Opération Mobile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Opération Mobile
Carte montrant les éléments de la coalition en Libye en mars 2011
Carte montrant les éléments de la coalition en Libye en mars 2011
Informations générales
Date 19 mars 2011 - 1er novembre 2011
Lieu Libye
Issue Chute du régime de Mouammar Kadhafi
Belligérants
Drapeau du Canada Canada Drapeau de la Libye Jamahiriya arabe libyenne
Commandants
Drapeau du Canada Stephen Harper
Drapeau du Canada Peter MacKay

Royal Canadian Air Force ensign.svg Lieutenant-général André Deschamps
Royal Canadian Air Force ensign.svg Brigadier-général André Viens
Royal Canadian Air Force ensign.svg Colonel Alain Pelletier
Capitaine de frégate Craig Skjerpen

Drapeau de la Libye Mouammar Kadhafi
Drapeau de la Libye Abou Bakr Younès Jaber

Drapeau de la Libye Ali Charif al Rifi
Drapeau de la Libye Khamis Kadhafi

Forces en présence
570 militaires Inconnues
Pertes
Aucune Inconnues
Intervention militaire de 2011 en Libye

L’opération Mobile est la contribution canadienne à l'intervention militaire de 2011 en Libye dans le cadre de la guerre civile libyenne. En effet, des résolutions de l'ONU établissent une zone d'exclusion aérienne au-dessus de la Libye ainsi qu'un embargo sur les armes afin d'empêcher les troupes loyales à Mouammar Kadhafi d'effectuer des frappes aériennes contre les populations civiles. L'équivalent de l'opération Mobile pour les États-Unis est l'opération Odyssey Dawn, l'opération Harmattan pour la France et l'opération Ellamy pour le Royaume-Uni. En fait, la zone d'exclusion aérienne est appliquée par l'opération Unified Protector de l'OTAN qui prit le contrôle de l'opération Odyssey Dawn américaine le 31 mars. Le gouvernement canadien a mis fin à la mission en novembre 2011[1].

Contexte[modifier | modifier le code]

Une vague de protestations et de révolutions connue sous le nom de « Printemps arabe » a soulevé les pays arabes de l'Afrique du Nord et du Moyen-Orient depuis décembre 2010. Elle commença par la révolution tunisienne et s'étendit à d'autres pays où les manifestants réclament le départ d'un dictateur et l'établissement de la démocratie. En Libye, les manifestations ont débuté en janvier 2011 contre le régime de Mouammar Kadhafi et se sont rapidement transformées en révolution armée centrée autour de Benghazi[2]. Le Conseil de sécurité des Nations unies a promulgué deux résolutions face à la situation en Libye : la résolution 1970 (en) et la résolution 1973 adoptées respectivement le 26 février et le 17 mars. La première condamne l'utilisation de la force létale par le régime de Mouammar Kadhafi et lui impose une série de sanctions internationales[3]. La seconde établit une zone d'exclusion aérienne au-dessus de la Libye et permet aux pays qui le souhaitent d'y participer dans le but de protéger la population civile libyenne[4].

Contribution[modifier | modifier le code]

Le Commandement maritime des Forces canadiennes déploya le NCSM Charlottetown à partir d'Halifax le 2 mars. Le NCSM Charlottetown rejoignit le 1er Groupe maritime permanent de l'OTAN le 14 mars et arriva sur place le 17 mars[2]. Le NCSM Charlottetown comprend un équipage de 240 marins commandé par le capitaine de frégate Craig Skjerpen en plus d'un détachement aérien comprenant un hélicoptère CH-124 Sea King. Le 10 juillet, le NCSM Vancouver appareilla d'Esquimalt pour relever le NCSM Charlottetown[5].

La contribution du Commandement aérien est formée sous la Force opérationnelle Libeccio et comprend six CF-18 Hornet, deux CC-177 Globemaster III, deux CP-140 Aurora et plus de 200 militaires, pilotes et techniciens au sol. La force opérationnelle comprend également deux CC-150 Polaris utilisés pour le ravitaillement en vol[2]. La Force opérationnelle Libeccio fut en place le 18 mars[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cabinet du Premier ministre, Déclaration du Premier ministre du Canada sur la fin de la mission en Libye dirigée par l'OTAN dans Centre des nouvelles du Canada, Ottawa (Ontario), 28 octobre 2011, page consultée le 16 décembre 2011
  2. a, b et c Opération Mobile sur le site du Commandement de la Force expéditionnaire du Canada, page consultée le 6 août 2011
  3. (en) In swift, decisive action, Security Council imposes tough measures on Libyan regime, adopting Resolution 1970 in wake of crackdown on protesters, Conseil de sécurité des Nations unies, 26 février 2011, page consultée le 6 août 2011
  4. Libye : le Conseil de sécurité décide d'instaurer un régime d'exclusion aérienne afin de protéger les civils contre des attaques systématiques et généralisées, Conseil de sécurité des Nations unies, 17 mars 2011, page consultée le 6 août 2011
  5. Le NCSM Vancouver lèvera l’ancre et se dirigera vers la côte de la Libye, dans Salle de presse de la Défense nationale et Forces canadiennes, 7 juillet 2011, page consultée le 13 juillet 2011
  6. (en) Harper: Libya air mission poses risks, CBC News, 19 mars 2011, page consultée le 6 août 2011

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]