après avoit été soustrait comme commune à la juridiction des Malatesta et placé sous la domination du pape.
Vers 1431-1432, apparaît à Gatteo Erasmo da Narni dit Gattamelata, capitaine aventurier aux ordres du pape Eugène IV.
En 1452, le pape Nicolas V concède tout la territoire de Gatteo en fief aux comtes Guidi de Bagno et le 19 août de cette même année, furent établies les limites territoriales entre les communes de Cesena et de Gatteo.
À cette période, en 1484, l’oratoire de San Rocco fut construit à la suite de la terrible épidémie de peste (1458-1461), ainsi que l’église de Sant'Antonio Abate avec l’hôpital annexe en fonction depuis 1467.

Au début du XVI siècle, Gatteo fit brièvement partie du Duché de Romagne, jusqu’à l’invasion des Vénitiens qui dépossédèrent César Borgia en 1505 et rétablirent le système féodal par le retour des comtes Guidi en 1516 qui gardèrent la possession jusqu’en 1656, quand le fief de Gatteo passa aux mains du pape, lui assurant un gouvernement stable et un développement de l’habitat autour du château.

En 1610, le Conseil de la communauté de Gatteo, sur proposition du marquis de Di Bagno, divise le territoire en onze quartiers, avec chacun un chef de quartier choisi parmi les résidents d’un certain rang social, pour une charge de quatre mois.
Le 1er août 1849, Giuseppe Garibaldi, allant donner assistance à la résistance de Venise, traversa la commune avant de se rendre à Cesenatico et de s’y embarquer avec ses troupes sur treize bateaux de pèche pour rejoindre Venise.

Après avoir remplacer le drapeau de l’état pontifical par le drapeau tricolore et après être passé dans la Royaume d'Italie, Gatteo devient commune autonome par le décret du 30 mars 1860.

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
29 mai 2006 en cours Tiziano Gasperoni Centro-Sinistra  
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Lungomare
  • Sant'Angelo : est la frazione la plus importante tant pour la démognaphie que par le développement industriel. Un pays, déjà connu en 1070 comme "Plebem S.Angeli in Salute", qui après des siècle de pauvreté est devenu une floridssante localité industrielle et commerciale.
  • Fiumicino : petit hameau dont la grande partie de son territoire est sous la commune de Savignano sul Rubicone, se distingue par la présence d’activités industrielles et artisanales.
  • Gatteo a Mare : Une des stations de la riviera romagnole découverte dans les années 1950-55, le hameau représente un exemple d’organisation dédiée au tourisme balnéaire. Sur une superficie de 1 km2 se trouvent 88 hôtels, 30 établissements balnéaires, environ 230 appartement à louer et une centaine de services commerciaux et artisanaux.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Cesenatico, Gambettola, Longiano, Savignano sul Rubicone

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

Ethnies et minorités étrangères[modifier | modifier le code]

Selon les données de l’Institut national de statistique (ISTAT) au 1º janvier 2011 la population étrangère résidente était de 1121 personnes. Les nationalités majoritairement représentatives étaient :

Pos. Pays Population
1 Drapeau de l'Albanie Albanie 401
2 Drapeau du Maroc Maroc 214
3 Roumanie Roumanie 102

Monuments et lieux d’intérêt[modifier | modifier le code]

  • Le château du XIII siècle avec sa tour et son aspect médiéval.
  • Le campanile de Sant'Antonio Abate, reste d’une des plus antiques églises de gatteo édifiée en 1467 et détruite en 1944.
  • L’église San Rocco, construite en 1484, contient des toiles du XV-XVI e siècle.
  • L’église de San Lorenzo, de 1290 environ, à l’intérieur du château.

Personnalités liées à Gatteo[modifier | modifier le code]

  • Carlo Brighi (Zaclén) – musicien et inventeur du ballo liscio
  • Secondo Casadei - le "Strauss di Romagna", le roi du bal
  • Raoul Casadei – neveu de Secondo, prit la suite de l’orchestre
  • Ezio Camuncoli (1895-1957), écrivain et journaliste
  • Antonio Vesi /1805-1855) politique, littéraire et historien
  • Lina Pagliughi (1907-1980), soprano
  • Primo Montanari (marit de Lina Pagliughi), ténor
  • don Luigi Ghinelli (1848-1909) fondateur de l’institut Fanciulli Poveri
  • Timoteo a Gatteo (1604) docteur et théologien
  • Giovan Battista Antonelli (1618) ingénieur militaire à la cour du roi d’Espagne
  • don Stefano Montanari (1776-1850) littéraire et peintre
  • Luigi Fracassi Poggi (1747-1813) avocat, Gouverneur de Imola Faenza Savignano
  • Tommaso Fracassi Poggi (1836) littéraire, Préfet de Ravenne
  • Arturo Fracassi (1899-1973) liutaio
  • Paolo Mastri (1871-1944) notaire, historien et philanthrope
  • Luigi Renato Pedretti, historien et journaliste

Sacres et événements[modifier | modifier le code]

  • De mai à septembre : : "Gatteo in musica", concerts de musique classique, exhibitions de cours polyphoniques et opérette, soirées musicales romagnoles avec groupes folkloriques.
  • 3a semaine de juillet: "Settimana della Micizia", semaine dédiée au chat, avec concours photographique, exposition d’art, sculptures de sable, animations diverses, etc.
  • Du 8 au 10 août: fête patronale de San Lorenzo, théâtre, concerts de musique folk et classique, courses pour enfants et adultes, dégustation de spécialités locales.
  • dernière fin de semaine d’août: Sant'Angelo en fête, musique traditionnelle romagole, danseurs, dégustation de spécialités locales.

Sources[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Note[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. voir les hypothèses sur le véritable Rubicon dans Rubicon-Pisciatello