Osque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne la langue osque. Pour le peuple osque, voir Osques.
Diffusion de la langue osque
Inscription en osque trouvée dans la porte de Nola à Pompéi, conservée au British Museum à Londres. Se lit de droite à gauche : « Vibius Popidius, fils de Vibius, magistrat principal, était responsable de cet ouvrage et l'a approuvé ». Entre 300 et 100 av. J.-C.

L'osque est une langue indo-européenne du groupe sabellique aujourd'hui disparue et cousine du latin avec lequel elle partage une structure grammaticale commune. La zone d'implantation de la langue osque correspond aux parties intérieures de l'Italie centrale et méridionale à l'exclusion des régions actuelles des Pouilles et de la Calabre.

On pense que le peuplement de la péninsule italienne par les Indo-Européens s'est fait en deux vagues : une première au IIe millénaire av. J.-C. (les Italiotes, qui fondent entre autres la civilisation des Terramares ou terramaricole) et une seconde vague vers -1000 (civilisation dite villanovienne). La première vague correspondrait linguistiquement au sous-groupe de langues italiques latin-falisque-Sicule, la seconde au groupe osque-ombrien, ce qui explique les écarts constatés entre l'osque et le latin.

On possède peu d'informations concernant la formation de l'osque, mais l'on suppose que cette langue n'a plus été parlée après le Ier siècle av. J.-C. Du moins n'en trouve-t-on plus de trace, le latin dominant alors toute l'Italie. Les premières traces écrites de la langue osque remontent au IVe siècle av. J.-C..

Sur le plan du vocabulaire, si certains mots sont aisément identifiables à partir du latin (par exemple, citoyen : cevs en osque se dit civis en latin), de nombreux mots sont propres à l'osque et probablement issus d'un substrat non indo-européen (ex, temple : caila en osque, templum en latin).

Comparativement aux autres langues italiques, de nombreux textes en osque nous sont parvenus dont le fameux Cippus Abellanus et la Tabula Bantina. Les Osques utilisaient un alphabet inspiré de l'étrusque, lui-même inspiré de l'alphabet grec.

La langue osque est sans doute la langue italique la mieux connue après le latin du fait de son importante diffusion à travers plusieurs régions de la péninsule.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]