Absolument fabuleux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Absolument fabuleux

Réalisation Gabriel Aghion
Scénario Gabriel Aghion
François-Olivier Rousseau
Rémi Waterhouse
Acteurs principaux
Sociétés de production StudioCanal
TF1 Films Productions
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie
Sortie 2001
Durée 105 min.

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Absolument fabuleux est un film français réalisé par Gabriel Aghion, sorti le 29 août 2001.

Ce film est l'adaptation de la série TV britannique Absolutely Fabulous.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Patsy, qui a un fort penchant pour l'alcool, surtout pour une célèbre marque de champagne, et Eddie, obsédée par ses rondeurs et perpétuellement électrisée par la cocaïne qu'elle apaise par d'innombrables somnifères différents, ont jadis fait mai 68 ensemble, mais déjà sur les barricades elles étaient à une place qui n'était pas vraiment la leur. Aujourd'hui, toutes deux arrivées à la cinquantaine, ces féministes enragées continuent à dire non à tout ce qui, selon elles, dégrade le sexe faible : faire la cuisine, vivre aux côtés d'un homme, élever un enfant. Mais le féminisme de mai 68 et des "seventies" n'est plus pour elles qu'une vague nostalgie qui se perd dans leur esprit nébuleux. Eddie a fini par se marier et est devenue la mère d'une ravissante jeune fille bachelière… puis a divorcé mais vit toujours aux crochets de son ex-mari et sous le même toit, la seule dernière cliente de son salon de "public relations" étant une Chantal Goya perpétuellement tournée en bourrique. Patsy, elle, a préféré rester célibataire et indépendante mais a passé sa vie en égérie vivant au crochet d'innombrables hommes se succédant les uns après les autres au fil des années, et toutes deux, véritables "fashion victims", ont aujourd'hui une vie totalement dissolue, complètement "déjantée", résolument excentrique, au grand découragement de la famille d'Eddie. La vie d'Eddie et de Patsy n'est plus que champagne à toute heure du jour et de la nuit, atmosphères envahies de fumée de tabac, joints, cocaïne, toilettes de luxe… et parasitisme par la fréquentation de stars de la mode et du spectacle.

Eddie voudrait entraîner Safrane, sa fille, dans la tornade de ses "valeurs" à des années-lumière du travail et de la vie familiale. Mais celle-ci est encore vierge à 17 ans et prépare le concours d'entrée à Polytechnique. Le mari, joué par Yves Rénier, ne supporte plus les frasques permanentes, l'alcoolisme, le grotesque et l'irresponsabilité pathologique de son ex-épouse qui par ailleurs envahit littéralement la maison.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Remarques[modifier | modifier le code]

  • Lors du générique de début, on peut voir The Mamas and The Papas interpréter California Dreamin' au festival de Monterey, qui a eu lieu en 1967. Or, un carton indique que la scène se déroule en 1969, au festival de Woodstock.
  • Catherine Deneuve porte la même tenue aux défilés Jean-Paul Gaultier 1986 et 2001. Lors du défilé 2001, sa voisine est Jennifer Saunders, la créatrice de la série à l'origine du film. Lorsque Catherine Deneuve lui demande si elle connait Eddie et Patsy, Jennifer Saunders répond qu'elles ont été présentées, avant de mettre sa tête entre ses mains, atterrée parce qu'elle voit.
  • Amanda Lear a été pressentie pour le rôle de Patsy, mais elle a décliné la proposition, estimant avoir « déjà vécu tout ça »[réf. nécessaire].

Bande originale[modifier | modifier le code]

  1. Beautiful Life - Ace of Base
  2. Il venait d'avoir 18 ans - Dalida
  3. California Dreamin' - The Mamas and the Papas
  4. Wonderful Life - Black
  5. Tout éclate, tout explose - Claude François
  6. Total Eclipse - Rosenstolz et Marc Almond
  7. Planet Claire - The B-52's
  8. Homme Sweet Homme - Zazie
  9. Bécassine (Rap French Version) - Chantal Goya (arrangements de Jimmy Kapler)
  10. Champagne, Champagne - Vanessa Amorosi (paroles et musique de Jimmy Kapler)
  11. Epaule Tatoo - Étienne Daho
  12. A Whiter Shade of Pale - Procol Harum
  13. Champagne Champagne (version saxophone) - Jimmy Kapler
  14. Teknolutly Fabulous - Sébastien Storch et Nicolas Neidhart
  15. The Flèche - Sébastien Storch et Nicolas Neidhart
  16. Guru Bar - Sébastien Storch et Nicolas Neidhart
  17. Mother - Jimmy Kapler
  18. Fanfare - Jimmy Kapler

Titres figurant dans le film mais absents de la bande originale :

Lien externe[modifier | modifier le code]