Modigliana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Modigliana
La Tribuna, entrée de l'ancien bourg
La Tribuna, entrée de l'ancien bourg
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Regione-Emilia-Romagna-Stemma.svg Émilie-Romagne 
Province Forlì-Cesena 
Code postal 47015
Code ISTAT 040022
Préfixe tel. 0546
Démographie
Gentilé modiglianesi
Population 4 815 hab. (31-12-2010[1])
Densité 48 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 10′ 00″ N 11° 48′ 00″ E / 44.16667, 11.8 ()44° 10′ 00″ Nord 11° 48′ 00″ Est / 44.16667, 11.8 ()  
Altitude Min. 185 m – Max. 185 m
Superficie 10 100 ha = 101 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Émilie-Romagne

Voir sur la carte administrative d'Émilie-Romagne
City locator 14.svg
Modigliana

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Modigliana

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Modigliana
Liens
Site web http://www.comune.modigliana.fc.it/

Modigliana est une commune italienne de la province de Forlì-Cesena dans la région Émilie-Romagne en Italie.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Modigliana se trouve à la confluence de trois torrents dans la vallée du fleuve Tramazzo affluent du Marzeno, lui-même affluent du fleuve Lamone. À 24 km de Faenza (accès à la via Emilia ou à l’autoroute A1), sur une route de campagne qui longe la vallée du Marzeno, la cité est entourée de collines plantées de vignes et arbres fruitiers. A 10 lm de Tredozio, 14 km de Brisighella, 22 km de Castrocaro Terme e Terra del Sole et 38 km de Forlì.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Bien que le territoire fut, depuis le néolithique, dédié à l’agriculture, les premières notices historiques de la cité remonte à la narration de Tite Live au sujet d’une embuscade tendue au préfet Gaio Oppio (Gaius Oppius) près de Castrum Mutilum en 200 av.J.-C. durant la guerre entre les Romains et les Celtes qui dominaient la zone depuis plusieurs siècles. Le nom de Modigliana dériverait donc de Castrum Mutilum ou Mutilus ou Mutillius.

Histoire de la Rocca[modifier | modifier le code]

Aux environs du haut Moyen Âge, la première rocca fut construite sur une hauteur juste en face de celle des Capucins, et détruite au départ des barbares en 774.
En 830, à l’arrivée des Francs, une campagne de reconstruction qui s’étendit jusqu’en 864, vit s’ériger une multitude de forteresses, dont celle de Modigliana. Construite à la confluence des torrents Ibola et Tramazzo, sur une base solide, quasi rectangulaire de pierres surmontée d’une tour, dont les faces extérieures et intérieures sont de briques de terre cuite.

La famille Guidi 
Dés le début du Xe siècle, une importante cour, menée pat la noblesse locale, se tenait dans les différents palazzi et forteresses de Romagne et de Toscane.

Au Xe siècle, Modigliana entre dans Exarchat de Ravenne.
En 923, le mariage entre la comtesse Englarada de Modigliana et le comte Tegrimo I de Pistoia, qui obtint de Otton Ier du Saint-Empire les droits sur les terres de Modigliana, donna le départ à la dynastie des Comtes Guidi qui, pendant 400 ans, étendirent leurs pouvoir sur la Romagne, le Mugello, le Casentino, lePistoiese, le Valdarno inférieur, le Chianti et le Valdelsa ; avec plus de 300 châteaux et forteresses, faisant de cette famille une des plus influentes d’Italie, politiquement et militairement[2].
En 1377, les Comtes Guidi furent chassés par la rébellion des habitants de Modigliana qui après quelques mois d’un régime républicain, obtinrent la protection de Florence.

La Rocca 
Sous la protection des florentins, la cité fut entourée d’une ceinture de murailles, terminée en 1534, et une seconde tour fut construite à l’intérieur de la rocca. En 1661, un tremblement de terre endommagea la tour et détruisit la toiture.

La Rocca perdit sa position stratégique en faveur de celle de Terra del Sole, plus apte à résister aux nouvelles armes à feu. Différents tremblements de terre et l’érosion du terrain due aux torrents, mirent fin à l’importance de la forteresse dont les matériaux écroulés furent utilisés par les habitants pour la construction des leurs habitations. En 1918, la tour se fractura sur toute sa hauteur et une partie s’écroula (encore visible aujourd’hui).

La place militaire 
Entre les XVe et XVIe siècles, les Florentins bâtirent une protection fortifiée semi-circulaire pour protéger le bourg, la citerne d’eau et le casernement des soldats dont l’accès se faisait par un pont-levis sur la rivière. Cette construction est appelée Tribuna (tribune) à cause du balcon qui orne son sommet ; aujourd’hui occupé par la statue de la Vierge, sous laquelle est sculpté l’écusson des Médicis, et deux clochers de part et d’autre, dont l’un avec une grande horloge.

Le pont-levis fut remplacé en 1726 par un pont de pierre à une arche, détruit le 14 novembre 1944 par les allemand en représailles.

Aujourd’hui[modifier | modifier le code]

Les palazzi du bourg ancien
  • aux pieds de la rocca, le palazzo Pretorio, ancien palais des Guidi sur la place médiévale, aujourd’hui siège de la pinacothèque municipale.
  • L’église des Saints Sebastiano et Rocco de 1690,
  • le palazzo Borghi,
  • le torrione sur l’Ibola et la dite porta del Borgo.
Les palazzi du nouveau bourg 
La palazzo Papiani, intérieur
  • l’église de San Domenico de 1473,
  • le palazzo Papiani de 1400, siège d’une des plus importantes familles de Modigliana. La cour intérieure révèle des fenêtres en arche de brique. À l’extérieur un emblème érodé par le temps porte la date de 1721, année de restructuration du palazzo qui, à cette époque, appartenait à la branche de Gioacchino Papiani, un personnage cultivé, vivace et capricieux qui organisa les premieres représentations théâtrales dans le salon du bâtiment.
  • le palazzo Boccine du XVe siècle,
  • la Tribuna de 1534, fortification semi-circulaire qui ferme le nouveau bourg et qui est la porte d’entrée dans la ceinture florentine.
À l’extérieur du bourg 
  • le couvent des Capucins, sur la colline en face de celle de la forteresse, de 1561 et aujourd’hui le siège du campus de l’Accademia degli incamminati [3] , fondée en 1660 le littéraire Bartolomeo Campi sous le nom de Accademia dei Pastori del Marzano.
  • Le Ponte della Signora (le pont de la dame) ou Ponte di San Donato, construit en dos-d’âne à trois arches.
  • le musée Don Giovanni Verità, prêtre patriote qui sauva Giuseppe Garibaldi en le cachant dans sa propre maison en 1849.

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
14 juin 2004 en cours Claudio Samorì lista civica di centrosinistra  
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Brisighella, Castrocaro Terme e Terra del Sole, Dovadola, Marradi, Rocca San Casciano, Tredozio

Population[modifier | modifier le code]

Évolution de la population en janvier de chaque année[modifier | modifier le code]

1861 1921 1951 1961 1971 1981 1991 2001 2011
6 078 9 352 8 079 5 984 4 898 4 924 4 836 4 744 4 815


Ethnies et minorités étrangères[modifier | modifier le code]

Selon les données de l’Institut national de statistique (ISTAT) au 1º janvier 2011 la population étrangère résidente était de 454 personnes. Les nationalités majoritairement représentatives étaient :

Pos. Pays Population
1 Drapeau du Maroc Maroc 181
2 Drapeau de l'Albanie Albanie 59

Culture[modifier | modifier le code]

Personnalités à Modigliana[modifier | modifier le code]

Sources et liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. Citée par Dante Alighieri dans la Divine Comédie et par Giovanni Pascoli dans la poésie « Romagna »
  3. [ http://www.accademiaincamminati.it/storia.htm Histoire du couvent des Capucins]

Voir aussi[modifier | modifier le code]