Predappio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Predappio
Image illustrative de l'article Predappio
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Regione-Emilia-Romagna-Stemma.svg Émilie-Romagne 
Province Forlì-Cesena 
Maire Giorgio Frassineti (centre gauche)
Code postal 47016
Code ISTAT 040032
Code cadastral H017
Préfixe tel. 0543
Démographie
Gentilé predappiesi
Population 6 545 hab. (31-12-2010[1])
Densité 72 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 06′ 00″ N 11° 59′ 00″ E / 44.1, 11.98333 ()44° 06′ 00″ Nord 11° 59′ 00″ Est / 44.1, 11.98333 ()  
Altitude Min. 133 m – Max. 133 m
Superficie 9 100 ha = 91 km2
Divers
Saint patron Sant'Antonio da Padova
Fête patronale 13 juin
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Émilie-Romagne

Voir sur la carte administrative d'Émilie-Romagne
City locator 14.svg
Predappio

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Predappio

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Predappio
Liens
Site web http://www.comune.predappio.fc.it/
Map of comune of Predappio (province of Forlì-Cesena, region Emilia-Romagna, Italy).svg

Predappio, (la Prè en dialecte romagnol), est une commune de la province de Forlì-Cesena dans la région Émilie-Romagne en Italie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Predappio est situé à 133 m d’altitude sur les premières collines de l’Apennin du nord, au bord du torrent Rabbi, un affluent du Montone (fleuve), sur la route provinciale S9ter à 16 km de Forlì et au croisement des routes de Meldola 11 km à l’est, de Dovadola 13 km à l’ouest et Rocca San Casciano 14 km au sud.

Histoire[modifier | modifier le code]

L’histoire de Predappio débute à l’époque romaine au moment où l’empereur Auguste divisa l'Italie en onze provinces. Predappio faisait partie de la septième province et le nom de la cité découlerait de celui d’une possession, appartenant à une famille romaine, nommée Praesidium Domini Appi, abrégée en Pre.D.i.Appi. Les ruines d’une antique villa, d’un château et d’une église romaine, datant du I siècle, furent découvertes à la suite de fouilles menées en 1960.

Suite à la chute de l’Empire romain et aux invasions barbares, les documents écrits deviennent inexistants jusqu’au XI siècle où apparaît (1045) le premier témoignage écrit d’un monastère bénédictin ainsi que le nom de l’abbé : Ego Bonizio (1068).
En 1304, Predappio fut la possession du marquis Argugliosi. En juin 1424, les troupes de Pandolfo III prirent d’assaut le château de Fiumana. En 1434, Antonio I Ordelaffi reçut du pape Eugène IV la reconnaissance de la seigneurie de Forli et la possession du territoire de Fiumana (fraction de Predappio).

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
15 juin 2004 en cours Giuliano Brocchi    
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Fiumana, Sant'Agostino, San Cassiano, San Savino, Santa Marina, Tontola, Trivella

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Castrocaro Terme e Terra del Sole, Civitella di Romagna, Dovadola, Forlì, Galeata, Meldola, Rocca San Casciano

Population[modifier | modifier le code]

Évolution de la population en janvier de chaque année[modifier | modifier le code]

1861 1901 1921 1951 1961 1971 1981 1991 2001
4 466 6 507 7 293 10 074 7 844 6 324 6 235 5 969 6 149
2011 - - - - - - - -
6 545 - - - - - - - -


Ethnies et minorités étrangères[modifier | modifier le code]

Selon les données de l’Institut national de statistique (ISTAT) au 1º janvier 2011 la population étrangère résidente était de 640 personnes. Les nationalités majoritairement représentatives étaient :

Pos. Pays Population
1 Drapeau de la Macédoine Macédoine 132
2 Roumanie Roumanie 98
3 Maroc Maroc 88

Monuments et lieux d’intérêt[modifier | modifier le code]

Vue panoramique

Le territoire de Predappio est, depuis le Moyen Âge, situé sur un passage stratégique à travers les Apennins, entre la côte Adriatique et la côte Tyrrhénienne. La route qui mène de Ravenne à Florence, en passant par Forli, était jalonnée de fiefs et territoires féodaux protégés par des forteresses.

  • le château de Predappio Alta : construit par Guovanni d’Appia, cette position stratégique dans la vallée du Rabbi aiguisa la convoitise des Calboli et des Ordelaffi. En 1371, la rocca fut assignée à la république de Florence. En 1434, la rocca fut modifiée pour répondre aux nouveaux critères militaires.

L’édifice servit de siège communal jusqu’en 1923.

  • le château de Fiumana : connu comme Castrum Flumane, il fut assiégé et détruit par les Florentins en 1201, reconstruit et de nouveau détruit en 1235.

En 1253, après sa reconstruction le château sera le fief des Ordelaffi jusqu’en 1359 où il sera occupé par Albornoz, devient possession de Florence puis des Visconti.
En 1501, la place est conquise par César Borgia pour passer, trois ans après, au Saint-siège.
Le château tomba complètement en ruines au début du XX siècle.

  • la rocca Calboli : La première trace écrite remonte à 909 et atteste de son appartenance à la famille Calboli qui restera en sa possession jusqu’en 1278 ; année où cette possession fut confirmée par Otton III du Saint-Empire et où la rocca fut détruite par Guido da Montefeltro.

Aujourd’hui, les quelques ruines qui restent sont mises à mal par le manque d’entretien et les activités agricoles. la Rocca delle Caminate : Citée pour la première fois comme castrum Caminate, Caminatari ainsi que Montis Tetti en 997, la rocca fut possession de Ambrone delle Caminate, puis de son fils en 1116.
En 1441, après de nombreuses luttes, la rocca fut prise par Domenico Malatesta Novello, puis en 1468 par Pino Ordelaffi qui la détruisit.
Reconstruite par les gens de Forli qui la gardèrent jusqu’en 1503 ; prise par les Vénitiens, la rocca passa au Saint-Siège en 1508.
Encore dans de bonnes conditions, la rocca fut restaurée en 1927 pour devenir la résidence d’été de Mussolioni. Aujourd’hui, appartenant à la province de Forli-Cesena, seul le parc est ouvert au public.

  • la Rocca d'Elmici : située au nord-ouest de Predappio et notée en 900 comme Castrum Elmizie, Rocha Elmicis, Rocche de Ermizia ou encore Rocca de' Mici, en tant que fief des Calboli.

En 970, était propriété de Ugone di Sasso, puis de Simone di Particeto la passa à l’abbaye de l’Isola en 1180, qui la retransmit en 1191 au monastère de Santa Maria di Porto, à qui elle fut prise puis incendiée par les Florentins en 1236.
En 1298, la rocca tombe aux mains des Calboli pour repasser, en 1304, dans celles des Ordelaffi.
En 1348, le castrum Rocche Elmici appartenait à Johanni condam Nicoluccii de Calbulo de civitate Forlivii qui le perdit en 1359 au profit de Albornoz pour le compte du Saint-siège qui, en 1411 l’attribua en fief à Cervatto de Cesena.
En 1433, fut conquise par Antonio I Ordelaffi qui la fortifia en 1471. Après son retour au saint-Siège, la rocca devînt propriéte de Forli en 1535.
Aujourd’hui, ne restent que quelques ruines de la rocca et des murs d’enceinte.

  • le château Griggiano : Situé au sud-ouest du hameau de Predappio Alta et connu comme Griziano, Griggiano puis Triggiano, en 1180, une première fois cité comme castrum Grizani et appartenant à Simone di Particeto qui en fit don à l’église de Ravenne, le château passa en 1243 à l’église de Forlimpopoli.

Actuellement, ne restent que quelques fondations et murailles.

  • le château Loreta : Situé à l’ouest du hameau de Fiumana., la première trace écrite comme castrum Laurete remonte à 1169 quand, possession de Forli, il fut assiégé et incendié par Faenza.br/>

Reconstruit par Forli, le château devint la possession de Ubaldo Di Loreta lequel, en 1236, dut le donner au Florentins qui l’assiégeait. Détruit puis reconstruit, il fut de nouveau incendié par Faenza, neuf années plus tard.
Aujourd’hui, une villa est construite à l’emplacement du château dont il ne reste que quelques ruines.

  • le Palazzo Varano : Siège actuel de l’hôtel de ville de Predappio, le palazzo est situé sur la piazza Sant’Antonio, à côté de l’église du même nom, sur une position élevée et entourée d’un grand parc public.

Personnalités liées à Predappio[modifier | modifier le code]

Maison natale de Benito Mussolini.

Infrastructures et transports[modifier | modifier le code]

Predappio est relié à Forlì par le service de transport public régulier sur la ligne 129, qui achève son parcours à Premilcuore et un service de navette journalier entre Predappio et le hameau de Predappio Alta.

Distance des chefs-lieux de l'Émilie-Romagne[modifier | modifier le code]

Jumelage[modifier | modifier le code]

Cimetière de San Cassiano[modifier | modifier le code]

Y sont inhumés :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.