Pommard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Pommard (AOC)
Pommard
Vue de Pommard
Vue de Pommard
Blason de Pommard
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne
Département Côte-d'Or
Arrondissement Beaune
Canton Beaune-Nord
Intercommunalité Beaune Côte et Sud
Maire
Mandat
Jacques Frotey
2008-
Code postal 21630
Code commune 21492
Démographie
Population
municipale
523 hab. (2011)
Densité 52 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 00′ 36″ N 4° 47′ 45″ E / 47.01, 4.79583333333 ()47° 00′ 36″ Nord 4° 47′ 45″ Est / 47.01, 4.79583333333 ()  
Altitude Min. 215 m – Max. 411 m
Superficie 10,05 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Pommard

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Pommard

Pommard est une commune française, située dans le département de la Côte-d'Or en région Bourgogne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Pommard se trouve sur les Côtes de Beaune et produit un grand et bon vin A.O.C.

Géologie[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Villages, hameaux, lieux-dits, écarts[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Bouze-lès-Beaune Rose des vents
Nantoux
Volnay
N Beaune
O    Pommard    E
S
Bligny-lès-Beaune

Histoire[modifier | modifier le code]

Les crus de Pommard mondialement connus étaient appréciés d'Henri IV et de Louis XV, de Ronsard et de Victor Hugo.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
« D'or à la croix ancrée de sable, au chef d'azur chargé de trois coquilles d'argent, à la bordure cannelée de gueules »

Administration[modifier | modifier le code]

Ancien Régime[modifier | modifier le code]

Civile[modifier | modifier le code]

Religieuse[modifier | modifier le code]

Depuis La Révolution[modifier | modifier le code]

Civile[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 en cours Jacques Frotey    
mars 2001 mars 2008 Jacques Bergeret    
    ...    
    Guillaume Félix Alphonse Marey-Monge (1818-1877) Bonapartiste Conseiller général du canton de Gevrey (1861),
Député de la Côte-d'Or au Corps législatif (1861-1870)
Les données manquantes sont à compléter.

Religieuse[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 523 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 060 1 007 1 113 1 148 1 212 1 259 1 227 1 187 1 166
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 183 1 183 1 270 1 284 1 252 1 221 1 163 1 130 1 093
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 062 1 041 937 805 876 907 873 860 831
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
838 840 754 606 552 594 562 552 535
2011 - - - - - - - -
523 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2])
Histogramme de l'évolution démographique


Vignoble[modifier | modifier le code]

Un verre de vin de Pommard
Article détaillé : Pommard (AOC).

La commune produit l'AOC pommard, vin rouge du vignoble de la côte de Beaune et dont Flaubert vante les mérites dans Madame Bovary[3]. Le cépage est un pinot noir qui donne une robe grenat.

Le vignoble s'étend sur 321 hectares dont 122 hectares classés en premier cru (28 appellations)[4]. La récolte moyenne annuelle représente 12 861 hectolitres dont 4 482 hectolitres de premier cru[5].

Le nom de l’appellation pommard peut être suivie soit de premier cru ou du nom du climat d’origine ou de l’un et de l’autre, soit du seul nom du climat pour les vins provenant de parcelles non classées en premier cru.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011
  3. Jean-François Bazin, Histoire du vin de Bourgogne, Éditions Jean-Paul Gisserot, 2002, p. 66, ISBN 978-2877476690.
  4. Site officiel des vins de Bourgogne, « Pommard » (consulté le 22 septembre 2011)
  5. Site officiel des vins de Bourgogne, « Fiche de l'appellation »,‎ 2008 (consulté le 22 septembre 2011)


Liens externes[modifier | modifier le code]