Paweł Edmund Strzelecki

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Paweł Edmund Strzelecki

Pawel Edmund Strzelecki, également connu sous le nom de Sir Paul Edmond de Strzelecki ( - ), était un explorateur et géologue polonais. En polonais son patronyme se prononce [stʂɛlɛtski], mais en Australie, son nom et les choses qui portent son nom se prononcent généralement [strɛzlɛki].

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Il est né à Głuszyna près de Poznań (aujourd'hui un quartier de Poznań) dans le sud de la Prusse. Il était le troisième enfant de Franciszek Strzelecki, gentilhomme polonais et propriétaire terrien et de sa femme, Anna Raczyńska. En Australie, Strzelecki prit le titre de 'comte', mais ses parents n'étaient pas nobles et on ne sait pas si ce titre lui appartenait. Strzelecki a fait ses études à Varsovie puis a vécu à Cracovie. Vers l'âge de 21 ans, il entre dans l'armée prussienne, mais n'aime pas la discipline stricte qui y est appliquée et en démissionne. Son séjour dans l'armée lui a fourni de nombreuses opportunités de voyage. Peu de temps après, il tente de faire une fugue avec une fille de 15 ans, Adyna Turno, mais elle est rattrapée en allant à leur rendez-vous et Strzelecki, avec des fonds fournis par sa famille, juge sage de quitter la région. Il se met au service du prince Sapieha qui lui confie la charge d'une grande propriété en Pologne russe. Il a alors environ 26 ans et semble avoir mené à bien ses fonctions. Quelques années plus tard, le prince meurt et, en 1830, surviennent des problèmes entre ses héritiers et Strzelecki se trouve mêlé à l'insurrection polonaise contre la Russie. Il est forcé de quitter la Pologne et se rend en Angleterre.

Au début de 1834, il visite l'Europe et, le , il quitte Liverpool pour New York. Il voyage beaucoup en Amérique du Nord et du Sud, à Cuba, à Tahiti et en Polynésie. Il se rend en Nouvelle-Zélande probablement au début de 1839.

En Australie[modifier | modifier le code]

Il arrive à Sydney le . À la demande du gouverneur de la Nouvelle-Galles du Sud, George Gipps, il fait une étude géologique et minéralogique de la région du Gippsland dans l'est du Victoria actuel où il fait de nombreuses découvertes. Il découvre le premier or en Australie en 1839. Gipps, craignant les conséquences de cette découverte sur la colonie, persuade Strzelecki de garder le secret.

Plus tard, en 1839, Strzelecki organise une expédition dans les Alpes australiennes et explore les Snowy Mountains avec James MacArthur. En 1840, il gravit le sommet le plus élevé du continent australien et le nomme mont Kosciuszko, pour honorer Tadeusz Kosciuszko, l'un des héros nationaux de la Pologne et de la guerre d'indépendance des États-Unis. De là, il parcourt le Gippsland mais, après avoir traversé la rivière de La Trobe, il est contraint d'abandonner les chevaux et tous les spécimens qu'ils avaient collectés pour tenter de parvenir à Western Port. Pendant 22 jours, ils souffrent de la faim, et finalement ne sont sauvés que par les connaissances et les capacités de chasse de Charley, un membre aborigène du groupe, qui attaque par surprise les animaux indigènes dont ils se nourrissent. Le groupe, épuisé, arrive à Western Port le et à Melbourne le 28 mai.

De 1840 à 1842, installé à Launceston, Strzelecki explore presque toute la Tasmanie, le plus souvent à pied accompagné de trois hommes et deux chevaux de charge. Le gouverneur, John Franklin, lui apporte toute son aide dans ses projets scientifiques.

Strzelecki quitte la Tasmanie le par bateau à vapeur et arrive à Sydney le 2 octobre. Il collecte alors de spécimens dans le nord de la Nouvelle-Galles du Sud et, le , il quitta l'Australie après avoir parcouru 11 000 km à travers la Nouvelle-Galles du Sud, le Victoria et la Tasmanie, en ayant étudié la géologie des lieux le long de son chemin. Il rentre en Angleterre après avoir visité la Chine, les Indes et l'Égypte. En 1845, il publie sa Physical Description of New South Wales and Van Diemen's Land.

En Europe[modifier | modifier le code]

Il arrive à Londres en 1849 où il est nommé membre de la Société géographique royale et obtient une médaille d'or pour son exploration de la partie sud-est de l'Australie. La société affiche encore sa carte géologique de la Nouvelle-Galles du Sud et de la Tasmanie. Il a également été fait membre de la Royal Society. Il s'acquiert une large reconnaissance en tant qu'explorateur ainsi que philanthrope.

Vers la fin de 1846, la grande famine en Irlande est en cours et la "British Relief Association" récolte 500 000 £ de ses membres pour soulager les victimes. Strzelecki est nommé mandataire pour surveiller la distribution de biens dans les comtés de Sligo et de Mayo. Il se consacre à sa tâche avec succès, quoique pendant une certaine période il en fut dans l'incapacité par suite de fièvre. En 1847 et 1848, il continue son travail à Dublin en tant que représentant exclusif de l'association. En reconnaissance de ses services rendus, il est fait Compagnon du Bain en novembre 1848. Il aide les familles pauvres irlandaise à trouver une nouvelle vie en Australie. Il a aussi à son actif d'avoir aidé les soldats blessés pendant la guerre de Crimée (il connaissait personnellement Florence Nightingale).

Eponymes[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Physical Description of New South Wales. Accompanied by a Geological Map, Sections and Diagrams, and Figures of the Organic Remains (London, 1845).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  • Sir Paul Edmund de Strzelecki. Reflections of his life by Lech Paszkowski, Australian Scholary Publishing, 1997
  • Sir Paul E. Strzelecki: A Polish Count's Explorations in 19th Century Australia by Marian Kaluski, A E Press, Melbourne, 1985, ISBN 0 86787 039 7

Liens externes[modifier | modifier le code]